y-con-6-salon-homo-fictions-lgbt

Y/CON : les artistes LGBTQ ont leur salon !

Anciennement baptisée Yaoi Yuri Con, la 6ème édition de la Y/CON a ouvert ses portes les 14 et 15 octobre 2017. Projections (Black Mirror, Sekai Ichi Hatsukoi…), conférences, Maid & Butler Café…les animations se succèdent pour élargir vos horizons avec un objectif : promouvoir la culture LGBTQ+.

Créée en 2009 à Lyon par Valentine Tézier, l’association Event Yaoi comptait au départ 5 personnes fans de Yaoi*, une littérature d’origine japonaise mettant en scène l’homosexualité masculine. Le groupe s’étend aujourd’hui à près d’une centaine de participants dont 30 actifs, 20 associés ponctuels et 45 bénévoles qui s’engagent à promouvoir tous types d’homo-fictions (Yaoi, Yuri, bara, gay, lesbien, MxM, FxF…) à travers l’Europe et jusqu’aux Etats-Unis et au Canada.

Au-delà du militantisme et des revendications politiques induites par le mouvement LGBT, Event Yaoi se veut un organisme culturel, passif mais passionné, dont l’ambition est d’enrichir et de partager les œuvres artistiques relatives à l’homosexualité. Elle dirige d’ailleurs les Éditions YBY, acronyme de You, Be Yourself !  (recueils, nouvelles, romans et BD) dont les bénéfices sont réinjectés dans l’association.

Depuis 2011, Event Yaoi offre aussi un espace de rencontre pour les adeptes de ces genres un peu à part : le salon Y/CON. Une fois par an, cet événement se déroule dans un cadre volontairement singulier et authentique : une péniche, un cirque, un hippodrome…


Cette année, la Y/CON a organisé sa 6ème édition dans l’espace Congrès Les Esselières de Villejuif. Un lieu qui enchante tant par son style rétro que son ambiance cabaret (tapis rouge et rideaux de velours cramoisi…) et qui réunit des invités d’univers variés (cinéma, littérature, web…), des fidèles et des curieux autour d’une même passion.

L’an dernier, le journal Le Monde s’est intéressé de près à l’événement et à la littérature Yaoi et leur a dédié un article des plus pertinents que vous pouvez consulter ici. Preuve que le mouvement est en marche. Lentement mais sûrement, la culture LGBT se fait une place en touchant le coeur du public et en tempérant les idées reçues lors de ce rassemblement convivial et bienveillant !

David Halphen, réalisateur et scénariste (Le Clou, Slick, Les Incroyables Aventures de Fusion Man) participait ce week-end aux ateliers et discussions. Dans le cadre du projet « 5 Films contre l’Homophobie » soutenu par L’INPES, le cinéaste a mit en scène un héros homosexuel, Fusion Man (joué par Raphaël Personaz, L’Affaire SK1) dans une parodie de super-héros. Le casting ne manquera de piquer l’intérêt du public adulte et adolescent puisqu’il comprend Frédéric Chau (Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu), Félix Moati (LOL, Hippocrate, Libre et assoupi…) ou encore Patrick Ligardes (Brice de Nice).

La bloggeuse et youtubeuse Mademoiselle Cordélia (Mx Cordélia et Princ(ess)e) était également présente sur le site aux côtés de Alice in Animation, aussi connue comme Alice In The Morning, une vidéaste proposant des analyses argumentées sur les animations genrées et stéréotypées françaises.

La bulle littérature recelait des artistes hauts en couleurs qui ont pu débattre autour de leurs sujets de prédilection lors de conférences et autres rencontres passionnantes : Marie Sexton (Song of Oestend gratifié du Rainbow Award 2011), KJ Charles (An Unnatural Vice (Un Vice Anormal) ), Céline Etcheberry (Les Mots d’Eden), Lizzie Crowdagger (La Chair et le Sang), et bien d’autres encore…
Les auteurs de BD et illustrateurs ne manquaient pas à l’appel notamment Nawak (La France en rose et bleu), Sophie Labelle (Assignée Garçon), Caly (MaHo•Megumi ), Monsieur Q (Sous le lit), etc.


La Y/CON, c’est aussi l’occasion de projections orientées LGBT: les séries Gaycation ou Black Mirror, les mangas animés Sekai Ichi Hatsukoi et Osomatsu-san… Ce salon des homo-fictions, c’est surtout un lieu de rencontres où chacun peut s’exprimer en toute liberté et dans la bonne humeur au travers d’activités ludiques et décomplexées : Cosplay, Karaoké coréen ou japonais, Maid & Butler Café et ses brioches-pénis rigolotes !

Vous pouvez d’ores et déjà noter la date de la 7ème édition de la Y/CON :

les 1er et 2 Décembre 2018.

D’ici là, Event Yaoi va mettre en place les Y/MUP, de nouvelles occasions de débats et de partage.

*L’acronyme YAOI aurait deux origines : « YAma nashi, Ochi nashi, Imi nashi » qui signifie « Pas de point culminant, pas de sens et pas de résolution » et/ou « YAmete ! Oshiri ga Itai ! », littéralement « Arrête ! J’ai mal aux fesses ! ». Comprenez-le comme vous voudrez...

Plus d'articles
Le-guide-du-zizi-sexuel-Nouvelle-Edition-critique-livre
« Le Guide du zizi sexuel » : expliquer, éveiller, dédramatiser