lion-Jamal- Malik-slumdog-millionaire-Sheru-films-sur-la-misere

Slumdog Millionaire et Lion : des drames déjouant la misère

Décrites comme étant deux œuvres jumelles, Slumdog Millionaire et Lion sont des drames qui s’ancrent incontestablement dans la réalité. Loin de n’être qu’une pure narration de la misère sociale, ils constituent un objet d’étude cinématographique profond, autour de la symbolique thématique de l’espoir.  

« I won’t let you get me down
I’ll keep gettin’ up when I hit the ground
Oh, never give up, no, never give up »

Ne jamais céder, ne jamais renoncer. C’est sur la B.O. de Sia Never Give Up que se clôture l’émouvant drame nommé Lion. Ces paroles symboliques parlent d’elles-mêmes : Lion et Slumdog Millionaire sont deux chefs d’œuvre formateurs.

La miséricorde

slumdog-millionnaire-jamal-allongeJamal Malik (Slumdog Millionaire) et Sheru (Lion) sont deux orphelins, miséreux de la vie qui s’offre à eux. Même si ce dernier possède toujours une mère, il est symboliquement, un enfant perdu au milieu de nulle part. Voici la triste réalité de ces drames loin de n’être qu’une simple fiction. Slumdog Millionaire et Lion sont des œuvres bouleversantes, qui dépeignent le quotidien de millions d’enfants dans le monde. Ils permettent une véritable prise de conscience, loin de notre confort privilégié, sur la misère qui peuple notre planète. Tel un bouleversement émotionnelle, nous ne pouvons pas rester indifférents face à ces deux histoires, au premier abord si distinctes, mais pourtant étroitement liées. Rien n’est exagéré. Tel est le quotidien, la vie de cette population « oubliée », trafic d’enfants, violences infantiles, pauvreté suprême… Le masque tombe et la réalité apparaît sous nos yeux. Même si ces deux œuvres divergent sur de nombreux aspects, notamment celui du fait divers, elles nous questionnent sur les disparités sociales, les privilèges de la vie.  Slumdog Millionaire et Lion ne sont pas simplement des chefs-d’œuvre, ce sont deux fenêtres ouvertes sur le monde.

Le poids de l’amour

lion-dev-patel

« – Part avec moi Latika !
– Et on vivrait de quoi ?
– D’amour. » Slumdog Millionaire

Bercés par cet état émotionnel, Slumdog Millionaire et Lion sont la preuve irréfutable que ce sentiment peut soigner les maux. À la recherche de leur amour perdu, amoureux pour l’un (Jamal) et maternel pour l’autre (Sheru), ces deux personnages traversent dans l’isolement, le long chemin de la vie, semé d’embûches et de rencontres multiples. Ces films témoignent d’une profonde humanité. En effet, malgré la misère sociale qui s’offre à eux, ces deux hommes ne désespèrent jamais et maintiennent leur unique aspiration : celle d’un amour démesuré pouvant les reconstruire. Slumdog Millionaire et Lion ne sont pas uniquement des drames émotionnels, ce sont de véritables morales. Courage, persévérance, patience : ESPOIR ! Ces quelques mots suffisent à résumer l’étendue émotionnelle de ces deux œuvres cinématographiques.

Les liens du sang

slumdog-millionaire-jamal-salimMême si ces deux enfants, devenus des hommes, entretiennent une relation bien différente avec leur frère, tous deux restent véritablement attachés à ce lien du sang, celui qui les unit. D’un côté, nous avons l’histoire de Jamal Malik, protégé brutalement par l’image de son frère ainé. De l’autre nous avons celle de Sheru, bercée par les tendres souvenirs de l’existence fraternelle qu’il a connu. Entre ces deux histoires, une grande similitude : celle d’une union entre deux personnes ayant toutes deux connues l’indigence. En effet, ce n’est pas uniquement le lien familial qui les soude, c’est aussi le partage d’un quotidien pesant, où la solidarité doit prendre le pas sur les souffrances. Jamal Malik et Sheru construisent à travers l’image de leur frère, un modèle identitaire.

Une métaphore de la vie

slumdog-millionaire-trainSlumdog Millionaire et Lion apparaissent comme de douloureux romans d’apprentissage. Telle une leçon de vie, ces mélodrames de l’enfance parviennent à produire en nous une véritable prise de conscience à l’égard des classes pauvres. Nous comprenons que c’est à travers les épreuves  que ces hommes parviennent à exaucer leur rêve.

« L’argent et les femmes : les deux raisons pour lesquelles on fait le plus d’erreurs dans la vie. » Slumdog Millionaire.

lion-sunny-pawar-rail

Si nous devions trouver la plus grande similitude entre ces deux films,notre choix se porterait sur la thématique du train. En effet, deux points de vue s’offrent à nous. Au sens le plus strict du terme, il représente le voyage de Jamal Malik et de Sheru, celui qui les emportent loin de leurs repères familiaux. Mais cette thématique est en réalité plus profonde. Véritable métaphore de la vie, c’est à travers le train que ces deux personnages se construisent un avenir. Symbolique, il représente le chemin parcouru : derrière, les souffrances antérieures et, devant, un éternel espoir…

Slumdog Millionaire et Lion sont de bijoux cinématographiques. Ils nous racontent, loin de tout artifice, une histoire emplie de réalité. Une morale sincère, profonde et touchante autour de la thématique du destin.

La vie est au bout du chemin…

 

 

 

Redactrice LeMagduCiné
Plus d'articles
new-girl-netflix-sortie-serie
New Girl, un must-watch de la sitcom