Kleber-Mendonca-Filho-Cannes-2016

Cannes 2016 : Qui est Kleber Mendonça Filho, en compétition avec Aquarius ?

Aquarius-Festival-de-Cannes-2016Aquarius en compétition officielle

Cinéaste de l’exigence et de l’expérimentation, Kleber Mendonça Filho commence à tourner ses premiers courts métrages dans les années 90. Né à Récife au Brésil en 1968, le cinéaste a vécu quelques années avec sa mère au Royaume-Uni. Il reviendra sur ses terres natales étudier le journalisme, et deviendra par la suite critique cinéma pour une gazette locale. Il cesse cette activité en 2011 pour se consacrer pleinement à la réalisation, et notamment ses premiers longs métrages. Il possède avec sa femme sa propre société de production intitulée Cinemascópio, avec laquelle il souhaitait exclusivement financer ses propres films. Mais le succès venant, il collabore désormais avec des amis et des collègues de la profession et s’apprête notamment à produire un long métrage qui n’est pas réalisé par lui. Dans tous ses films, Mendonça cherche à produire des images de sa ville natale, qu’il affectionne particulièrement, et à donner cette représentation hors des frontières du Brésil. Profondément anti-hollywoodien, le cinéaste brésilien souhaite casser l’image que les grands studios américains donnent de son pays. A côté de toutes ces activités, Kleber Mendonça Filho est également programmateur dans un cinéma de la Fondation Joaquim Nabuco (homme politique brésilien qui a lutté contre l’esclavage).

Jouissant d’une notoriété immense dans la profession au Brésil, il se fait remarquer par les programmateurs cannois qui inscrivent son court métrage Vinil Verde à la Quinzaine des Réalisateurs en 2005. C’est une première étape pour le cinéaste qui connaîtra véritablement une renommée internationale avec son premier long métrage en 2012, Les Bruits de Recife, un thriller psychologique social qui fait le tour du monde des festivals avant de représenter le Brésil pour les Oscars en 2014.

Pour ses premiers pas dans la compétition cannoise, Kleber Mendonça Filho viendra présenter Aquarius, son second long métrage décrit comme un nouveau thriller social. Le récit suivra les traces de Clara, une critique de musique retraitée. Veuve, et mère de trois enfants, elle vit dans dans un appartement plein de disques et de livres situé dans l’immeuble « Aquarius« . Un important promoteur rachète tous les appartements mais elle, se refuse à vendre le sien. Elle va rentrer en guerre froide avec la société immobilière qui la harcèle. Très perturbée par cette tension, elle repense à sa vie, son passé, ceux qu’elle aime.

Le film sera dans les salles françaises à partir du 28 septembre 2016. Et avant même une éventuelle consécration cannoise, le réalisateur brésilien a déjà annoncé la mise en chantier de son prochain long métrage intitulé Bacurau, attendu pour 2017. Avec à la clé peut-être une nouvelle sélection au Festival de Cannes ?

Reporter/Rédacteur LeMagduCiné