Interview de Dan Schaffer, scénariste de Doghouse et The Scribbler

Interviews Français et VO de Daniel Schaffer, auteur, scénariste de Doghouse et créateur de The Scribbler :

Dan Schaffer (Daniel de son prénom) est un illustrateur et auteur de Bandes-dessinées et de romans graphiques britannique connu depuis 2000 pour sa saga DogWitch. Quatre ans plus tard, dan-schaffer-author-the-scribblerdans ce qu’il nomme sa plus sérieuse phase artistique, il écrivait The Scribbler pour illustrer les dangers de la pensée mécanique dans un monde organique. En 2010, il travaille en tant que scénariste pour le film Doghouse, réalisé par Jake West (Razor Blade Smile) et en 2014, Dan Schaffer écrit le scénario du film à succès The Scribbler, réalisé par John Suits. Rencontre avec cet auteur Visionnaire. (Daniel Schaffer is an english illustrator and author of comic stories known for the series Dogwitch since 2000. Four years later came what Schaffer considers to be a more serious phase in his artistic direction with The Scribbler meant to illustrate the dangers of mechanical thinking in an organic world. In 2010, he worked as screenwriter on the movie Doghouse directed by Jake West and in 2014, Dan Schaffer wrote the script of the successful The Scribbler directed by John Suits.) 

The Scribbler : « un truc astucieux et sympa »

Cineseries-Mag : The Scribbler a été adapté au cinéma et vous avez travaillé sur le film en tant que scénariste. C’est fantastique de voir vos personnages prendre vie ! Espériez-vous cela pour votre roman ? Cineseries-Mag : The Scribbler had been adapted for the cinema and you worked on the movies as scriptwriter. It’s fantastic to see your characters come to life ! Did you wish this for your book ?

Dan Schaffer : C’était formidable que cela arrive mais ce n’était pas vraiment le plan. Je ne travaillais pas sur un film en parallèle lorsque j’ai écrit The Scribbler et donc séduire le plus grand public n’a jamais été une priorité. Ce grand film de super-héros ne s’est pas profilé antérieurement et donc, le roman graphique est sorti dans un espace culturel complètement différent. C’est (le film, ndlr.) assez abstrait par moment, il y a plus de psychologie, c’est davantage une allégorie horrifique qu’une histoire de super héros. C’est ce que j’appelle une « histoire réticente de super-héros » ; tous les éléments du super-héros sont présent mais ils sont tous contrariés ou détournés d’une certaine façon. John (le réalisateur) a apporté ces éléments en première ligne pour le film avec mon accord, et j’adore sa version du film. Je lui ai donné un scénario qui était compliqué, difficile à tourner et pas particulièrement vendeur et il a réussi à en faire un truc astucieux et sympa.
Dan Schaffer : It was nice when it happened but it was never really the plan. I wasn’t working in film back when I wrote The Scribbler so appealing to a mainstream film audience was never a priority. The big superhero film thing hadn’t happened back then either so the graphic novel came out of a completely different cultural space. It’s quite abstract in places, more of a psychological, metaphorical horror story than a superhero story. It’s what I call a « reluctant superhero story, » all the superhero motifs are there but they’re all turned on their heads or subverted in some way. John (the director) brought those elements to the forefront for the film which was fine with me, I love his film version. I gave him a script that was complicated, difficult to film and not particularly marketable and he managed to make something slick and cool out of it.

CSM : Dans le film The Scribbler, Katie Cassidy est un peu différente du personnage Suki du livre (elle est tout le temps en culotte par exemple) tandis que Michelle Trachtenberg et Garret Dillahunt ressemblent vraiment à Alice et Hogan. Avez-vous participé au casting et aux costumes du film ? In The Scribbler, Katie Cassidy is a little bit different from the character Suki (always in underwear for example…) while Michelle Trachtenberg and Garret Dillahunt really look like Alice and Hogan. Did you have any say in the casting and the costumes on the film ?

Dan Schaffer : John a tourné le film à Los Angeles alors que j’habite à Londres. Je n’ai donc pas été impliqué dans le tournage hormis quelques conversations avec les acteurs à propos de leurs personnages.
Je pense que Katie pimente le style de Suki. Elle est très Glamour et élégante d’habitude mais elle est capable de tout saccager à la perfection. Michelle était vraiment méconnaissable, mais elle a dû jouer à sa façon malgré ces cheveux hirsutes. Et je pense que Garret a
laissé pousser sa barbe pour le rôle et du coup il ressemblait vraiment au Hogan de la BD. Ce mec est sérieusement sous-évalué, il est pourtant l’un des meilleurs acteurs qui travaille à Hollywood. Je l’embaucherais pour tous mes films si je pouvais.
John shot the film in LA and I live in London so I wasn’t involved in the shoot apart from a few conversations with the actors about their characters. I think Katie rocked the Suki style. She’s so glamorous and stylish usually but she does « messed up » really well. Michelle was almost unrecognisable and had to act her way out from under all that hair, but she’s always brilliant. I think Garret grew his beard for the role so he’d look more like the comic book Hogan. That guy is seriously undervalued, he’s one of the best character actors working in Hollywood. I’d cast him in everything if I could.

Qu’en est-il de la machine qui brûle les personnalités siamoises ? Avez-vous aidé à la dessiner ? What about the Siamese Burn Module ? Did you help to design it ?

Seulement dans le fait que les designs du film sont basés sur les dessins
du roman graphique et dans les descriptions du script. L’équipe artistique du film a réalisé tout le boulot. Je pense qu’ils ont fait un travail remarquable. Mais des pauvres âmes ont dû passer des heures et des heures à écrire sur tous les murs (dans l’appartement de Suki, ndlr) !
Only in as much as the film’s designs are loosely based on the drawings in the graphic novel and descriptions in the script. The art department on the film handled all that stuff. I think they did a remarkable job. Some poor soul must have spent hours and hours scribbling over all those walls!

Dogwitch : « probablement mon meilleur scénario »

Le public a pu vous voir avec Jake West ( Doghouse) au Festival FrightFest Film de Londres il y a deux semaines. Est-ce qu’on doit s’attendre à un autre film ? The community could have seen you with Jake West (Director for Doghouse) at the London FrightFest Film Festival two weeks ago. Does that mean we can expect another movie ?

Jake est un très bon ami alors nous essayons de nous retrouver à chaque fois que nous le pouvons. Ce n’est pas toujours facile de synchroniser nos emplois du temps étant donné que Jake réalise beaucoup de documentaires et que je suis parfois fatigué par mon travail d’auteur de Bandes-dessinées. Mais nous avons toujours une tonne de projets sur le feu alors, sait-on jamais, l’un d’eux nous rassemblera peut-être un jour.
Jake’s a good friend of mine so we try to get together whenever we can. It’s not always easy to get our schedules to synchronise as Jake makes a lot of documentaries and I’m sometimes tied up with comic book work, but we’ve always got a couple of projects simmering away so, you never know, one of them might come together at some point.

Pensez-vous que nous pourrons voir votre célèbre personnage, Violet de Dogwitch à l’écran ?  Do you think we could see your famous comic character DogWitch on screen ?

C’est plutôt mal parti. J’ai écrit une adaptation scénaristique et ce doit être mon meilleur scénario, mais le film est tombé dans une fourchette de budget qui n’existe plus depuis l’effondrement du marché de l’industrie du film il y a quelques années. Le marché du DVD s’est effondré avant que celui du VOD ne s’étende assez pour combler les lacunes et il en résulte que plus personne ne fait de film à budget médium car ils ne peuvent pas garantir le retour financier qui couvrirait le coût de la production. Ainsi, soit ils ne produisent que des blockbusters à gros budgets avec un budget marketing épique et une garantie d’audience, soit ils font des films à petits budgets. Il n’y a pas d’entre-deux. Il est donc peu probable que quiconque veuille mettre une centaine de millions de dollars dans Dogwitch. Le seul moyen de le produire serait de réécrire le scénario pour qu’il puisse être tourné modestement, ce que je pourrais faire mais je n’en ai pas le temps et, de toute façon, je ne suis pas sûr de vouloir compromettre l’histoire. Peut-être qu’un jour je le ferai, si quelqu’un me le propose, ou peut-être que le marché remontera et que les gens recommenceront à produire des budgets médiums. Je connais plein de gens qui veulent travailler sur Dogwitch et j’ai les réalisateurs idéals qui attendent. C’est juste une question de temps. Nous n’attendons plus que le lancement pour nous aligner.
It’s pretty unlikely. I’ve written a screenplay adaptation and it might be my best script, but the film falls into a budget range that hasn’t existed since the bottom fell out of the film industry a few years ago. The DVD market collapsed before the VOD market had expanded enough to fill the gap, and the result of that is nobody makes mid-budget films anymore because they can’t guarantee a financial return that will cover the cost of the production. So they only make mega budget blockbusters with an epic marketing budget and guaranteed audience or they make low budget films. There’s nothing in between. It’s unlikely that anyone would chuck a hundred million dollars at Dogwitch so the only way to get it made would be if I rewrote the script so that it could be filmed cheaply, which I could do but I haven’t had the time and I’m not sure how much I’d be willing to compromise the story anyway. Maybe one day I’ll do it if someone asks for it, or perhaps the market will swing back and people will start making mid-budget films again. I know a lot of people who want to work on a Dogwitch film and I’ve got the perfect directors lined up, it’s just all about the timing. We need the stars to align.

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ? J’ai entendu parlé de The Turn et de The Godless mais ces films ne sont pas arrivés en France. What are you working on at the moment ? I’ve heard about The Turn and The Godless but this movies are not screening in France.

Il ne faut pas donner trop d’importance à ce qui est dit sur IMDB, ce n’est pas tout-à-fait exact. En fait, je travaille de nouveau sur des comics depuis l’année dernière. J’ai un roman graphique édité par 1First Comics dont la sortie devrait être annoncée bientôt de façon officielle. Je travaille aussi sur une autre série de bandes-dessinées avec un autre artiste et je viens de commencer à dessiner un nouveau roman graphique que je devrais avoir fini l’année prochaine. J’essaye aussi de faire publier un roman mais ça s’avère difficile car il est complètement et absolument impubliable ! Et au milieu de tout cela, j’ai vendu trois scénarios supplémentaires donc, avec un peu de chance, l’un d’eux devrait entrer en production cette année.
I wouldn’t pay too much attention to what it says on the IMDB, it’s not very accurate. I’ve actually been working back in comics for the last year. I’ve got a graphic novel coming out from 1First Comics that should be announced officially sometime soon. I’m also working on another comic series with another artist and I just started drawing a new graphic novel which I should finish sometime next year. I’m also trying to get a novel published but that’s proving difficult as it’s so completely and utterly unpublishable! In between all that I sold three more screenplays so, hopefully, at least one of those will get into production this year.

Alors finalement, Dan Schaffer : auteur ou scénariste ?  Then, Dan Schaffer : Author or Screenwriter ?

Tout cela et rien à la fois, j’imagine. Je ne sais pas vraiment ce que je suis. Je me lève juste chaque jour et j’improvise.
All and none of the above, I guess. I don’t know what I am, I just wake up everyday and wing it.

Dan Schaffer, conseils aux jeunes scénaristes : « envoyez chier les règles » !

Merci beaucoup pour cet entretien ! Avez-vous quelques derniers conseils pour les jeunes scénaristes ? Thanks a lot for this “interview” ! Do you have some advices for every young scriptwriters ?

Merci de m’avoir interviewé. J’ai deux portions de conseils pour les jeunes scénaristes.
Premièrement, envoyez chier les règles et faites quelque chose de frais, votre propre voix est quelque chose d’unique et de valeur, ne les laissez pas l’étouffer. Soyez intéressant, prenez des risques. Les fameux « Trois actes » permettent de structurer un travail mais vous pouvez les ignorer, le schéma narratif est une ancienne théorie machiste basée sur la culture de la compétition et de la coopération, ça fonctionne parce que le théâtre met en scène des conflits et que c’est un monde d’hommes. Trouvez un meilleur moyen de le faire, créez davantage de rôles principaux féminins, y compris des personnages Lesbiens, Gay, Bi ou transexuels (LGBT) dans des postures primordiales, et pas des rôles tertiaires et pathétiques, faites-en un personnage complexe et important voire principal. Ne soyez pas excessif mais faites au moins effort pour passer le Bechdel Test (test visant à démontrer que les œuvres scénarisées sont centrées sur les personnages masculins, ndlr.), lisez de la littérature féministe et apprenez comment et pourquoi le monde du film est un véritable « Festival de la Saucisse » puis faites quelque chose pour changer ça. Et, le plus important, écrivez ce qui vous intéresse, ayez un sujet, un point de vue, donnez une raison d’exister à l’histoire au-delà de faire du fric pour un producteur.
Deuxièmement, ignorez tout ce que je viens de dire ou vous risquez de ne pas avoir de carrière. Faites en fonction de ce qu’on vous dit, écrivez ce qu’ils veulent que vous écrivez, suivez les règles, lisez « Save The Cat » (livre de Blake Snyder sur l’écriture d’un scénario, ndlr.), assurez-vous que votre élément déclencheur intervient entre la page 10 et la page 12, mettez les fins d’actes au bon endroit et surtout, assurez-vous que vos cinq pages d’ouverture ont une accroche génial sinon le lecteur ne prendra jamais le script. Votre première audience sera l’assistant de l’assistant de l’assistant du producteur. Vous devrez franchir tous les obstacles pour amener votre scénario en haut de la chaîne, vers le feu vert. Cela peut prendre un long moment, parfois quelques années, ça peut mettre à mal votre patience et aspirer tous les espoirs de votre âme mais, quelle que soit la voie que vous choisirez, ne baissez pas les bras. Et ne travaillez pas gratuitement petit salopiauds ! Ce n’est pas étique et cela rabaisse la valeur de chacun d’entre nous.
Thanks for interviewing me. I have two opposing pieces of advice for young scriptwriters. Firstly, fuck the rules and do something fresh, your own voice is unique and worth something, don’t let it get assimilated, be interesting, take risks, the three act structure works but you can subvert it, it doesn’t always have to be the « hero’s journey », the hero’s journey is an ancient male construct based on a culture of competition over cooperation, it works because drama is all about conflict and it’s a man’s world, but find a better way to do it, write more female leads, include positive LGBT characters in all mainstream work, and not as a tertiary-one-trick-joke but as a complex major character or a lead, don’t be exploitative, make at least some kind of effort to pass the Bechdel-Wallace test, read feminist literature and learn how and why the film world is a sausage fest and then do something to change it. Most importantly, write like you care, have a theme, a point of view, a reason for the story to exist beyond making money for a producer. Secondly, ignore everything I just said or you won’t have a career. Do as your told, write what they want you to write, follow the rules, read Save the Cat, make sure your inciting incident is between pages ten and twelve, put the act breaks in the right place and, most of all, make sure your opening five pages have an awesome hook or the script reader will never get past them. Your first audience is the producer’s assistant’s assistant’s assistant. You have to jump through all the necessary hoops to get your script up the chain toward the green light. This can take a long time, sometimes years, it can challenge your patience and suck all the hope out of your living soul but, whichever way you decide to play it, don’t give up. And don’t work for free you little bastards, it’s unethical and it lowers the value of all of us.

Redactrice LeMagduCiné