marseille-serie-netflix-1

Marseille : la série de Netflix aura une saison 2

Marseille : la plus française des séries du géant américain Netflix  est reconduite pour une nouvelle saison

marseille-serie-netflix-2

La série diffusée sur Netflix va faire son grand retour en 2017.  Le géant américain Netflix va ainsi donner une seconde chance à la série Marseille sur notre territoire. Les critiques n’avaient en effet pas épargné la série, voyant sans doute d’un mauvais œil l’implantation de Netflix en France, ogre américain dans le paysage culturel et dans la production, la réalisation de séries et de films en France, domaine qui était auparavant réservé aux chaînes de télévisions françaises et qui ont la particularité  de financer l’industrie cinématographique (France Télévisions, Arte, Canal +).

Avec un générique assez similaire à True Detective, des dialogues crus, les codes esthétiques et filmiques des séries internationales,  le travail d’Alexandre Desplat pour la bande-originale et un casting prestigieux,  la série Marseille a le mérite de se rapprocher des grosses productions françaises qui ont fait le bonheur de Canal +, comme Braquo, Section Zero ou bien encore Baron Noir, en présentant une image bien moins lisse de la cité phocéenne que dans la série phare de France 3,  Plus belle la vie.

Le casting de la série Marseille, de Dan Franck et Florent Siri,  réunissait dans la première saison Gérard Depardieu, Benoît Magimel, Géraldine Pailhas, Nadia Farès, Stéhpane Caillard, Hippolyte Girardot, Guillaume Arnault, Carolina Jurczak, Nassim Si Ahmed, Eric Savin, Hedi Bouchenafa et Daniel Njo Lobé.

Les deux acteurs principaux avaient déjà essuyé des critiques féroces dans deux films inclassables, appréciés par certains cinéphiles, dans lesquels ils livraient une belle performance d’acteur : Gérard Depardieu et sa scène  en pleine crise de tétanie dans le road trip mystique Valley of Love aux côtés d’Isabelle Huppert. Pour Benoît Magimel, il portait à bout de bras, de par son jeu et sa présence scénique, l’ovni culte houellebecquien, La possibilité d’une île.

TF1 avait fait le choix étonnant de diffuser seulement les deux premiers épisodes de la série Marseille, le jeudi 12 mai 2016. La soirée avait été couronnée de succès pour la première chaîne qui était arrivée en tête des audiences avec 4,9 millions de spectateurs (20,7% de part d’audience) ce soir-là pour  le premier épisode puis 3,9 millions de spectateurs pour le deuxième épisode. La diffusion de la totalité de la saison 1, cet été ou à la rentrée 2016, avait été évoquée par la chaîne. Cette annonce officielle de la confirmation d’une saison 2 poussera sans doute TF1 a bel et bien diffuser l’intégralité de la série sur son antenne.

La plupart des critiques s’attaquaient essentiellement aux deux acteurs principaux Gérard Depardieu et Benoît Magimel (victimes à leurs dépens d’un Depardieu et Magimel bashing sur la toile assez incompréhensible, sans doute alimenté par l’affaire du passeport russe de notre Gégé national et l’accident de la circulation de Benoît Magimel). Les principaux autres griefs évoqués dans les critiques les plus féroces à l’encontre de la série concernaient une polémique sur l’accent de Benoît Magimel qui change selon les scènes. Ce changement est justifié en réalité dans le scénario et l’intrigue. Cette modification d’accent est expliquée par le personnage de Gérard Depardieu lors d’une interview télévisée donnée par l’homme politique incarné par Benoît Magimel. Ce dernier accentue sciemment son accent pour tromper son monde, les électeurs et les citoyens pour donner l’impression d’être proche du peuple, des Marseillaises et des Marseillais.  Dans le collimateur des critiques également, les nombreuses scènes dénudées (tournées au ralenti) ou bien encore les blagues sexistes et la profusion d’allusions graveleuses (pourtant courantes en politique et dans la société française malheureusement).

Netflix cherche de plus en plus à s’installer de manière durable dans de nombreux pays et a l’intention de conquérir le marché très concurrentiel et féroce de la VOD à l’international à l’ère du peer-to-peer et du téléchargement illégal. Marseille sert ainsi de cheval de Troie pour la politique commerciale du géant américain. La campagne publicitaire pour la série sur Internet et dans les transports en commun de la capitale était assez impressionnante et agressive.

Le succès de la série à l’étranger en Russie et au Japon serait l’une des principales raisons du retour de Marseille dans une saison 2. Le calendrier de l’année prochaine n’est pas anodin en France avec l’élection du chef de l’Etat. Une nouvelle saison de cette série politique pourrait connaître un beau succès sur Netflix en 2017. Les français pourraient à nouveau se passionner pour la politique à travers le prisme de la fiction. Reste à savoir si les scénaristes de la saison 2 de Marseille décideront de s’attaquer à l’élection présidentielle.

 

Redacteur LeMagduCiné
Plus d'articles
eternal-sunshine-film-plage
La plage au cinéma : Les Dents de la mer, Les Plages d’Agnès, La Dolce Vita…