My-Life-directed-by-Liv-corfixen-film-critique

My Life Directed by Nicolas Winding Refn, un film de Liv Corfixen : Critique

[Critique] My Life Directed by Nicolas Winding Refn

Synopsis : 2012. Nicolas Winding Refn, tout juste couronner du succès de Drive, part en Thaïlande tourner son film suivant, entrainant avec lui toute sa famille. De la pré-production à la diffusion à Cannes, ses incessantes remises en question rendent son humeur si fluctuante qu’il devient très difficile de partager son quotidien.

Making-of conjugal

Peu enthousiaste à l’idée de rejoindre son mari à Bangkok pendant qu’il y tourne son nouveau film, Liv Corfixen a compensé ses appréhensions en emmenant avec elle saMy-Life-Directed-by-Nicolas-Winding-Refn-Liz-Corfixen caméra et en commençant à le filmer dans son travail et dans son quotidien. Le résultat en a été des heures de rushs qu’il aura fallu près d’un an et demi à monter, faute de financement. Evidemment, le film de Nicolas Winding Refn, Only God Forgives, étant déjà sorti et distribué sous format Blu-ray/DVD depuis longtemps, l’idée d’en sortir aujourd’hui un making-of peut sembler une idée tordue. Mais ce qu’a tiré Liv Corfixen de ce petit film n’est pas à proprement parler le making-of du film.

Puisque les deux époux étaient en pleine thérapie conjugale lorsqu’elle a pu achever le montage de son documentaire, la réalisatrice s’en est servie pour composer une réflexion sur son couple, et sans doute, d’une manière plus globale, sur la condition délicate de « femme de réalisateur ». Entre les scènes de vie conjugale et  le plateau de tournage, un leitmotiv revient régulièrement, il s’agit du manque de confiance en soi dont Nicolas Winding Refn fait preuve. Obnubilé par la qualité de son film et l’accueil que lui fera le public, le réalisateur en viendrait presque à délaisser sa famille, qui eux-mêmes s’obligent à prendre du recul sur le travail de l’homme de la maison. Voir que c’est Ryan Gosling qui s’occupe des deux fillettes ou entendre la plus âgée dire « Ce n’est qu’un film » en sont des exemples parmi tantMy-Life-directed-by-NWR d’autres. Malgré les conseils de son ami Alejandro Jodorowsky, qui considère Refn comme son « fils spirituel », il ne cessera jamais d’être hanté par son propre succès, tiraillé entre la recherche frénétique de la reconnaissance d’auteur et la peur de s’enfermer dans un schéma qui nuirait à sa créativité.

C’est également Jodorowsky qui tentera d’ouvrir les yeux à Liv sur la nécessiter de s’interroger sur le bien-fondé de leur vie de couple avant que celui-ci n’implose. C’est ainsi que faire ce film semble lui avoir fait comprendre que le rapport qu’entretient son mari à son œuvre est finalement le même qu’à leur relation amoureuse, dans le sens où l’une comme l’autre nécessitent d’être constamment remise en doute pour mieux être apprécié à long terme. Toutefois, vivre au quotidien auprès d’un artiste aussi tourmenté et lunatique apparait comme quelque chose qui peut être tour à tour détestable et passionnant, mais My-Life-directed-by-NWR-littoujours moralement harassant. Cet état de fait est ce qui ressort de ce film intimiste qui, s’il n’avait pas été fait par la femme de l’un des cinéastes les plus en vue de ces dernières années, n’aurait été finalement qu’un banal film de famille dont le visionnage aurait même relevé du pur voyeurisme. Heureusement, grâce à la notoriété du réalisateur danois et à l’intérêt de voir à travers ses yeux les coulisses de l’un de ses films, mais aussi à la contribution de son compositeur Cliff Martinez qui signe une bande originale vivifiante, le film prend son sens et dépasse son statut d’exercice cathartique pour devenir un documentaire original.

Même s’il satisfera les fans du réalisateur de la saga Pusher désireux d’en savoir plus la face cachée du réalisateur, My Life Directed by Nicolas Winding Refn n’en reste pas moins qu’une réalisation sans prétention. On pourra surtout regretter qu’il soit exploité sous le format d’un DVD individuel alors qu’il aurait davantage eu sa place en tant que bonus à une réédition de Only God Forgive. Espérons dès lors que nous le retrouverons dans le prochain coffret consacré au réalisateur.

Pour en savoir plus, voir l’interview sur ce lien.

My Life Directed by Nicolas Winding Refn

My Life Directed by Nicolas Winding Refn

Réalisation: Liv Corfixen
Scénario : Liv Corfixen
Intervenants : Nicolas Winding Refn, Liv Corfixen, Ryan Gosling, Alejandro Jodorowsky, Kristin Scott Thomas…
Image : Liv Corfixen
Montage : Catherine Ambus
Son: Kristian Eidnes Andersen, Kristoffer Salting
Musique : Cliff Martinez
Production : Lene Børglum
Distribution : Les Jokers
Durée : 75 minutes
Genre : Portrait, making-of
Date de sortie : 27 avril 2016 en DVD

Danemark – 2014

Rédacteur