le-collier-rouge-tournage-film-jean-becker-adaptation-livre-jean-christophe-ruffin-francois-cluzet-nicolas-duvauchelle-sophie-verbeeck-maurane-jean-loup-dabadie

Le Collier rouge : François Cluzet et Nicolas Duvauchelle à l’affiche du nouveau film de Jean Becker

Le tournage du nouveau film de Jean Becker, Le Collier Rouge, aurait débuté. Ce nouveau long-métrage serait une adaptation cinématographique du roman de Jean-Christophe Ruffin. Le casting réunit notamment François Cluzet et Nicolas Duvauchelle.

Selon des informations du Film Français, le tournage du prochain film de Jean Becker, Le Collier rouge, a débuté. Ce nouveau projet cinématographique du réalisateur de Bienvenue Parmi Nous, L’été meurtrier et d’Un Crime au paradis bénéficie d’un casting prometteur. François Cluzet et Nicolas Duvauchelle, nommés tous les deux cette année pour le César du meilleur acteur, sont notamment actuellement mobilisés pour les besoins de ce long-métrage, adapté de l’œuvre littéraire de Jean-Christope Ruffin. L’actrice Sophie Verbeeck (A trois on y va)  et la chanteuse Maurane sont également annoncées au casting de ce nouveau projet de Jean Becker.

Le Collier rouge va plonger les spectateurs dans un drame après le choc des tranchées de 1914-1918. Un héros de la guerre est retenu prisonnier dans une caserne déserte au cœur d’une petite ville lors de l’été 1919. Seul son chien ne l’a pas abandonné. L’animal aboie jour et nuit devant la porte close. Non loin de là, une femme, qui s’épuise au travail de la terre, attend et espère des jours meilleurs. Un juge, un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes, va devoir démêler la situation du prisonnier. La clef du drame entre ces trois personnages pourrait bel et bien être en réalité ce malheureux chien.

La rédaction de Sud-Ouest a dévoilé des subtilités sur les personnages principaux :

Héros perturbé du premier conflit mondial, Morlac croupit dans une cellule, veillé par le chien qui l’a accompagné au cœur des tranchées. Juge militaire écœuré par plus de quatre années de tueries, Lantier tente de comprendre pourquoi Morlac, qui refuse toute aide, a « pété les plombs ». La réponse se trouve peut-être chez Valentine, la compagne de l’insoumis…

Le Collier Rouge s’apparente selon le quotidien régional à une « allégorie sur la fidélité et la loyauté ». Après la comédie plus légère Bon Rétablissement, ce nouveau film de Jean Becker, sur fond de Première Guerre Mondiale, s’annonce donc poignant et devrait faire la part belle aux émotions.

Jean Becker s’est confié à la rédaction de Sud-Ouest sur ses intentions :

Comme le roman, le film n’est surtout pas une évocation historique de la guerre de 14, mais une histoire entre deux types, une femme et un chien, où il est question de fidélité et d’amour. Ce qui m’intéressait, c’était le cheminement de la pensée de Morlac, un type simple, un paysan qui vit un cauchemar. Morlac est un anarchiste, mais pas un anar’ de métier.

Le scénario du film a été coécrit par Jean Becker, Jean-Christophe Rufin et Jean-Loup Dabadie. Le tournage aurait débuté le 23 mai en région parisienne. L’équipe du film serait actuellement en Charente pour de nouvelles prises de vue à Montbron et à Cherves-Châtelars. Le long-métrage Le Collier rouge devrait être visible dès la fin de l’année 2017.

[irp]

Redacteur LeMagduCiné
Plus d'articles
adn-film-critique-cinema
ADN : Le deuil et la reconstruction chez Maïwenn