Première bande annonce épique pour l’adaptation d’Assassin’s Creed !

Une bande annonce épique et stylisée pour l’adaptation de la franchise vidéoludique « Assassin’s Creed »

assassin-creed-film-michael-fassbdender-aguilar-de-nehraSorti le 13 novembre 2007, le jeu vidéo Assassin’s Creed, premier d’une future longue franchise vidéoludique, est un carton internationale et permet à son studio français, Ubisoft, de s’implanter au niveau mondial et de donner une référence francophone dans le milieu du jeu vidéo. Narrant l’histoire de Desmond Miles, un barman descendant de la confrérie des assassins et forcé par la sombre société Abstergo à rentrer dans un « Animus », une machine permettant à son utilisateur de visualiser la mémoire génétique de ses ancêtres.

Sous fond de complot, de religion et d’Histoire, le sujet s’intègre parfaitement à une mécanique cinématographique et peu avant la sortie de Assassin’s Creed III, Ubisoft Entertainment annonce un partenariat avec la 20th century Fox pour une adaptation sur grand écran. Ainsi, les annonces et les théories se mettent à pleuvoir jusqu’aux officialisations de casting : Michael Fassbender, Marion Cotillard, Jeremy Irons, Brendan Gleeson, Denis Menochet pour l’acting et Justin Kurzel, auteur du fabuleux et stylisé Macbeth, à la réalisation. Une sortie est alors annoncée pour décembre 2016 et après une série d’images alléchantes, la toute première bande annonce du long métrage vient d’être dévoilée.

assassin-creed-film-ariane-labed-michael-fassbender

Affublée d’une esthétique prometteuse, la bande annonce tient toutes ses promesses au niveau visuel. On suit alors l’histoire de Callum Lynch (Michael Fassbender) se réveillant sur un lit d’hôpital et accompagné du Dr Sophia Rikkin (Marion Cotillard). Avec une trame similaire aux jeux vidéos, Callum revit les aventures de son ancêtre, Aguilar de Nehra, dans l’Espagne du XVe siècle. Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, et amasse les connaissances dont il aura besoin pour affronter une autre redoutable organisation : l’Ordre des templiers. Promettant des batailles épiques et une esthétique des plus intéressantes, l’adaptation cinématographique d’Asssassin’s Creed confirme son statut d’attente privilégiée de fin d’année et semble, avec Rogue One : A Star Wars story, promettre une fin d’année riche en expériences visuelles.

Bande-annonce de l’adaptation cinématographique d’Assassin’s Creed