The Dependables, un film de Sidney J. Furie : critique du DVD

[Critique] The Dependables

Synopsis : quatre vétérans du Vietnam et un universitaire partent en Afghanistan pour récupérer leurs petits-enfants retenus prisonniers par un chef de guerre

Le titre du film fait forcément penser aux Expendables de Sylvester Stallone. La base du scénario est la même: les anciens reprennent les armes. On retrouve au générique quelques vieilles gloires: Louis Gossett Jr (Officiers et gentleman, Les Dents de la mer 3, Le Temple d’or avec Chuck Norris), Margot Kidder (celle qui fut Lois Lane aux côtés de Christopher Reeve dans les Superman des années 80) ou Seymour Cassel (un des acteurs fétiches de John Cassavetes).

dependables-critique-film-louis-gosset-margot-kidder
Le réalisateur lui-même n’en est pas à ses premières œuvres, loin de là. Auteur de quelques films remarqués dans les années 60 et 70, on lui doit L’Homme de la Sierra (avec Marlon Brando), IPCRESS danger immédiat ou L’emprise (un film d’horreur plutôt réussi dans son genre). Par la suite, il se perdra dans des films d’action de série B sans grand intérêt.
Donc, nous avons une ressemblance certaine avec la désormais fameuse série de films d’actions de Stallone : des anciens reprennent le service pour montrer qu’avec l’âge, on ne perd rien de ses facultés. Cette similitude est d’ailleurs recherchée : le titre original devait être Pride of Lions et a été changé à la dernière minute pour devenir The Dependables. Mais de quel côté faut-il placer ce film ? Est-ce une parodie (un « mockbuster », pour reprendre un terme à la mode qui désigne des versions fauchées et souvent parodiques des grands blockbusters du moment) ?

Hélas, ce film n’a même pas l’humour pour le sauver de la ruine. Tout y sonne faux. L’Afghanistan est filmé au Canada, manifestement dans une carrière. Le scénario est rempli d’incohérences (il suffit de mettre un autocollant de Médecins du Monde pour rentrer en pleine zone de guerre avec toute une cargaison d’armes à feu). Les acteurs manquent de la plus complète vivacité. L’humour est au ras des pâquerettes, n’ayant pas peur de s’enfoncer dans la misogynie s’il le faut.
Mais le pire se situe dans les scènes d’actions, qui cumulent tous les défauts. Extrêmement lentes et irréalistes, elles sont engoncées dans une réalisation tellement plate qu’elles en deviennent ridicules. Le résultat pourrait éventuellement être vu dans le but de s’en moquer, mais franchement, malgré le capital sympathie des acteurs, il n’y a pas grand-chose à sauver dans ce film.

dependables-critique-film-sidney-j-furie

The Depndables : Bande annonce

The Dependables : Fiche technique

Réalisateur : Sidney J. Furie
Scénario : Richard Watson
Interprètes : Bo Svenson (Mick Skinner), Margot Kidder (Jean Dempsey), Louis Gossett Jr. (Lou Jones), Seymour Cassel (Cedric Smith)
Directeur de la photographie : Curtis Petersen
Musique : Craig McConnell
Montage : Saul Pincus
Décors : Keith Bowser
Production : Gary Howsam, Bill Marks
Société de production : Pride of lions films
Société de distribution : Moonstone Entertainment
Année de production : 03 juin 2014
Durée : 101 minutes

Rédacteur LeMagduCiné