beta-video-Star-Wars-Battlefront

La beta du jeu vidéo Star Wars Battlefront est sortie

Last updated:

          Star Wars Battlefront : « Nouvelle » immersion dans l’univers de George Lucas !

Un wookie a poussé un nouveau « growwwl » puissant, R2D2 ne cesse de biper et de tourner sur lui-même… Depuis ce jeudi 08 Octobre, date de sortie de la beta, nous avons pu goûté à Star Wars Battlefront.

            Entendez par Beta l’accessibilité – ici publique – à un ensemble limité du jeu final afin de le tester et de contribuer à des retours techniques et critiques sur le jeu qui seront écoutés par le studio de développement et la société d’édition, avant sa finalisation pour sa sortie programmée le 19 Novembre 2015 par EA Games. Mais comprenez surtout que cette sortie publique nous a permis de pouvoir enfin toucher – manette en main – au jeu développé par DICE, et tant attendu depuis son annonce en Juin 2013 au salon vidéoludique de l’E3, mais aussi déjà bien avant celle-ci.

En effet, une décennie après le dernier volet sur console de salon de la licence, Star Wars Battlefront 2 (sorti un an après le premier jeu), DICE la ressuscite – épaulé par EA Games et LucasFilm – cette année sur nos consoles new gen (PlayStation 4 et XBOX One) et PC.

          Avec le rachat de Lucasfilm par Disney, le marché des jeux vidéo et autres objets dérivés (livres, comics, etcetera) s’est retrouvé bouleversé. LucasArts voit ses productions stoppées, ainsi le jeu Star Wars 1313 en plein développement est mis en stand-by puis arrêté, peut-on entendre. C’est alors qu’on nous annonce un nouveau partenariat entre Lucasfilm et l’importante société nord­-américaine du marché vidéoludique, EA Games. Grâce à cette dernière et à son envie – si ce n’est lié à conditions de contrat – de collaborer officiellement à l’univers Star Wars, de nouveaux nouvelles productions vidéoludiques de la licence sont lancées. Nouveaux ou presque, puisque DICE, le studio à l’origine des nombreux volets Battlefield (excepté le dernier volet Hardline confié aux tontons de chez Visceral Games, eux­-mêmes papas de Dead Space), travaille sur le reboot de Star Wars Battlefront. Ainsi, ce n’est pas un troisième volet que propose le studio de développement suédois, mais un renouveau de la série afin de proposer aux joueurs un jeu « personnel » et neuf. On entendait déjà des fans crier au scandale, car rappelons-le, SW Battlefront 3 était déjà en développement chez Free Radical. Le projet fut par la suite abandonné pour des raisons politiques et économiques. On pouvait aussi entendre au loin d’autres fanboys critiquer de manière « prophétique » DICE qui, selon eux, réaliserait un Battlefield aux décors Star Wars-iens. On leur répondait sereinement qu’ils devaient se remémorer – ou l’appréhender pour les plus amnésiques – le fait que les jeux Star Wars Battlefront étaient hyper-inspirés – pour ne pas dire des « remakes » Star Wars-iens – de la série Battlefield, notamment en terme de Gameplay. Il s’agissait donc pour LucasFilm et EA de rendre véritablement à César ce qui lui appartient (ou presque).

            Le studio a travaillé avec son grand moteur de jeu, Frosbite, qui a fait ses preuves sur les derniers volets de la série Battlefield, mais, dans l’idée de réinventer un concept, il a décidé d’innover avec la création et l’utilisation de nouvelles technologiques, notamment la photogrammétrie. « Il était indispensable de rester fidèle à la saga d’origine. C’était important pour moi de respecter l’univers Star Wars™ et de faire les choses bien. » explique Ken Brown, le responsable artistique et technique du jeu sur le site officiel. On avait ainsi pu toucher des yeux le réalisme époustouflant dévoilé dans les deux derniers trailers Star Wars Battlefront. Il s’agissait aussi pour l’équipe suédoise de réinventer l’image vidéoludique et plus largement l’imagerie numérique afin de respecter « le savoir-­faire de Star Wars », notamment de la trilogie originale (1977 – 1983) et de la nouvelle trilogie en cours de développement, avec ses tournages en décors naturels et construits, jusqu’à ses effets spéciaux à la main, ses maquettes et monstres physiques et concrets, et ses nouveaux effets numériques pensés. Notez d’ailleurs dans votre agenda que Jeff Mann, ancien superviseur des effets spéciaux chez ILM et actuellement consultant, donnera une conférence au Comic Con parisien, le samedi 24 octobre 2015.

            Pour parvenir à ce rendu photo-réaliste et respectueux, le jeu a du être développé pour les nouvelles consoles que sont la PlayStation 4 et la Xbox One. Le choix de DICE est judicieux, puisqu’en ne développant pas Star Wars Battlefront comme jeu cross-plateformes, c’est-à-dire à la fois sur PlayStation 3 et sur PlayStation 4, le studio a pu s’affranchir de toutes les limites techniques de ces consoles et profiter des potentiels des nouvelles afin d’ouvrir de nouveaux portails technologiques pour le jeu vidéo.

Après avoir joué à la beta, une première chose est à dire : ils ne nous ont pas menti.

         Visuellement bluffant et novateur, incroyable dans sa puissance et dans sa construction sonores (on retrouve exactement les visuels et sons de la saga, il faut savoir que DICE a eu accès aux archives de LucasFilm, et on découvre de nouveaux thèmes musicaux, de John Williams ?), avec un gameplay relativement renouvelé, Star Wars Battlefront, rien qu’avec sa beta, nous a déjà ravi. Notons tout de même que la beta a été testée sur un écran plat led de 127 centimètres, sur PlayStation 4 (avec laquelle nous avons enregistré les extraits et images présents dans cet article) et avec un système sonore home cinéma. Aussi, la beta comprend trois séquences de jeu avec trois différents modes – Assault Walker, Drop Zone, & Survival – sur trois planètes différentes – respectivement Hoth, Sullust (planète déjà présente dans l’Extended Universe – composé par la majorité des produits dérivés écrits et vidéoludiques – écarté pour devenir les « Légendes » de Star Wars) officiellement créée en partenariat avec LucasFilm, et Tatooine –, et nous fait incarner soit un rebelle (masculin ou féminin) soit un impérial, avec quatre armes principales et un peu plus d’objets et armes secondaires.

            Le Gameplay reprend en effet des codes importants du FPS, mais aussi du premier Star Wars Battlefront, sa troisième personne, qui n’est pas qu’une fan-option, elle sera même parfois nécessaire pour le pilotage d’engins terrestres tels que le TR-TT, ou encore utiles lorsqu’il s’agira de chasser des X-Wing, des TIE-Fighter ou encore des TIE Interceptor. On pourra aussi personnaliser nos avatars, mais attention dans les limites de l’univers – comprenez l’imagerie – Star Wars, expliquait un membre de DICE.

S’il y a une nouveauté dans le gameplay de DICE, c’est le jeton. En effet, dans les séquences auxquelles nous avons pu jouer, pas question de faire la course avec le collègue pour avoir un vaisseau spatial. Nous ne démarrons pas dans des bases ou des camps empli de véhicules. Nous avançons, fraichement débarqués sur le champ de bataille. Et c’est sur ces espaces de jeu – immense concernant Hoth – que vous trouverez des jetons bleus à l’esthétique holographique. Ces derniers proposeront des armes en plus, la possibilité de faire appel à des vaisseaux en orbite, d’incarner un héros, et surtout d’avoir accès à des véhicules. Ainsi on approche vers ces jetons, on appuie sur la touche « carré » puis sur « L1+R1 » et hop, notre trooper se met à genou et passe un appel radio dans une micro-cinématique in-game et nous voilà dans le cockpit d’un chasseur.

            Il faut aussi rappeler que DICE a supprimé les batailles spatiales afin de nous offrir des expériences terrestres et aériennes parfaites, avant de prétendre pouvoir accomplir le développement de batailles spatiales. Ce qui n’est pas sans rappeler le premier Battlefront, où l’on avait déjà des batailles terrestres et aériennes, le deuxième volet apportait alors ce changement. Mais à l’inverse de ces jeux, le bébé de DICE possède plus de modes de jeu, multijoueurs : Assault Walker (Attaque des Marcheurs, en référence aux AT-AT de l’Empire, qu’on appelle en France TB-TT), Fighter Squadron (Escadron de Chasseur), Drop Zone (Zone de largage), Supremacy (Suprématie, qui reprend le mode Conquête des Battlefield), Blast (Escarmouche : combat à mort en équipe déjà présent dans les précédents), Cargo (Cargaison, qui reprendrait le mode classique Capture du drapeau, présent dans de nombreux jeux vidéo, notamment des fps, tels que Battlefield), Droid Run (Course au droïde), et autre un mode mystérieux au gameplay appuyé par le système de « levolution » qui consiste à l’évolution du décor en fonction de la bataille, des victoires et des défaites de part et d’autre des deux camps. Ce dernier arriverait au début du mois de Décembre avec le DLC gratuit La Bataille de Jakku qui nous exposera un événement majeur ayant eu lieu chronologiquement après Le Retour du Jedi, entre l’Empire et la Nouvelle République. Il faut aussi remarquer la présence de missions solo et en duo-split screen avec les modes Survival (Survie), et Battles, dans lequel on devrait pouvoir incarner des héros de la saga, seul, ou contre ami.

Seule absence au tableau : le mode Conquête des précédents jeux qui nous permettait d’incarner la République, le CSI, les Rebelles et l’Empire, avec pour but de conquérir la galaxie – représentée dans les jeux par un certain nombre de planètes, contenant parfois deux champs de bataille.

            « Pfiou, pfiou, BRAWWWW »… Bon je crois qu’il est temps d’y retourner, les lasers fusent autour de moi, les étincelles et explosions m’entourent, et un AT-AT est en train de s’effondrer sur moi.

La beta-test prendra fin le lundi 12 Octobre. Alors profitez-en. Ou alors au contraire, écartez-vous de toutes ces images, car nous n’avons plus que ces mots en bouche : « sortie le 19 Novembre 2015 ».

Plus d'articles
alexandre-desplat-rejoint-luc-besson-sur-valerian
Alexandre Desplat : Son ascension en 5 compositions