critique-de-mary-un-feel-good-tout-en-simplicite

Mary, un feel-good movie tout en simplicité

Récompensé lors du Festival de Deauville 2017 avec le Prix du public, le film sentimental de Marc Webb n’aura pourtant pas fait l’unanimité. Malgré l’originalité de son scénario, Mary est une comédie dramatique, maladroitement prévisible.

Du déjà-vu ?

Lorsqu’on évoque Marc Webb, on pense évidemment à son emblématique film, (500) jours ensemble. À la fois drôle et originale, cette comédie portée par Zooey Deschanel et Joseph Gordon-Levitt est sans aucun doute la plus grande réussite du réalisateur. Le retour de l’Américain dans les films indépendants était donc particulièrement attendu. Mary ou Gifted (titre original) retrace le parcours d’une petite fille confiée à son oncle (Chris Evans), après le suicide de sa mère. Une fillette au talent surdimensionné, qui va rapidement se retrouver au cœur d’une querelle familiale : Mary doit-elle continuer à vivre avec son oncle au risque de devenir une jeune fille quelconque, ou bien doit-elle suivre sa grand-mère afin de devenir, par défaut, une illustre personne ?

mary-marc-webb

Même si le scénario relève de l’originalité, Mary tend à sombrer peu à peu dans le prévisible. La première partie de l’intrigue est également la mieux traitée. On y découvre une aveuglante complicité entre les personnages principaux ; Mary, une fillette à la maturité affolante et Frank, un oncle protecteur et responsable. Le tout est bercé par une pointe d’humour particulièrement appréciable. Mais passée le première heure, le film semble se perdre en sombrant peu à peu dans le pathos. On compte de nombreux moments faibles mêlés à un excès d’émotions… On jette un œil à notre montre tout en regardant, sans aucun suspense, la finalité de cette histoire. Bref, en multipliant les longueurs, Marc Webb fait de Mary une comédie mélo-dramatique décevante. Et pourtant, la simplicité de la narration aurait pu devenir le point fort de ce film. Un scénario tout en naturel n’est-il pas ce qu’il y a de plus plaisant ? Mais pourquoi Mary serait-elle une œuvre malheureusement mineure ?

Tout simplement car c’est du déjà-vu ! En effet, nombreux sont les drames offrants une configuration similaire à celle présente dans Mary : un contexte de conflit et de tiraillement familial pour la garde d’un enfant. Un sujet pour le moins convoité par un grand nombre de réalisateurs. Mais parfois, il suffit d’un rien pour rendre une œuvre, véritablement singulière : une pointe de poésie, d’esthétisme ou encore de musicalité, une chose dont Marc Webb n’aura pas su faire preuve ici… Pourtant, il faut bien avouer  que le casting est l’aspect positif du film. Le personnage de l’enfant, incarné par la jeune McKenna Grace, est d’une justesse infinie. Au centre de l’affrontement familial, elle est cette lueur dans l’obscurité. Soyons honnêtes, sans elle, le film ne saurait exister.

Mary est un film léger, se laissant tout de même regarder. Bien loin d’être l’œuvre majeure de Marc Webb, cette comédie dramatique est tout de même un feel-good movie plein d’humanité. Simple et efficace ? Désormais, c’est à vous d’en juger !

Mary : Bande-annonce

Mary : Fiche Technique

Titre original : Gifted
Réalisateur : Marc Webb
Scénario : Tom Flynn
Interprétation : Chris Evans, Mckenna Grace, Lindsay Duncan, Octavia Spencer,Jenny Slate, John M. Jackson
Musique : Rob Simonsen
Photographie : Stuart Dryburgh
Montage : Bill Pankow
Chef décoratrice : Laura Fox
Producteurs : Andy Cohen, Karen Lunder
Distributeur : Twentieth Century Fox France
Genre Drame
Durée : 1h 41min
Date de sortie :  13 septembre 2017

Etats-Unis – 2017 

 

Redactrice LeMagduCiné
Plus d'articles
les-voyages-de-gulliver-jonathan-swift-utopie-dystopie
Les Voyages de Gulliver, à la découverte des royaumes imaginaires