Cannes 2015: La sélection Un Certain Regard présidée par Isabella Rossellini

isabella-rossellini-cannes-2015-un-certain-regard

Cannes 2015 : Isabella Rossellini présidera le jury Un Certain Regard

C’est la fille d’Ingrid Bergman, égérie 2015 du Festival de Cannes, qui présidera le jury d’Un Certain Regard, l’une des sections de la sélection officielle du Festival de Cannes, créée en 1978.

Lors de ce 68e Festival de Cannes, Isabella Rossellini participera à l’hommage rendu à sa mère en assistant à la projection de : Ingrid Bergman, In Her Own Words‏, un documentaire signé Stig Björkman, projeté dans le cadre de Cannes Classics. Isabella Rossellini, fille du réalisateur Roberto Rossellini et de l’actrice Ingrid Bergman, a joué dans des films comme (Les Vrais durs ne dansent pas, Sailor et Lula ). L’actrice succède, dans le rôle de président du jury Un Certain Regard, au réalisateur argentin Pablo Trapero, qui avait donné le Prix Un Certain Regard à Kornel Mundrucźo pour White God et le Prix du Jury à Ruben Östlund pour Snow Therapy.

Un certain regard présente des films atypiques ou de réalisateurs encore peu connus. Dix-neuf films sont en lice et l’ouverture aura lieu le jeudi 14 mai, avec la projection de An, de Naomi Kawase.

Les autres membres du jury sont: Haifaa Al-Mansour, réalisatrice (Arabie Saoudite),  Nadine Labaki, réalisatrice, actrice (Liban), Panos H. Koutras, cinéaste (Grèce) et Tahar Rahim, acteur (France)

Isabella Rossellini décernera le prix et le palmarès Un certain regard le samedi 23 mai, veille de la clôture du Festival. La compétition du 68e Festival de Cannes, débute ce mercredi 13 pour s’achever dimanche 24 mai. Cette année le jury du festival est présidé par les réalisateurs américains Joel et Ethan Coen et à cette occasion, la rédaction Cineseries s’est lancée dans une rétrospective de leurs films.

– « Masaan » (« Fly Away Solo »), de Neeraj Ghaywan

– « Hrutar » (« Rams »), de Grimur Hakonarson

– « Kishibe No Tabi » (« Journey To The Shore »), de Kiyoshi Kurosawa

– « Je suis un soldat », de Laurent Larivière

– « Zvizdan » (« The High Sun »), de Dalibor Matanic

– « The Other Side », de Roberto Minervini

– « Un Etaj Mai Jos » (« One Floor Below »), de Radu Muntean

– « Mu-Roe-Han » (« The Shameless »), de Oh Seung-Uk

– « Las Elegidas » (« The Chosen Ones »), de David Pablos

– « Nahid », de Ida Panahandeh

– « Comoara » (« The Treasure »), de Corneliu Porumboiu

– « Chauthi Koot » (« The Fourth Direction »), de Gurvinder Singh

– « Madonna », de Shin Suwon

– « Maryland » de Alice Winocour

Films hors compétition:

– « La tête haute« , d’Emmanuelle Bercot (film d’ouverture)

– « Mad Max: Fury Road », de George Miller

– « Irrationnal Man », de Woody Allen

– « Inside Out » (« Vice versa »), de Pete Docter et Ronaldo Del Carmen

– « The Little Prince » de Mark Osborne

Séances de minuit:

– « O Piseu » (« Office »), de Hong Won-chan

– « Amy », de Asif Kapadia

Séances spéciales:

– « Asphalte », de Samuel Benchetrit

– « Oka », de Souleymane Cissé

– « Hayored Lema’ala », d’Elad Keidan

– « A Tale Of Love And Darkness », de Nathalie Portman

– « Amnesia », de Barbet Schroeder

– « Panama », de Pavle Vuckovic

Par ailleurs, Abderrahmane Sissako (réalisateur de Timbuktu) présidera le jury de la Cinéfondation et des Courts métrages, créé en 1998. Cette année, autour du réalisateur, sont réunit la cinéaste Joana Hadjithomas (Liban), la réalisatrice Rebecca Zlotowski (France), l’actrice Cécile de France (Belgique) et l’acteur Daniel Olbrychski (Pologne). Le Jury devra décerner trois prix parmi les 18 films d’étudiants d’écoles de cinéma, présentés dans la Sélection Cinéfondation. Le Jury devra également désigner la Palme d’or du Court métrage, parmi les neuf films sélectionnés en compétition.

Plus d'articles
la-fille-du-capitaine-pouchkine-analyse
La Fille du Capitaine, de Pouchkine : l’amour au temps de la révolte