Mimosas-Semaine-de-la-Critique-Cannes-2016

Cannes 2016 : Mimosas envoûte la Semaine de la Critique, L’Effet Aquatique distingué à la Quinzaine

Cannes 2016 : Remise des prix à la Semaine de la Critique et la Quinzaine des Réalisateurs

Semaine-de-la-Critique-Cannes-2016Le Festival touchant à sa fin, les premiers prix sont décernés.  La Semaine de la Critique est une sélection de films de jeunes talents internationaux que le jury récompense par un prix et une dotation financière, pour que ces nouveaux cinéastes persistent à s’engager dans la création cinématographique. Le Prix France 4 récompense d’ailleurs le premier ou second long métrage d’un cinéaste.

Ainsi au terme d’une dizaine de jours de projections, le jury présidé par Valérie Donzelli a liivré son palmarès. Ce dernier semble récompenser un cinéma oriental bienvenu, également salué par la presse, sur lequel on peut compter à l’avenir

Grand Prix Nespresso : Mimosas de Oliver Laxe (Esagne, Maroc, France, Qatar )

Prix Révélation France 4 : Album de Famille (Albüm) de Mehmet Can Mertoğlu (Turquie, France, Roumanie)

Prix Découverte Leica Cine du court métrage



 : Prenjak de Wregas Bhanuteja (Indonésie)

Les partenaires de la Semaine de la Critique ont également remis quelques prix : Prix Fondation Gan à la Diffusion


 pour One Week and a Day (Shavua Veyom) de Asaph Polonsky, Prix SACD pour Diamond Island de Davy Chou et le Prix Canal + du Court Métrage pour L’Enfance d’un Chef de Antoine de Bary. A savoir que dans la sélection de la Semaine de la Critique, Grave de Julie Decournau a obtenu le Prix FIPRESCI de la sélection, soit la récompense de toute la presse internationale.

Pour plus d’informations : http://www.semainedelacritique.com/

quinzaine-des-realisateurs-cannes-2016Quant à la Quinzaine des Réalisateurs, ce n’est pas une section compétitive. Néanmoins les partenaires de la sélection peuvent remettre des prix. Ainsi dans une sélection qui aura moins marqué les esprits que l’an passé (avec Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin et Cemetery of Splendour de Apichatpong Weerasethakul ), c’est la regrettée Solveig Anspach (décédé en août dernier) qui a reçu un honorable prix pour son ultime film, L’Effet Aquatique. Le cinéma de femmes a également récompensé par le très-remarqué Divines de Houda Benyanima qui reçoit une Mention Spéciale. A noter que la France est extrêmement présente dans ce palmarès.

Prix SACD : L’Effet Aquatique de Solveig Anspach (France, Islande)

Mention Spéciale  : Divines de Houda Benyanima (France)

Label Europa Cinema : Mercenaires de Sacha Wolff (France)

Prix Art Cinema Award : Wolf and Sheep de Shahrbanoo Sadat (Danemark)

Prix Illy du court métrage : Chasse Royale de Lise Akoka et Romane Gueret (France)

Plus d’informations : http://www.quinzaine-realisateurs.com/

Reporter/Rédacteur LeMagduCiné