Plus-vite-plus-haut-plus-sport-avis

« Plus vite, plus haut, plus sport ! » : quelques anecdotes incroyables

Jonathan Fanara Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées et des actualités DVD/bluray

La bande dessinée Plus vite, plus haut, plus sport !, scénarisée par Julien Hervieux et illustrée par un collectif de dessinateurs talentueux comprenant notamment Merwan, Julien Solé, Virginie Augustin, Cédrick Le Bihan et Boucq, comporte plusieurs récits sportifs improbables et fascinants. Publiée par Fluide Glacial, elle promet de ravir les amateurs de sport et d’histoire avec ses anecdotes souvent stupéfiantes.

Plus vite, plus haut, plus sport ! s’articule autour de récits courts et souvent inattendus. On y apprend les origines du football (initialement, les joueurs étaient encouragés à se battre entre eux) ou l’histoire d’un marathon de Paris complètement désorganisé, où les coureurs prenaient le risque de se perdre, de défaillir pour cause de chaleur excessive, voire de mourir percutés par un véhicule…

L’album dévoile également des histoires de tricheries incroyables, comme celle des athlètes soviétiques qui se dopaient en tombant enceinte avant les compétitions pour bénéficier d’avantages hormonaux, ou ces cyclistes qui, avant l’apparition de la voiture-balai, pouvaient accomplir une partie de leur parcours… en train !

Julien Hervieux revient sur plusieurs récits mémorables, dont celui de Milon de Crotone, un lutteur devenu invincible bien qu’initialement moqué pour son apparence. Milon est célèbre pour s’être entraîné en portant un bœuf, développant ainsi une puissance sans égale. Son histoire se termine tragiquement lorsqu’il meurt piégé dans un arbre, et dévoré par des loups – si l’on en croit la légende.

De son côté, Raoul Paoli, un colosse mesurant 1,86 m pour 125 kg, s’est illustré dans plusieurs disciplines sportives comme la lutte, la boxe et le lancer de poids, devenant à chaque fois champion de France. Il a également survécu à la guerre et à un crash aérien, et a contribué à populariser le catch en France. Sa vie exceptionnelle est un témoignage de la polyvalence et de la résilience des athlètes.

Autre champion, Duke Kahanamoku est reconnu pour avoir popularisé le surf hors de son Hawaï natal, tandis que Roland Garros, avant de donner son nom au célèbre tournoi de tennis, s’est illustré en inventant le premier chasseur monoplace… lequel mettait en danger la vie des pilotes puisque les balles ricochaient sur une hélice blindée !

On a aussi droit à un journaliste duelliste qui multiplie les défaites de manière pathétique, ou encore à l’histoire, bien plus intéressante, de Katherine Switzer, la première femme à participer au marathon de Boston. Elle va s’opposer aux organisateurs avec beaucoup de courage et devenir un modèle pour toutes les femmes.

Plus vite, plus haut, plus sport !  parlera à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du sport, aux anecdotes insolites et aux exploits extraordinaires des athlètes. Grâce à la plume de Julien Hervieux et aux talents des dessinateurs, cette bande dessinée nous offre un voyage fascinant à travers les époques et les disciplines, révélant des facettes méconnues et souvent amusantes du monde sportif. Une lecture à la fois éducative et divertissante.

Plus vite, plus haut, plus sport !, Julien Hervieux et collectif
Fluide Glacial, juin 2024, 68 pages

Note des lecteurs0 Note
3.5
Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées et des actualités DVD/bluray