Le-fil-de-l-Histoire-raconte-par-Ariane-Nino-Les-premiers-hommes-critique-bd

Que dire sur « Les Premiers hommes » ?

La collection « Le Fil de l’Histoire » (Dupuis) s’enrichit d’un nouveau titre, portant cette fois sur les racines de l’humanité. Ariane livre à Nino les secrets de l’évolution humaine.

Il y a sept millions d’années, la lignée conduisant aux humains se sépare de celle menant aux grands singes actuels. Ces sept millions d’années doivent être contextualisées : rapportées sur 24 heures, à l’aune de l’histoire de la Terre, les homininés n’apparaissent en réalité qu’à… 23h58. C’est l’une des premières leçons qu’Ariane dispense à Nino : l’évolution vers l’humanité a été extrêmement lente et progressive… Comparée à un puzzle dont il manquerait certaines pièces, cette évolution « en buissons » nous mène du paléolithique au néolithique, des premiers outils en pierre il y a trois millions d’années aux perfectionnements (notamment les fameux bifaces) d’homo ergaster et homo erectus un million d’années plus tard. Entre deux millions d’années et 300 000 ans avant notre ère, on a identifié une dizaine d’espèces anatomiques et génétiques différentes. Ces échelles de temps, objectivées par les paléoanthropologues, qui étudient l’homme par le biais des os, des crânes ou de l’ADN, a en tout cas le mérite de rappeler que les progrès des cinq derniers siècles (révolution industrielle, informatique, démocratique, médicale, etc.) furent tout bonnement fulgurants !

Avec Les Premiers hommes, Fabrice Erre et Sylvain Savoia reconduisent leur entreprise de pédagogie, en éclairant cette fois la grande histoire humaine. À travers Ariane et Nino, leurs personnages emblématiques, ils rappellent que nous appartenons tous aux homo sapiens, dont les premières traces furent retrouvées en Afrique et remonteraient à environ 300 000 ans. La sortie de l’espèce du continent noir daterait de 200 000 à 100 000 ans. Et ce qui s’est ensuivi est bien connu : invention de l’agriculture, sédentarisation, édification des maisons et des villes ; domestication des chèvres et des moutons (il y a environ 10000 ans) ; invention de la céramique, utilisation du cuivre, démocratisation du tissage, le tout en quelques milliers d’années. La révolution néolithique donne naissance aux jeux de pouvoir, avec une exacerbation des violences du fait des chefs guerriers ou religieux. Les concentrations humaines occasionnent les épidémies, le travail s’organise, l’esclavage aussi. La roue voit le jour il y a environ 5000 ans, juste avant que l’écriture n’apparaisse dans les grandes cités du Moyen-Orient et de l’Égypte, permettant aux hommes de quitter la préhistoire pour entrer dans une nouvelle ère…

Comme toujours, l’album, fort didactique, se clôture notamment par un fil chronologique et l’évocation de quelques personnages historiques, dont Yves Coppens ou Lucy. Publication après publication, la collection « Le Fil de l’Histoire » prouve qu’elle est à mettre entre toutes les mains : celles, curieuses, des plus jeunes, mais aussi de leurs parents, en perpétuelle redécouverte…

Les Premiers hommes, Fabrice Erre et Sylvain Savoia
Dupuis, février 2022, 48 pages

Note des lecteurs0 Note
3

Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées et des actualités DVD/bluray