« The Amazing Spider Man 2 : Le Destin d’un Héros » : Critique du film

amazing-spider-man-2-cinema
Dernier mis à jour:

The Amazing Spider Man 2 : Romance et Duels

Spider-Man, alias Peter Parker, créé chez Marvel par Stan Lee et Steve Ditko en 1962, est dans le comics à l’origine un geek doué, malingre, orphelin qui suite à une morsure d’araignée radioactive devient le héros légendaire que l’on connait…Deux ans après le premier volet de la franchise « Amazing Spider-Man », le réalisateur Marc Webb revient pour un reboot avec The Amazing Spider-Man : le destin d’un Héros.

Le deuxième volet de la saga arachnéenne est bien meilleur que son prédécesseur, avec une histoire plus fidèle au Comics, des méchants plus stylisés et en plus le film révèle comment Peter a perdu ses parents et le mystère Oscorp permet de mettre en place les Sinister Six.

De toute évidence Marc Webb a pris de l’aisance, les scènes de combats sont plutôt bien ficelés, donnant de vrais sensations de vertiges et surtout le film sait alterner scène d’action et des instants d’émotions digne de sa comédie « (500) jours ensemble ».

La relation entre Peter Parker et Gwen Stacy (Emma Stone) est certainement la partie la plus réussie du film, elle incarne avec justesse le rôle, l’actrice est magnétique, crédible, l’alchimie passe entre les acteurs. Andrew Garfield même si son jeu reste très classique, son interprétation est plus bien authentique que celle de Tobey Maguire, bien trop inexpressif. Enfin pour dans ce second opus, on assiste à des scènes de voltiges bluffantes, les mouvements sont fluides, Spiderman-man bouge naturellement et les ralentis, les arrêts d’images, les gros plans s’intègre parfaitement dans ce ballet virevoltant. Le tout est renforcé par une 3D en général de bonne qualité.

Les supers méchants sont plutôt bons, Dane DeHaan éclipse Andrew Garfield, il faut dire qu’il interprète à merveille son rôle d’Harry Osborn/Bouffon Vert, par contre pour Jamie Foxx (Electro) même si l’acteur est très bon, son personnage est risible, on a affaire à un espèce de psychopathe qui d’un coup penche vers le côté obscure sans véritable explication.

The Amazing Spider-Man 2 est un spectacle assez bien emballé, avec des combats époustouflants et une scène dramatique, celle ou Gwen meurt, comme dans les comics on ne saura jamais si c’est Peter qui l’a tué ou le bouffon vert, mais la scène n’en est moins magnifique. Un blockbuster plutôt bien fait avec des duels, des cascades, un méchant charismatique comme on aimerait en voir plus souvent chez Marvel et le légendaire humour de l’homme araignée. Ce second volet sans être transcendant reste un film divertissant avec une musique dans l’ambiance bien que l’on puisse une fois de plus reprocher aux blockbusters américains de ne pas savoir conter une vraie histoire.

En effet ce second volet est assez bien ficelé mais comme d’habitude on ressort avec la sensation qu’il manque quelque chose… Bien sur les belles scènes d’actions et les effets visuels bien faits sont importants, mais ce qui fait vraiment un succès c’est le don de raconter une histoire sans se perdre en chemin et ce reproche est aussi valable pour The Amazing Spider-Man : le destin d’un Héros. En attendant les prochains épisodes et le spin-off consacré aux Sinister Six, on peut espérer que les supers héros made in Sony, pourront trouver de bons scénaristes…

Synopsis : Ce n’est un secret pour personne que le combat le plus rude de Spider-Man est celui qu’il mène contre lui-même en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais Peter Parker va se rendre compte qu’il fait face à un conflit de bien plus grande ampleur. Être Spider-Man, quoi de plus grisant ? Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros, bondissant d’un gratte-ciel à l’autre, et les doux moments passés aux côté de Gwen. Mais être Spider-Man a un prix : il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des abominables méchants qui menacent la ville. Face à Electro, Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui. Au retour de son vieil ami Harry Osborn, il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp.

Fiche technique : The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un Héros

Titre original : The Amazing Spider-Man 2
D’après le comic Marvel
Réalisateur : Marc Webb
Scénaristes : Alex Kurtzman, Roberto Orci, Jeff Pinkner
Interprététation : Andrew Garfield (Spider-Man/Peter Parker), Emma Stone (Gwen Stacy), Jamie Foxx (Electro/Max Dillon), Dane DeHaan (Green Goblin/Harry Osborn), Colm Feore (Donald Menken), Felicity Jones (Felicia), Paul Giamatti (Aleksei Sytsevich) and Sally Field (Aunt May).
Genre : Action, Aventure, Fantastique
Date de sortie : 30 avril 2014
Durée : 2h 21
Directeur de la photographie : Dan Mindel
Musique : Hans Zimm et The Magnificent Six, avec Pharrell Williams et Johnny Marr
Costumes : Deborah L. Scott
Superviseur des effets visuels : Jerome Chen
Pays : États-Unis
Budget : 200 000 000 $