Showeb-2016

Mardi 15 mars : Showeb Printemps 2016

Showeb Printemps 2016 : CineSeriesMag dresse le bilan

Le bilan de cette édition du Showeb du Printemps 2016 est sous le signe du paradoxe : D’une part, il fut rassurant de constater que l’événement est de mieux en mieux organisé et pris au sérieux par les distributeurs, la preuve en est la présence d’intervenants pour chaque studio. D’autre part, on ne peut être que déçu du nombre réduit de distributeurs présents et, façon inhérente, de surprises et d’exclusivité de leur part, un constat qui annonce le peu de bons films que nous promettent les six prochains mois… mais, ça, on le savait déjà.

Comme à l’accoutumée, les distributeurs ont annoncé un à un leur line-up en l’illustrant d’images et de bandes-annonces.

Le premier d’entre-eux fut LA BELLE COMPANY qui nous a présenté 4 films :truman-affiche

  • Norm (sortie le 21 décembre), un film d’animation sur un ours polaire à New-York.
  • Ratchet et Clank (sortie le 13 avril), une adaptation du jeu vidéo, dont la nouvelle version sortira en même temps sur PS4.
  • Toril (sortie le 11 mai), dont on n’a pas vu grand-chose mais dont la présence de Vincent Rottiers au casting laisse présager le meilleur.
  • Truman (sortie le 16 juillet), une comédie espagnole sur deux amis et un chien.

 

WILD BUNCH, après la bande-annonce de 99 Homes, nous a ensuite révélé qu’un troisième opus de Les Enquêtes du Département V, intitulé Délivrance, sortira début mai en e-cinéma. Nous furent également présentés  les films étrangers:

  • Neruda (pas de date de sortie), un biopic du poète chilien Pablo Neruda par Pablo Larraín.
  • Sieranevada (pas de date de sortie), le nouveau Cristi Puiu qui nous fait suivre le quotidien d’une famille roumaine.
  • The sense of an ending (pas de date de sortie), avec Jim Broadbent et Charlotte Rampling.

Puis des films français (ou au moins coproduits en France):

  • Quand on a 17 ans (sortie le 30 mars), le nouveau film d’André Téchinélodyssee-affiche

 

  • Les Habitants (sortie le 27 avril), le nouveau documentaire de Raymond Depardon qui nous fait vivre son tour de France en caravane.
  • Les enfants de la chance (sortie le 7 septembre), une comédie avec Philippe Torreton
  • L’histoire de l’amour (pas de date de sortie), un drame sur les immigrés polonais à New-York.
  • A fond (sortie le 21 décembre), une comédie avec José Garcia en père de famille en vacances.
  • Ils sont partout (pas de date de sortie), une comédie française sur l’antisémitisme avec Benoît Poelvoorde et François Damiens.
  • Nocturama (pas de date de sortie) le nouveau Bertrand Bonello avec Finnegan Oldfield, Vincent Rottiers.
  • La danseuse (pas de date de sortie), le biopic d’une danseuse américaine devenue une star en France au début du 20ème siècle.
  • La tortue rouge (sortie le 29 juin), la dernière animation des Studios Ghibli.
  • L’Odyssée (sortie le 12 Octobre), le biopic sur le Commandant Cousteau porté par Lambert Wilson, Pierre Niney et Audrey Tautou.

 

EPICENTRE nous a ensuite présenté les bandes annonces des documentaires :

  • Visites ou mémoires et confessions (sortie le 6 avril), le dernier film de Manoel de Oliveira (RIP)
  • Olmo et la mouette (sortie le 7 juillet), sur une actrice devant jouer la pièce de Tcheckov.

Mais, ils nous ont surtout présenté, en présence des deux acteurs principaux, Théo et Hugo sont dans un bateau (sortie le 27 avril), le prochain caillou dans la chaussure de Promouvoir.

JOUR DE FETE nous a annoncé que, suite au succès de Merci Patron !, François Ruffin son réalisateur est en préparation de Merci Myriam ! (dédié à la loi El Khomry) mais dont la distribution se fera lors d’une sortie en salles ou uniquement en guise de bonus au DVD. La société nous a également présenté les bandes annonces de :

  • No Land’s song (sortie le 16 mars), un documentaire sur des iraniennes revendiquant leur droit de s’exprimer en chanson.
  • Free to Run (sortie le 13 avril), un historique de la course à pied de 1950 à nos jours.
  • Baden Baden (sortie le 4 mai), une comédie dramatique sur une jeune femme qui essaie de fabriquer une douche à sa grand-mère.
  • Le professeur de violon (sortie le 22 juin)

 

UNIVERSAL nous ont présenté leurs prochaines grosses productions attendues :

  • Le Chasseur et la reine des glaces (sortie le 20 avril), le prequel de la relecture du mythe de Blanche-Neige.warcraft-orc
  • Warcraft (sortie le 25 mai), l’adaptation du célèbre jeu vidéo d’héroic-fantasy dont l’extrait diffusé nous confirme qu’il en a totalement adopté le visuel.
  • American Nighmare 3 (sortie le 29 aout), qui va tenter de donner une dimension politique à la saga horrifique
  • Nos pires voisins 2 (sortie le 6 juillet), la suite de la comédie opposant Zach Ephron et Seth Rogen
  • Comme des bêtes (sortie le 27 juillet), un film d’animation sur la vie secrète de nos animaux de compagnie
  • Jason Bourne (sortie le 10 aout), la suite des aventures de l’agent secret incarné par Matt Damon.

Ainsi que, en exclusivité, des images de La grande muraille, un film d’héroic-fantasy qui sortira en janvier prochain.

 

Après une pause déjeuner bien méritée, METROPOLITAN s’est fait pardonner de son absence en nous permettant de découvrir en intégralité et en avant-première un film tout juste sorti de post-production :

  • Le voyage de Fanny (sortie le 18 mai), un film de Lola Doillon sur un groupe d’enfants juifs contraints de fuir l’Occupation nazie. Un long-métrage très émouvant grâce au point de vue qu’il emprunte aux enfants et qui saura faire découvrir aux plus jeunes cette fameuse page noire de notre Histoire.

 

STUDIO CANAL nous a quant à lui présenté les bandes-annonces suivantes:

  • Bastille Day (sortie le 13 juillet), un polar musclé avec Idris Elba se déroulant à Paris. five-affiche
  • Five (sortie le 30 mars), la comédie de potes portée notamment par Pierre Niney.
  • A bigger Splash (sortie le 6 avril), un remake sulfureux de La Piscine avec Tilda Swinton en star du rock entourée de Ralph Fiennes, Dakota Johnson et Matthias Schoenaerts.
  • Un traître idéal (sortie le 15 juin), un film d’espionnage adapté de John Le Carré avec Ewan McGregor.
  • A war (sortie le 1er juin), un film de guerre danois réalisé par Tobias Lindholm.
  • Primaire (sortie prévue pour la rentrée en septembre), avec Sara Forestier en institutrice d’une classe de CM2.
  • Robinson Crusoé (sortie le 20 avril), une relecture animée du célèbre roman de Daniel Defoe en 3D.

Nous ont également été évoqués, sans images, des films plus lointains :

  • Bridget Jones Baby (sortie le 05 octobre), le retour tant attendu du personnage de Renée Zellweger.
  • La folle aventure de Max et Léon (sortie le 2 novembre), une comédie conçue par les trublions du PalmaShow.desierto

 

VERSION ORIGINALE CONDOR nous a présenté un seul et unique film : Desierto (sortie le 13 avril), réalisé par Jonas Cuaron, fils d’Alfonso, qui met en scène une chasse à l’homme entre Gael Garcia Bernal et Joeffrey Dean Morgan à la frontière mexicaine.

 

Et enfin DISNEY nous a diffusé les bandes-annonces – qui ont déjà fait le tour du net – de Le livre de la jungle (sortie le 13 avril), Alice de l’autre côté du miroir (sortie le 1er juin), Peter et Elliott le dragon (sortie le 17 août) et Captain America : Civil War (sortie le 27 avril).

Sans surprises, nous n’avons eu aucune nouvelle image de la part de Marvel ou LucasFilms. Nous avons cependant vu des scènes inédites des deux prochains films d’animations :

  • Le monde de Dory (sortie le 22 juin), la suite des aventures des personnages du Monde de Nemovaiana-affiche par Pixar.
  • Vaiana, la légende du bout du monde (sortie le 30 novembre), un conte polynésien imaginé par les studios Disney Animations.

 

Le Showeb du Printemps 2016 s’est achevé par la diffusion en avant-première de la comédie Grimsby : Agent trop spécial, une comédie d’espionnage scénarisée et interprétée par Sacha Baron Cohen qui, plus que jamais, ne s’interdit rien.

 

Au final, on peut qualifier ce Showeb de décevant du fait du nombre de studios qui n’ont pas joué le jeu de venir nous présenter leurs prochaines sorties (on pense notamment à Gaumont et Pathé présents aux sessions précédentes), que les organisateurs ont dû combler en diffusant deux films au lieu d’un seul comme d’habitude, ainsi que de la frilosité des studios étrangers, ce qui nous a limité à découvrir essentiellement des productions françaises.

Rédacteur
Plus d'articles
pas-de-pitie-pour-les-gueux-livre-cordonnier-laurent
« Pas de pitié pour les gueux » : mettre fin au haro sur les chômeurs