clown-de-jon-watts-en-dvd-et-blu-ray-chez-wild-side

Clown, sortie en DVD et Blu-ray du film de Jon Watts chez Wild Side

Ce mercredi 28 juin est sorti en DVD et Blu-ray chez Wild Side Clown, un long métrage de Jon Watts (réalisateur de Cop Car et du prochain Spider-Man Homecoming). Le film propose une nouvelle vision horrifique du clown, en s’inspirant notamment du terrifiant La Mouche, de David Cronenberg. Au programme : une légende foldingue mais amusante ; une transformation cauchemardesque ; et des gosses en souffrance.

Synopsis : Lorsque le clown engagé pour animer l’anniversaire de son fils lui fait faux bond, un père de famille doit prendre la relève et lui-même revêtir un déguisement de clown pour assurer le spectacle. Mais très vite, il réalise que le costume est devenu une seconde peau dont il ne peut se débarrasser et il se transforme peu à peu en véritable monstre…

La Mouche, version clown

Dans Clown, un père sauve la fête d’anniversaire de son fils en devenant son clown. Problème, il a trouvé et porté un costume maléfique qu’il ne peut plus quitter. Et petit à petit, alors qu’il se transforme en une créature monstrueuse clownesque, la faim de petits enfants se fait de plus en plus ressentir. Le récit de Jon Watts fait écho – consciemment ou inconsciemment – à La Mouche de Cronenberg, dans lequel un scientifique réussissait à se téléporter. Hélas, une mouche était présente dans l’un des pods de téléportation, et leur ADN fut croisé dans l’exploit scientifique. Le scientifique se transformait alors en mouche…

Le père se transforme petit à petit.

Le Clown de Watts reprend de nombreux éléments du long métrage de Cronenberg : la transformation au quotidien ; l’individu en pleine métamorphose, se sachant dangereux et rebutant, s’isole ; plus tard, transformé, il assume sa nouvelle nature. En se rapprochant du film de monstre, le métrage du réalisateur du nouveau Spidey se distingue clairement de Ça (It) de Stephen King, où le clown est une des apparences d’une entité surnaturelle et dangereuse. En effet, le film présente l’origine du concept du clown comme étant un être monstrueux et démoniaque. Le « clöyne » (non original du clown, dans l’univers du long métrage) a ainsi diverses caractéristiques : peau couleur neige ; nez rouge à cause du froid ; dévoreur d’enfant pendant l’hiver… Le clown selon Watts, malgré tout ce formidable processus de transformation monstrueuse, est finalement un croque mitaine légendaire de plus.

Boogeyman, again and again

Réalisé en 2014, Clown est donc un énième « boogeyman movie », avec ses règles de fonctionnement de son élément horrifique, sa légende allumée, ses codes de destruction de l’entité maléfique. Et surtout, cette fin ouverte comme on en voit dans tous les films d’épouvante/horreur d’aujourd’hui tel que dans le récent The Autopsy of Jane Doe. Ainsi, malgré un travail intéressant et inspiré sur la transformation, avec ses effets spéciaux formidables concernant sa figure monstrueuse, Clown reste convenu dans son récit. Toutefois, on remarquera le travail visuel de Watts parfois éclatant : on pense notamment à l’espace de jeu d’enfant où les tubes sont filmés comme les couloirs et sas de ventilation d’Alien ; et où la pièce au décor enchanté devient un véritable lieu d’enfance cauchemardesque.

D’une blague au Blu-ray

Rappelons que le film est né d’une fausse bande-annonce de Watts sur Youtube où l’on pouvait d’ailleurs noter : « Par le maître de l’horreur Eli Roth ». Justement, la vidéo, devenue un petit phénomène viral, a attiré la curiosité de Roth qui a décidé de produire le film de Watts.

Ci-dessous, la fameuse fausse bande-annonce de Clown.

Sorti ce mercredi en DVD, Blu-ray et VOD chez Wild Side, Clown bénéficie d’une édition à l’image et au son impeccables. On regrettera cependant que ses bonus comptent seulement un making of d’une durée de six minutes, la bande annonce du film et celles des prochaines sorties Wild Side en Blu-ray, ainsi que les crédits.

Bande-Annonce : Clown, de Jon Watts

[amazon_link asins=’B06XRZXRJM,B06XS1QJDH’ template=’ProductCarousel’ store=’cineseriesmag-21′ marketplace=’FR’ link_id=’0bfdf56f-5dc6-11e7-b896-17c9292a9941′]

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DVD

Format image : 2.40, 16/9ème compatible 4/3

Format son : Anglais DTS 5.1 & Dolby Digital 2.0, Français Dolby Digital 5.1

Sous-titres : Français

Durée : 1h37

Prix public indicatif : 14,99€ le DVD

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Blu-ray

Format image : 2.40 – Résolution film : 1080 24p

Format son : Anglais & Français DTS Master Audio 5.1

Sous-titres : Français

Durée : 1h39

Prix public indicatif : 19,99€ le Blu-ray

COMPLÉMENS (communs aux deux éditions)

– Le making-of du film

[irp]

Plus d'articles
falling-viggo-mortensen-festrival-lumiere
Festival Lumière 2020 : Falling, le tendre portrait familial de Viggo Mortensen