Les-Tortues-Ninja-TMNT-T16-Le-Royaume-des-Rats-critique-bd

« Le Royaume des rats » : rongés par les menaces ?

Tom Waltz, Kevin Eastman, Dave Wachter… L’équipe des Teenage Mutant Ninja Turtles revient à l’occasion du « Le Royaume des rats », seizième tome d’une série passionnante.

Les Tortues ont-elles droit au moindre répit ? Tom Waltz, Kevin Eastman et leurs acolytes semblent répondre à chaque fois par la négative. Après un épisode haletant mettant New York à feu et à sang suite à l’invasion des Tricératons, les frangins à carapace se trouvent cette fois sous la menace du Roi des rats. « L’excitation me fait perdre le contrôle », annonce-t-il en guise de préambule, tandis que ses rongeurs déferlent sur une ville de New York saccagée et en proie aux guerres de gangs.

Le clan Foot prête en effet main-forte à Casey et son père en se dressant contre les Garden State Wreckers, une bande du New Jersey. Jennika a pour mission de veiller sur le jeune Jones et cela tend à les rapprocher. Pendant ce temps, les hommes de la Force de Protection de la Terre ne semblent pas vouloir quitter les rues de New York, ce qui mécontente Splinter, lié à eux par un arrangement aux termes… flottants. Et le Docteur Stockman, fidèle à lui-même, parade devant les journalistes en s’attribuant tous les mérites pour avoir mis un terme à la menace des Tricératons.

Tous ces éléments vont nourrir « Le Royaume des rats » mais s’inscrivent cependant en filigrane de la réapparition du Roi des rats. Sa traque conduit les Tortues au Palais des plaisirs du Baron Crapaud, puis à la rencontre d’un autre membre du Panthéon, Manmouth. Ces séquences sont d’une tonalité plus légère et prêtent souvent à sourire. Les auteurs y glissent notamment un double running gag alimentaire. Et sur la menace qui intéresse les Tortues, on pourra lire, comme un avertissement : « Il adore répandre le chaos et voir les autres en souffrir. » On a connu meilleur augure.

« Le Royaume des rats » se distingue aussi par ses sophistications. L’une d’entre elles renvoie dos à dos, dans une symétrie troublante, Leonardo et Splinter, tous deux plongés dans une entreprise de méditation. Une autre voit Manmouth sursignifier la singularité de Raphael : sa différence, son relatif mal-être, son désir d’être seul sont soulignés par son interlocuteur. Ce seizième épisode se tapisse aussi d’une intrigue politique, puisque Stockman entend briguer la mairie de New York après avoir endossé le costume de protecteur de la métropole. Les enjeux filiaux, entre Splinter et les Tortues, ou entre Casey et son père, continuent quant à eux à irriguer l’intrigue.

Ce nouvel album s’inscrit dans la continuité : les péripéties s’enchaînent, les personnages s’étoffent et le public découvre avec plaisir, épisode après épisode, de quoi le quotidien des célèbres Tortues est fait. Vivement la suite !

TMNT : Le Royaume des rats (T.16), Tom Waltz, Kevin Eastman et Dave Wachter
Hi Comics, avril 2022, 136 pages

Note des lecteurs0 Note
3.5

Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées et des actualités DVD/bluray