PositionRedacteur LeMagduCiné
Inscrit2 septembre 2014
Articles97
inglorious-basterds-christoph-waltz-hans-landa-incarnation-du-mal-au-cinema
S’il n’est pas le plus apprécié des films de Quentin Tarantino, Inglorious Basterds met au moins tout le monde d’accord sur un point : l’interprétation sans faille de Christophe Waltz dans le rôle du salopard ultime. Officier SS doté d’une intelligence redoutable, Hans Landa représente tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un grand méchant de cinéma. Mais s’il n’était que cela, ce serait beaucoup trop simple. Il était donc une fois…
star-wars-rise-skywalker-kylo-rey-analyse-saga
Sorti depuis quelques semaines déjà, Star Wars : L'Ascension de Skywalker subit déjà le feu d'un certain nombre de critiques. Depuis son rachat de la franchise en 2011, la firme aux grandes oreilles est toujours soupçonnée de vouloir épuiser la poule aux œufs d'or. Mais Disney est-il seul responsable? Et si l'évolution de la saga initiée par George Lucas en disait plus sur notre époque ?
le-retour-de-mary-poppins-critique-film-rob-marshall
Malgré ses velléités commerciales qui ne surprendront personnes, Le retour de Mary Poppins offre tout de même une bonne dose de magie, parfaite pour cette fin d'année. Mais ce qui le démarque des autres blockbuster, c'est l'étonnant discours social qui surgit derrière les images fantastique et les chansons entrainantes. Comme si le grand Capital venait de se planter le parapluie dans le pieds...
office-johnnie-to-sortie-blu-ray-dvd
Johnnie To surprend son public avec ce choix de la comédie musicale, au risque d'en rebuter certains. Toutefois, au delà de ses délires pop parfois indigestes et son scénario très terre à terre, Office déploie un dispositif scénique baroque qui donne au réalisateur Hongkongais la possibilité de critiquer l'ultra-capitalisme asiatique. Une curiosité éditée par Carlotta, en DVD et Blu-ray.
Deadpool-2-film-David- Leitch-critique-movie-with-Ryan-Reynolds-Josh Brolin-Morena Baccarin
Suivant son propre cahier des charges, Deadpool 2 enchaîne les gags et les références avec un débit de mitraillette. Problème, il oublie au passage de raconter une histoire ou d'aborder un quelconque sujet, et devient finalement le reflet à peine déformé de ce qu'il voulait justement parodier.