Inscrit23 janvier 2019
Articles132
5
"Les Soprano" est (au moins) une triple immersion : au sein de la mafia du New Jersey, dans la famille nucléaire Soprano, dans l'esprit du parrain Tony. David Chase y portraiture une galerie de personnages hauts en couleurs, appelés à se croiser et à se révéler dans une gradation maîtrisée de la psyché humaine.
4.5
Vaut-il mieux être issu des classes moyennes aisées et s'enferrer dans la lassitude ou vivoter laborieusement en prenant part à des (més)aventures insolites ? Dans "Celui qui n'existait plus", très bien écrit, Rodolphe et Georges Van Linthout démontrent les limites de deux modèles antithétiques débouchant toutefois sur une même forme de désespoir.
3
"The Disciples", avec Steve Niles au scénario et Christopher Mitten au dessin, raconte l'épopée spatiale de trois chasseurs de primes à la recherche de la fille d'un sénateur. Cette dernière, séduite par un gourou milliardaire, vit désormais sur une lune où ont lieu des événements extraordinaires - et épouvantables. Les planches sont réussies, mais le récit - et ses enjeux - relativement convenus.
4
Les colères homériques d'Ari Gold, les conquêtes féminines de Vincent Chase, le cœur en guimauve d'Eric Murphy, les ambitions déçues de Johnny Chase, les velléités de Turtle : "Entourage" est plurielle et chorale, portée tant sur l'amitié que sur le système hollywoodien, parfois cynique et souvent hilarante, aussi bien dialoguée que servie en guest stars. Un plaisir, même pas coupable.
5
oz-show-tv-Tom-Fontana-review-serie-hbo-critique-univers-carceral
Tom Fontana révolutionne la petite lucarne avec "Oz". Dans une unité expérimentale baptisée Emerald City, des détenus vont et viennent dans un espace restreint selon leur bon vouloir. Les gardiens se livrent à une vision panoptique du lieu, le communautarisme va bon train et la perdition s'accroche aux prisonniers comme une seconde peau. C'est radical, politisé et gorgé de testostérone.