lone ranger une aventure épique

Lone Ranger, Naissance d’un héros de Gore Verbinski

Dernier mis à jour:

Dix ans après Pirates des Caraïbes, le réalisateur Gore Verbinski s’attaque à une icone de la culture pop populaire américaine The Lone Range, le redresseur de tords masqué sur son célèbre cheval blanc Silver, avec l’aide d’un Comanche intelligent et placide, le célèbre Tonto (joué par Johnny Depp).

Dans les années 30, Lone Ranger a d’abord été un western radiophonique, puis télévisuel à partir des années 50. Il est fort probable qu’en Europe, on ne connaisse pas cette figure héroïque de la culture américaine. Signalons que le film Lone Ranger, la naissance d’un héros, n’est pas une histoire linéaire mais se base sur le récit d’un Tonto plus âgé, contant l’histoire de la naissance du légendaire justicier à un enfant qu’il confond avec Kemosabe.

Ce blockbuster de l’été au budget colossal près de 200 millions de dollars s’est fait littéralement descendre par les critiques, on peut lire dans le magazine Rolling Stone « Si vous vous attendez au pire, vous êtes en deçà de la réalité ». Or c’est l’un des blockbuster de l’été qui sort du lot, le scénario est bien ficelé, en effet  les dialogues sont plutôt bien écrits, certaines répliques croustillantes, le rythme tient la route même si on compte au début quelques lenteurs.

Visuellement Lone Ranger est un film aux décors superbes, un régal visuel, avec des plans simplement époustouflants. Le photographe Bojan Bazelli a su parfaitement mettre en avant les scènes d’actions, les magnifiques décors et les paysages naturels des réserves navajos.

Cette adaptation cinématographique signée Gore Verbinski, réalisateur de la saga Pirates des Caraïbes regorge d’humour, les scènes d’actions sont plutôt punchy, du genre cartoon Tex Avery de quoi vous scotcher sur votre siège.

L’Ouest Mythique

Dans ce western on comprend à quoi à pu servir le budget, non seulement les figurants sont nombreux, les rebondissements intéressants, et la reconstitution de l’Amérique des années 1800 est vraiment impressionnante. Des villes entières ont été recrées, des voies ferrées avec des trains grandeurs natures sans parler de ce magnifique troupeau de bisons que l’on voit lors de l’arrivée du héros dans la ville, tout ce décor année 1800, cette ambiance ouest mythique est merveilleusement bien filmé. Mêmes les costumes près de 1500, vieillis à l’aide d’un chalumeau reflètent cette période de l’histoire américaine.

l’Ouest mythique lone rangerLe casting est à la hauteur, Johnny Depp l’interprète du célèbre Capitaine Jack Sparrow, devient Tonto, ce personnage légendaire haut en couleur. L’acteur excelle d’ailleurs dans son jeu de comédien, il est incroyable, un saltimbanque brillant interprétant avec retenue cet indien fantasque.. . Quant à John Reid le Lone Ranger, interprété par Armie Hammer que l’on a pu voir notamment dans le film The Social Network dégage un certain charisme.

L’alchimie s’est opéré entre les deux acteurs, le duo principal fonctionne et donne naissance à des scènes très drôles et le méchant du film, Butch Cavendish, « William Fichtner », se fait vraiment détester…

Je ne comprends pas cette avalanche de critiques impitoyables, dans la longue série des blockbusters sortie cet été, ce n’est pas le film à jeter, bien que Lone Ranger ne soit pas le western de l’histoire du cinéma, ce film est loin d’être un daube, il y a quelques défauts bien sur mais le film a aussi de nombreuses qualités évidentes. C’est un bon divertissement, alliant paysages grandioses tournés dans des décors naturels et séquences faisant vraiment penser à un Cartoon.

Synopsis : John Reid, un Ranger du Texas, est abattu en patrouille par Butch Cavendish et sa bande, parmi les victimes, le frère de John. Miraculeusement en vie, le cours des événements le conduira à rencontrer le célèbre Tonto, un indien Comanche. De cette rencontre naîtra le fameux Justicier Lone Ranger, un mélange entre Robin des Bois et Zoro. Le film Lone Ranger, Naissance d’un héros,  nous entraîne dans les pérégrinations de ce duo de justiciers.

Fiche Technique

Réalisateur : Gore Verbinski
Casting : Johnny Depp, Armie
Helena Bonham Carter, William Fichtner, Barry Pepper, Tom Wilkinson, James Badge Dale, James Frain, Ruth Wilson, Damon Herriman, Timothy V. Murphy, Mason Cook
Durée : 02h29
Titre orginal du film : The Lone Ranger Directeur
Décors : Jess Gonchor
Costumes : Penny Rose
photo : Bojan Bazelli

Musique : Hans Zimmer reprend la musique d’Enio Morricone et l’air de Guillaume Tell de Rossini qui faisait déjà office de générique pour la série.
Producteur : Disney/Touchstone
Distributeur : The Walt Disney Company France
Budget : $ 215,000,000
Box-office mondial : $ 147,571,000
Budget : $ 215,000,000