duke-nukem-3d-duke-nukem-film-adaptation-jeu-video-john-cena-paramount-platinum-dunes-michael-bay

Le jeu vidéo Duke Nukem bientôt adapté au cinéma avec John Cena ?

Last updated:

Le catcheur John Cena pourrait prochainement incarner le anti-héros du jeu vidéo Duke Nukem. Ce projet cinématographique serait une nouvelle adaptation vidéoludique au septième art avec un ancien lutteur de la WWE, après Rampage ou Doom avec Dwayne Johnson (The Rock).

Le personnage culte des années 1990, Duke Nukem, pourrait bien bénéficier d’une adaptation cinématographique dans les années à venir. Selon des informations de la rédaction du Hollywood Reporter du 22 janvier dernier, le catcheur de la WWE, John Cena, serait actuellement en négociations pour incarner Duke Nukem dans un projet de long-métrage sur grand écran.

Les studios Paramount disposeraient dorénavant des droits de la licence Duke Nukem, un peu à la manière de Warner Bros pour les jeux Batman, Injustice ou Mortal Kombat. Le film Duke Nukem sera produit par Platinum Dunes, la société de Michael Bay. Ce projet déroutant, qui collerait parfaitement à l’Amérique de Donald Trump, n’a pour l’instant pas de réalisateur attitré. Le scénario n’aurait pas encore été écrit. Les producteurs du film devraient rapidement partir à la recherche d’un auteur.

Ce projet permettrait de lancer très sérieusement la carrière d’acteur de John Cena, cantonné jusque-là à des séries B. Les fans de catch peuvent même donc rêver de voir un jour un nouvel affrontement John Cena – The Rock (Dwayne Johnson) à Hollywood dans un crossover DOOMDuke Nukem.

Reste à savoir si le film sur Duke Nukem sera bien lancé outre-Atlantique. Le personnage principal, adepte du politiquement incorrect et admirateur de la gente féminine et des petites pépées, risque effectivement de ne pas séduire le grand public en pleine polémique sur le harcèlement sexuel à Hollywood (à la suite scandales Weinstein, Allen et Polanski). L’univers des jeux vidéo Duke Nukem s’apparenterait presque à ceux des films du studio indépendant Troma, de Lloyd Kaufman, resté célèbre pour le Toxic Avenger notamment. Le personnage de Duke Nukem est un clone d’Arnold Schwarzenegger blond qui doit sauver la planète d’une invasion extra-terrestre sur fond de menaces de déchets nucléaires toxiques. A la force de ses biceps et d’une ribambelle d’armes déjantées (le pistolet au rayon rétrécissant, l’arme givrant les ennemis), Duke Nukem va devoir sauver, une à une, toutes les femmes de la planète terre face à la menace des petits hommes verts !

Les ennemis du jeu culte de la licence, Duke Nukem 3D, sorti en 1996 par les studios 3D Realms, sont encore dans toutes les mémoires des adeptes du rétro-gaming. Des policiers à la tête de cochons sauvages, des cerveaux volants comme l’abominable Dr.Krang des Tortues Ninja ou des aliens qui n’ont pas une tête de porte-bonheur comme le disait si bien Schwarzy dans la séquence mythique de Predator.

Le jeu et la licence Duke Nukem sont devenus rapidement cultes grâce aux répliques digitalisées prononcées par le héros dans le jeu. C’est le comédien Jon St. John, spécialisé dans le doublage, qui a ainsi permis de populariser le personnage de Duke Nukem. Reste à savoir si John Cena sera entièrement doublé par Jon St. John dans le futur film Duke Nukem. L’une de ces multiples phrases fétiches dans les jeux est d’ailleurs un hommage à la tirade du film culte de John Carpenter, Invasion Los Angeles : « It’s time to kick-ass and chew bubble gum, and I’m all out of gum » (dans les jeux Duke Nukem).

Le dernier volet de la franchise, Duke Nukem Forever, est sorti sur PC, Xbox 360 et PS3 en 2011. Éreinté par les critiques, le titre a néanmoins permis aux fans purs et durs de verser une petite larme en retrouvant Duke dans de nouvelles aventures et de proposer des missions bonus avec une parodie de Terminator.

Ce long-métrage sévèrement burné et qui pourrait ringardiser les Expendables, s’il respecte à la lettre les codes de la licence du jeu dans un film Rated-R, à la manière de la récente mode à Hollywood (Venom, Deadpool, Logan, Spawn), pourrait bien – en cas de succès au box-office – forcer Hollywood à décider Paul Verhoeven de reprendre du service dans des projets qui sentent bons les années 1980 ou à relancer la machine Alien avec Neill Blomkamp aux commandes ! En attendant l’arrivée de Duke Nukem, John Cena sera à l’affiche d’une autre production Michael Bay consacrée au personnage de Bumblebee de la franchise Transformers, qui sortira en salles en décembre prochain.

Les répliques cultes de Jon St. John dans les jeux Duke Nukem :

Une interview de Jon St. John par la redaction de Gamespot sur son travail de doubleur et sur Duke Nukem Forever :

Plus d'articles
Cannes 2018 : Une Affaire de famille de Hirokazu Kore-Eda, un sublime manifeste en faveur de l’enfance