Game of Thrones saison 8 : ce qu’il fallait retenir de l’épisode 2

critiques-series-game-of-thrones-saison-8-episode-2

Dans Game of Thrones, la vengeance est un plat qui se mange glacé. Dans la continuité du premier épisode, l’action se met doucement en place. Très doucement. Un second épisode encore tiède, qui porte néanmoins à ébullition. Mais comme toujours, les premières bulles s’affichent … à la toute fin. Attention, spoilers.

Un drôle d’épisode ou les traîtres se repentissent à Winterfell, ou les alliances auprès de Daenerys sont remisent en questions et de nouvelles révélations viennent bouleverser ses plans. En effet, on débute sur le jugement de Jaime par Daenerys, Bran et Sansa. Les anciens ennemis des Stark deviennent paradoxalement leurs nouveaux alliés. Les Lannister, Theon Greyjoy, le Limier sont désormais à leur cotés. Mais est-il sage de leur accorder confiance ? Rien n’est encore joué.

« Things we could do for love »

Alors que la fin d’épisode 1 nous laissait en suspens sur ce qu’il allait advenir entre Brann et Jaime, leur fameuse discussion n’a rien de très animé. Au contraire, notre corneille à trois yeux n’exprime aucune rancune. Pourtant, Jaime ravale son orgueil et cherche à prouver qu’il est un homme nouveau.

Même plus tard, au coté de Brienne, il cherche à s’amender. C’est un jeu de regards et de non-dits entre les deux. Une romance très pudique, digne des romans de Jane Austen. On retrouve leur complicité de la saison 3, mais sans Cersei pour faire obstacle à leur « couple »….

Retrouvailles et plus si affinités

Moment tant attendue également, les retrouvailles de Gendry et Arya. Point de sentiments à demi-mots pour les deux. Pour le coup, ce n’est pas du Jane Austen, mais du 50 nuances de Grey. Arya lui prouve qu’elle n’est plus la petite fille un peu tomboy, c’est devenue une guerrière sans merci. C’est même devenue une femme pleine de désirs.

Moins d’étincelles entre Daenerys et Jon. La révélation de sa véritable identité faite, Daenerys ne voit plus en Jon un partenaire mais un possible rivale au trône. De même que Sansa remet en question son dévouement à la Reine, en affirmant vouloir garder le Nord libre après la guerre. Après la guerre ? C’est bien LA question qui divise nos personnages tout au long de cette épisode.

La chevalière des sept royaumes

Enfin le temps fort de cet épisode est réservée à Brienne. Alors qu’on pressent la fin imminente, nos valeureux guerriers se réunissent autour d’un verre. Tyrion, Jaime, Jorah, Davos, Tormund et Brienne plaisantent sur le peu d’espoirs qu’ils misent sur leur survie. Quand Brienne déplore ne pas être réellement considérée comme « Ser », chevalière, car c’est en dehors des traditions. « Fuck traditions » beugle Tormund. Devant nos yeux, Jaime procède alors à un adoubement plein d’émotion. Brienne devient officiellement la première femme chevalière de Westeros et sûrement la dernière avant la bataille finale…

Où est le Roi de la nuit?

Les rangs se forment. Même les petites filles veulent combattre. L’hiver est là. Et alors qu’on ne l’attendait plus, le regard de Tyrion fixé à l’horizon dévoile aux spectateur l’image finale : des marcheurs blancs prêts à se battre. De l’action, enfin!

”Game of Thrones“, saison 8 : bande-annonce pour l’épisode 3

Plus d'articles
Critique-litteraire-de-la-part-de-la-princesse-morte-K-mourad-illustration
De la part de la princesse morte, de Kénizé Mourad : quand le conte, l’Histoire et la réalité se rencontrent