Critique Série : Halt and Catch Fire Saison 3

[Critique] Halt and Catch Fire

Synopsis : Direction la Silicon Valley pour l’équipe de Mutiny, dont l’entreprise ne finit pas de s’agrandir. Tout cela viens avec son lot de décisions importantes et de responsabilités que Donna et Cameron ne voient pas de la même façon. Pendant ce temps, Joe MacMillian lance un logiciel d’antivirus entièrement gratuit qui va faire des emules.

Are you safe ?

Lee Pace as Joe Macmillan - Halt and Catch Fire _ Season 3, Episode 1 - Photo Credit: Tina Rowden/AMC

Quand Halt and Catch Fire a été lancé sur les ondes de AMC en 2014, on s’attendait à retrouver un héritier à Mad Men. On retrouvait un monde carnassier, une époque remarquable ( les années 80) et des personnages charismatiques. Halt and Catch Fire se concentre cependant bien plus sur son sujet que sa prédécesseur qui était au final plus une véritable radiographie de la société des années 60 qu’une série sur le monde de la pub.  Alors que la première saison racontait l’histoire d’une jeune firme appelée Cardiff Electric qui essaie de percer dans l’univers compétitif de l’informatique en mettant au point un ordinateur portable, elle mettait en avant des personnages ambitieux, des génies torturés à l’image de l’imposant Lee Pace subjuguant directement l’écran.

La saison 2 était quant à elle repartie sur de nouvelles bases et se concentrait sur la naissance des communautés sur Internet, au travers des jeux dans un premier temps puis avec l’émergence des premiers salons de tchat. La série avait prit une tournure au niveau des personnages également, préférant mettre en avant son duo féminin composé de Donna Clark (Kerry Bishé) la mère de famille rigoureuse et Cameron Howe (Mackenzie Davis) le génie punk. Une saison qui avait permis de mieux développer les relations entre ses forts personnages, tout en continuant son exploration du monde informatique.

Si Halt and Catch Fire a toujours eu du mal à trouver son public, les audiences étant souvent faibles, elle a su décrocher une troisième saison ( et même une quatrième qui sera sa dernière). Contrairement à la saison 2, les deux Christopher ont cette fois-ci décidé de continuer le chemin tracé par la saison précédente, plutôt que de repartir sur une nouvelle idée. Seulement, on quitte le Texas, pour se rendre dans le lieu providentiel de l’industrie informatique, la Silicon Valley, où la société de Donna et Cameron, Mutiny a pris son envol.  Le premier épisode va nous offrir un discours de Joe Macmillan, le personnage de Lee Pace, qui va clairement mettre en avant le fil rouge de cette 3ème saison. Alors que le marché des antivirus va émerger, Joe pose une question fondamentale :  » Are you safe ? »

La sécurité, la protection, voilà ce à quoi vont s’intéresser les deux Christopher dans le troisième acte de leur show. L’arrivée dans l’intrigue du marché des antivirus ne sera bien sûr pas le seul angle exploité. La compagnie Mutiny va également être au cœur de cette saison. La compagnie qui devient de plus en plus puissante. Avec cela des questions vont se poser sur le devenir de la société. Doit-on la vendre ? Doit-on racheter une entreprise concurrente ? Doit-on la faire entrer en bourse ? C’est surtout sur ces éléments que va se halt-and-catch-fire-saison-3-kerry-bishe-mackenzie-davisconcentrer la saison dans sa première partie. Malheureusement pour Donna et Cameron, chacune possède sa vision de l’avenir de Mutiny. Chacune des deux cherchent à faire ce qu’il y a de mieux pour la compagnie, en somme pour la protéger. Cameron voit l’arriver de l’autre entreprise comme une entrave à son aspect créatif, que la compagnie n’est pas encore prête pour entrer en bourse et que cela pourrait lui porter atteinte. La jeune femme possède une vision plus passionnée. Privilégiant le client à l’argent. Au contraire, Donna a une conception plus commerciale de la chose. Elle veut faire de Mutiny une entreprise importante, et pour elle l’entrée en bourse est primordiale. Donna percevant d’ailleurs Cameron comme une personne instable et qui n’est pas en mesure de prendre les décisions importantes. Ces deux visions vont s’affronter à de nombreuses reprises. Le passage clé du voyage de Cameron au Texas marque un changement important dans la relation entre les deux femmes. Les tensions entre Cameron et les Clark vont être de plus en plus palpable.

Le point de rupture va d’ailleurs être atteint dans la deuxième partie de saison. Moment à partir duquel la série va prendre une autre dimension, avec un rapport au temps différent, multipliant les ellipses temporelles et prenant un virage important dans ses deux derniers épisodes. C’est d’ailleurs cette partie de la saison qui est la plus réussie, les 4 derniers épisodes étant de véritables modèles d’écriture. Ces épisodes sont une véritable amorce de la fin de la série qui devrait se faire au bout de la quatrième saison. C’est rassurant, car on voit que les deux showrunners savent où ils vont et nous offriront certainement une fin de série très plaisante.

A côté de Donna et Cameron qui restent le cœur de cette saison, les autres personnages ne sont pas en reste. L’autre relation conflictuelle entre Joe et Gordon connait toujours ce sentiment de je t’aime, moi non plus. L’arrivée d’un nouveau personnage va jouer un rôle important sur Joe. Ce personnage dénommé Ryan (Manish Dayal) est un codeur de génie qui va quitter Mutiny pour travailler avec Joe. Dans un premier temps, il va avoir une place dans son entreprise, mais très vite Joe va le prendre sous son aile afin de bâtir un projet qui les tiens tout les deux très à coeur. Ce nouveau personnage est très intéressant, et possède une vision un peu naïve du monde de l’informatique. Il va se faire marcher dessus, mais n’hésitera pas à mettre tout son coeur dans la bataille. C’est un personnage très touchant et qui apporte beaucoup à cette nouvelle saison. Il va par ailleurs essayer de partager sa conception de l’informatique avec Joe, de mettre en avant l’aspect bénéfique de son projet avant d’en faire un projet monétaire. Permettre une universalité de son projet, cette fameuse protection globale que prônait Joe au début, mais qui n’a pas plus aux associés de son entreprise.  Toutes ces actions vont jouer sur Joe, qui va gagner en empathie au fil de la saison.

halt-and-catch-fire-saison-3-manish-dayal-lee-pace

Pour finir sur un point de vue plus général, la série arrive toujours aussi bien à retranscrire cette ambiance eighties. Que ça soit au niveau des décors et costumes ou au niveau de la bande-son electro accompagné de morceau post-punk chers à Cameron. Halt and Catch Fire est une série très soignée, avec une mise en scène qui peut s’avérer très inventive. Les acteurs quant à eux offrent encore de très bonnes prestations, mais ceux qui s’en sortent le mieux sont certainement Mackenzie Davis et Lee Pace. On peut les rapprocher de par leur côté passionné et jusqu’au-boutiste mais qui cache une certaine fragilité. Tous les deux sont particulièrement charismatiques et arrivent très facilement à capter l’audience. Les scènes qu’ils partagent sont d’ailleurs  souvent très justes et marquantes. On regrettera peut-être certains aspects du traitement du personnage de Gordon Clark incarné par Scoot McNairy et notamment tout ce qui a un rapport à sa maladie découverte dans la saison précédente. Kerry Bishé quant à elle s’en sort aussi avec les honneurs, pour jouer l’alter ego de Cameron, diamétralement opposé à son associée. Il ne faut pas oublier Toby Huss, avec son petit rôle de papa de la bande, qui arrive toujours à placer des bons mots avec son délicieux accent texan.

Halt and Catch Fire réalise donc une très bonne troisième saison. Elle arrive à malmener encore plus les relations entre ses personnages, tout en offrant cette immersion dans le monde particulier qu’elle dépeint. N’hésitant pas à gagner en intensité dramatique, cette saison 3 est certainement la meilleure de la série. On mettra surtout l’accent sur les derniers épisodes de la saison, qui bien qu’ayant une forme différente, n’en reste pas moins bien écrit. Certains possédant une intensité émotionnelle très forte et se plaçant en bonne position pour les meilleurs épisodes de l’année.

Halt and Catch Fire : Bande-annnonce

Halt and Catch Fire : Fiche Technique

Créateur : Christopher Cantwell et Christopher C. Rogers
Casting : Lee Pace ( Joe MacMillan), Scoot McNairy ( Gordon Clark), Kerry Bishé (Donna Clark), Cameron Howe ( Mackenzie Davis), John Bosworth (Toby Huss), Manish Dayal ( Ryan Ray)..
Musique : Paul Haslinger
Producteurs : Christopher Cantwell, Christopher C. Rogers, Jonathan Lisco, Mark Johnson, Melissa Bernstein
Genre : Drame, Historique
Format : 10 épisodes de 42 minutes
Diffuseur : AMC
1 ère diffusion de la saison 1 : 1er juin 2014

Etats-Unis 2016