Les-Revoltes-de-l-an-2000-FEFFS-2015

Les premiers films annoncés du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg 2015

Last updated:

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg 

FEFFS-2015-affiche-8eme- edition-Festival- Europeen- Film- Fantastique-StrasbourgLe mois dernier, le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg (FEFFS) dévoilait la première affiche de sa huitième édition qui se déroulera du 18 au 27 septembre prochain dans le centre-ville historique de Strasbourg. Par la même occasion, on apprenait que le festival serait placé cette année sous le signe de l’enfant dans le cinéma fantastique. Un thème qui sera repris dans une rétrospective intitulée KIDS IN THE DARK, d’où l’inspiration du Village des Damnés sur l’affiche. Alors que ni le Président, ni les autres membres du jury n’ont été annoncés, le FEFFS vient de dévoiler une première vague de titres annoncés dans la programmation.

Compétition Internationale :

Crumb de Miguel Llansó : Il s’agit du premier film de science-fiction post-apocalyptique d’Ethiopie. Les héros du film vont s’aventurer dans un périple à travers les magnifiques paysages d’Ethiopie pour atteindre un vaisseau spatial.

Sweet Home de Rafael Martinez : Une nouvelle approche du genre « Home Invasion ». Dans ce film espagnol, un couple va se retrouver piégé dans un immeuble abandonné alors qu’ils étaient partis pour un dîner en amoureux.

The Bunker de Nikias Chryssos : Pit Bukowski (remarqué l’an dernier dans Der Samurai) interprète un étudiant qui se retrouve dans une famille plutôt étrange alors qu’il cherche la quiétude d’une chambre isolée pour ses travaux de recherches scientifiques.

The Corpse of Anna Fritz  de Hèctor Hernández Vicens : Une énième variation sur le thème de la nécrophilie pour un thriller macabre bourré de rebondissements.

The Invitation de Karyn Kusama : La réalisatrice de Jennifer’s body réalise ce thriller horrifique où d’anciens amis, invités à un dîner dans une villa chic des collines de Los Angeles, découvrent que cette invitation prend une sombre tournure.

They Look Like People de Perry Blackshear : Entre la science-fiction et le film paranoïaque, They Look Like People suivra un personnage persuadé qu’il est entouré d’aliens malveillants, prenant l’apparence d’êtres humains.

The Woods de Corin Hardy : Une famille déménage dans une forêt en plein cœur des bois irlandais et vont se retrouver en lutte face à des créatures maléfiques à la recherche de sang frais.

Section Crossovers :

Applesauce de Onur Tukel : Dans cette comédie noire de et avec Onur Tukel, un quadragénaire essaye de découvrir qui lui envoie des membres de corps humains par courrier, tout en démêlant ses problèmes de couple.

Night Fare de Julien Seri : Entre Drive et Maniac Cop, Night Fare suit le parcours d’un chauffeur de taxi qui va se venger d’une course qu’on ne lui a pas payé.

Uncle John de Steven Piet : Un homme âgé au‐dessus de tout soupçon essayant de dissimuler un meurtre commis au sein d’une petite bourgade du Michigan rural.

Séances de minuit :

Ava’s Possessions de Jordan Galland : Nouveau film d’exorcisme  dans lequel des personnages ayant été possédés, assistent à des thérapies de groupes.

Deathgasm de Jason Lei Howden : Comédie gore néo-zélandaise, Deathgasm verra deux adolescents fans de metal réveiller un ancien démon avec de la magie noire. Ils devront réparer leurs erreurs

Stung de Benny Diez : Des guêpes tueuses mutantes vont venir perturber une Garden Party.

Documentaires :

GTFO de Shannon Sun‐Higginson : Un aperçu du quotidien des joueuses de jeux vidéo subissant le sexisme des joueurs alors que les femmes représentent 52% des pratiquants.

The Visit : An Alien Encounter de Michael Madsen : Le réalisateur d’Into Eternity questionne des scientifiques sur ce qu’il se passerait si un vaisseau extraterrestre se posait sur Terre, en réalisant un film drôle, inquiétant et philosophique à la fois.

Rétrospective KIDS IN THE DARK :

L’Autre de Robert Mulligan (1972)

L’Esprit de la ruche de Victor Erice (1973)

La Malédiction de Richard Donner (1976)

La Mauvaise graine de Melvin LeRoy (1956)

La Nuit du chasseur Charles Laughton (1955)

Le Village des Damnés  de Wolf Rilla (1960)

Les Innocents de Jack Clayton (1961)

Les Révoltés de l’an 2000 de Narcisso Ibanez Serrador  (1976)

Sa Majesté des Mouches de Peter Brook  (1963)

Comptez sur la rédaction de CineSeriesmag pour vous tenir au courant des prochains films rajoutés dans la sélection et des manifestations prévues lors du festival.


Pour plus d’informations : http://strasbourgfestival.com/

Plus d'articles
critique-sorry-to-bother-you-boots riley
Sorry To Bother You, le brûlot politique et loufoque de Boots Riley