françois-descraques-rencontre-canneseries-realisateur

CanneSeries 2019 : Rencontre avec François Descraques, réalisateur du futur

François Descraques

Dans le cadre du festival CanneSeries, nous avons assisté à une master-class de François Descraques, le réalisateur français de la web-série culte Le Visiteur Du Futur. Modérée par Alain Carrazé et Romain Nigita, la rencontre a été l’occasion d’aborder son travail sur Le Visiteur Du Futur, Dead Landes, 3ème droite mais aussi de glaner quelques informations sur ses futurs projets.

« Les séries quand elles sont très bien faites, elles sont supérieures aux films » annonce François Descraques à une salle en majorité composée d’étudiants en cinéma. Et en séries, le réalisateur français s’y connaît. Artiste à multi-casquettes, il a notamment réalisé le triptyque musical Rock Macabre, Dead Floor, Dead Landes, mais surtout l’emblématique web-série Le Visiteur Du Futur. Produite entre 2009 et 2014, elle raconte pendant quatre saisons les aventures du Visiteur (Florent Dorin), un voyageur dans le temps, qui va rencontrer Raph (Raphaël Descraques), un jeune homme à priori lambda. Diffusés sur Youtube, Les épisodes duraient au départ seulement quelques minutes avant qu’une trame ne se dessine de plus en plus devant la web-série culte qu’elle est aujourd’hui. « On s’est un peu piégés volontairement en faisant une série. On a crée un début de programme sans savoir où ça allait. Et on s’est dit merde : faut qu’elle ait du sens cette histoire un peu folle. Vers la moitié de saison, je me suis dit qu’il fallait que j’écrive un peu en amont. Mais c’est comme les grandes séries finalement.On croit qu’elles sont écrites dix ans en avance, mais c’est faux. Toute la trame est rarement prévue depuis le début.» La série de François Descraques qui démarrait sur un banc avec son petit frère devant la caméra comptabilisait déjà en 2015 20 millions de vues. « Le fait de pas avoir voulu  être trop lourd dès le départ ça a aidé. Les gens ont commencé à regarder de manière légère puis ils ont suivi. L’avantage d’avoir été sur Internet, c’est d’avoir créé un format qu’on n’a pas respecté au bout de trois épisodes. On a très tôt habitué les gens à ce qu’il n’y ait pas d’habitudes.» ajoute le réalisateur. Briser les habitudes, c’est bel et bien ce qui constitue la carrière de Descraques. Il a d’ailleurs présenté en avant-première la bande-annonce de son projet Dark Stories, une série d’anthologie horrifique prévue pour Halloween sur la plateforme Slash de France TV.

Un film Visiteur du futur

En 2016, en collaboration avec France 4, il réalise Dead Landes, une série catastrophe filmée en found-footage dans un camping. Oui, tout un concept. Au même moment sort sur la plateforme Youtube Dead Floor, une web-série se déroulant dans le même univers. « C’était sur une chaîne traditionnelle, dans un format traditionnel, mais avec un concept totalement novateur » sourit François Descraques. Ce programme a représenté un vrai défi.  Dès le scénario on devait tout justifier, pourquoi le caméraman passe par telle porte, pourquoi il est à tel endroit. C’était également un autre moyen d’explorer les personnages. « Normalement dans une scène de fiction, les gens ne parlent pas d’eux-même. Ici, d’un point de vue de narration, chaque personnage avait son moment d’intimité avec le cadreur comme dans The Office par exemple. Dans sa boîte à concepts, l’artiste a également écrit un feuilleton Twitter horrifique intitulé 3ème droite. Nous l’avions interviewé à ce sujet ici. Le récit raconte l’emménagement d’un jeune locataire dans un immeuble au propriétaire particulièrement étrange.. Aller plus loin serait vous spoiler, d’autant plus qu’un roman adapté de ce feuilleton a récemment été publié. Et quand on interroge François Descraques sur une potentielle adaptation audio-visuelle, la réponse est vague mais prometteuse : C’est en cours de discussion, j’ai clairement été contacté. On verra » Mais la curiosité sur ses prochains projets ne s’arrête pas là. Depuis quelques temps, l’idée d’une adaptation cinématographique de sa série Le Visiteur du Futur circule. « Je peux vous dire que ça avance. Le but est que ça s’adresse à un maximum de gens mais ça s’insère bien dans la chronologie du récit. C’est comme une suite ouverte à tout le monde. » On peut également attendre de nouveaux protagonistes. Selon François Descraques, le personnage de son frère, trop habitué aux voyages dans le temps, ne peut plus être utilisé comme référent pour rentrer dans ce monde fantastique. Une date de sortie prévue pour ce projet ciné ?  Ça sortira quand ça sera prêt rétorque François Descraques avec le sourire. Encore un peu de patience alors, à moins de savoir voyager dans le temps.