Rampage : les monstres géants débarquent dans les salles en 2018

Last updated:

L’adaptation du jeu vidéo vintage Rampage devrait finalement bien voir le jour avec le studio New Line. Les affrontements de monstres titanesques risquent d’être la future tendance des blockbusters des mois à venir après Skull Island, la suite de Godzilla et même avec les robots géants du nouvel opus de Pacific Rim.

Le studio New Line vient de communiquer récemment la date de sortie de Rampage, l’adaptation du jeu vidéo culte et vintage. Le film débarquera en salles aux USA le 20 avril 2018.

Ce film sera réalisé par Brad Peyton (Incarnate, San Andreas) et produit par Beau Flynn. Carlton Cuse et Ryan Condal devraient réécrire le scénario. La présence de Dwayne Johnson, l’ancien catcheur The Rock (Fast and Furious 7, Doom, Hercules, No Pain, No Gain, Baywatch ou bien encore Jumanji), serait bien confirmée.

Le jeu vidéo, sorti en 1986 et édité par Midway sur bornes d’arcade, permettait de choisir entre trois monstres gigantesques (un lézard, un loup-garou ou un gorille) avant d’embarquer dans une succession de missions dans le but de détruire des villes, des gratte-ciel et de terrifier les citoyens.

Reste à savoir quelle sera la nature des effets spéciaux pour ce film. Est-ce que les créatures gigantesques de Rampage qui détruiront tout sur leur passage seront créées par images de synthèse où est-ce que de bons vieux costumes seront utilisés comme dans les films de monstres asiatiques, les Kaiju Eiga japonais, dont la saga Godzilla est l’exemple le plus célèbre ?

Le film Pixels avait récemment tenté d’adapter les codes et l’univers de jeux vidéo classiques avec une pointe d’humour mais pour un résultat final en deçà des espérances des fans et qui a contraint le comédien Adam Sandler à se remettre en question.

Rampage devra être de meilleure qualité que la piètre version américaine de Godzilla avec Jean Reno pour laisser une trace dans les divertissements grand public de qualité avec des monstres géants destructeurs. Le retour de Jurassic Park et de ses suites ainsi que Skull Island risquent de mettre la barre très haut.

[irp posts= »35028″ name= »san-andreas-un-film-de-brad-peyton-critique »]

 

Plus d'articles
a-voix-haute-la-force-de-la-parole-film-stephane-de-fraitas-ladj-ly-documentaire-cinema-eddy-moniot
À voix haute, la force de la parole, un film de Stéphane de Freitas et Ladj Ly : Critique