Broken City, d’Allen Hughes : Critique

Dernier mis à jour:

Brocken City : la marque palpable de LA Confidential

Broken City est un film, clairement calqué sur les films noirs classiques comme Chinatown et LA Confidential, mais là où on aurait pu avoir un film vraiment noir comme « Menace II Society », un des premiers films d’Allen Hughes, on tombe là, quelque peu dans la caricature d’un thriller.

Les personnages manquent d’épaisseurs, d’une certaine dimension, en fait le regard est attiré par des détails, notamment le foulard porté façon Audrey Hepburn par Catherine Zeta-Jones dans le rôle de « Cathleen Hostelter ».

Le regard du spectateur s’accroche à ces détails plutôt qu’à l’histoire racontée où aux personnages, sans réelles profondeurs, même si les dialogues sont plutôt assez bien troussés. Les points négatifs sont le résultat d’un scenario, de toute évidence trop peu travaillé.

Le script est définitivement le maillon faible, il n’y a pas d’effet de surprises, les cartes tombent exactement au moment où on s’y attend. On se croirait presque dans un épisode de la série « Law and Order », où la résolution progressive du crime est une mécanique huilée, avec sa suite d’entretiens de suspects mal à l’aise dans des bureaux.Les faiblesses du film ont pour cause une mise en scène bien trop illustrative, et tenter à partir d’une tragédie un passage vers un film politique noir, n’est pas une chose aisée, le point de départ suggère le reste de l’histoire…

Broken City D’Allen Hughes retrace plutôt l’éducation morale d’un ancien flic … Pour les plus, on trouve dans ce film, de beaux plans, les teintes plus foncées que noir, ses rues grisées, ce bleu glacial et ce soleil que l’on ne voit jamais traduisent parfaitement une ville à l’âme brisée. De même la vidéo de promotion est excellente ainsi que la musique composée par Atticus Ross, Leopold Ross et Claudia Sarne.

Films similaires : Broken City, City Hall deux films sur la corruption politique

Il est à noter que Broken City ressemble assez à City Hall, dans les deux films nous avons affaire à une corruption politique menant tout droit vers le bureau du maire, dans un cas le maire est joué par un acteur flamboyant Al Pacino « John Pappas, dans l’autre par Russell Crowe, un acteur qui a le bon goût de ne pas verser dans la caricature, charmeur même dans la menace. Les deux films naviguent dans les eaux troubles de la corruption ordinaire avec des protagonistes découvrant peu à peu la vérité. A vous de dire si vous avez un préférence pour City Hall où si vous aimez les deux…

Synopsis : « Billy Taggart » Mark Wahlberg un ancien flic reconverti en détective privé tente tant bien que mal de faire tourner son affaire. Le jour où l’homme le plus puissant de New York, le Maire « Nicholas Hostetler » Russell Crowe lui confie la mission d’identifier l’amant de sa femme « Cathleen Hostelter », Catherine Zeta-Jones. L’autre homme, le rival est incarné par Kyle Chandler, « Paul Andrews retrouvé par la suite mort. Il était en fait le directeur de campagne de « Jack Vaillant », interprété par Barry Pepper. L’ancien flic est loin d’imaginer que son enquête va le mener au cœur d’une vaste machination sur fond de campagne municipale.

Fiche Technique : Borken City

Réalisateur : Allen Hughes
Scénariste : Brian Tucker C
Casting : Mark Wahlberg, Russell Crowe, Catherine Zeta-Jones, Kyle Chandler, Jeffrey Wright, Barry Pepper, Natalie Martinez et Alona Tal
Genre : Policier, Drame, Thriller
Nationalité : Américain Distributeur : Studio Canal
Durée : 1h49min
Date de sortie : 26 juin 2013

Filmographie Allen Hughes : un réalisateur avec une belle carrière derrière lui, en 1995, en collaboration avec son frère, ils produisent Génération sacrifiée, puis Americain Pimp, un documentaire sur le milieu de la prostitution aux États-Unis. Après avoir réalisé, en 2001, From Hell, les deux frères se retrouvent 8 ans plus tard pour tourner « Le livre d’Eli », un récit d’anticipation avec Denzel Washington.