Cannes 2016: Les Films Français en compétition

Sur vingt et un film en compétition, la 69e édition ouvre une voie royale au cinéma made in France, puisque quatre longs métrages sont en lice pour recevoir la prestigieuse palme d’or.

Les Films Français en compétition – Personal Shopper d’Olivier Assayas, Rester vertical d’Alain Guiraudie, Ma Loute de Bruno Dumont, Mal de pierres de Nicole Garcia et deux films francophones – La Fille inconnue et Elle.

Personal Shopper d’Olivier Assayas

Au Casting on retrouve Kristen Stewart l’héroïne du Café Society de Woody Allen, présenté dès le premier jour sur la Croisette. Elle retrouve le cinéaste Olivier Assayas après été l’assistante d’une star dans Sils Maria, elle incarne d’ailleurs dans ce nouveau long-métrage un rôle dans la même veine et donnera la réplique à Sigrid Bouaziz , Lars Eidinger, Anders Danielsen Lie, Ty Olwin, Hammou Graia et Benjamin Biolay.

kristen-stewart-dans-personal-shopper-competition-cannes-2016-films-du-losange
Kristen Stewart dans « Personal Shopper ». © Les Films du Losange

Le Synopsis

Maureen est une jeune Américaine qui gagne sa vie à Paris comme « personal shopper » une assistante chargée de la garde robe d’une célébrité interprétée par l’Autrichienne Nora Waldstätten. Elle possède aussi une capacité aiguë à communiquer avec les esprits, qu’elle partageait avec son frère jumeau, Lewis, décédé récemment.

Le film sortira le 19 octobre.

 

Rester vertical d’Alain Guiraudie

Découvert lors de la Quinzaine des réalisateurs en 2001 pour son moyen métrage sur la classe ouvrière Ce vieux rêve qui bouge, le réalisateur au eu prix de la mise en scène de la sélection Un Certain Regard en 2013 avec L’Inconnu du lac. Au casting Damien Bonnard face à Gilbert Melki, India Hair, et Laure Calamy vue récemment dans le film  Un monde sans femmes de Guillaume Brac.

rester-vertical-d-alain-guiraudie-film-cannes-2016-competition
« Rester vertical » d’Alain Guiraudie. © Les films du Losange

Le Synopsis

Les errances d’un jeune homme, cinéaste incarné par Damien Bonnard en mal d’inspiration et en quête de paternité, à travers la France…

Sortie estivale prévue le 24 août.

Mal de pierres de Nicole Garcia

Nicole Garcia adapte un roman de l’Italienne Milena Agus, pour son quatrième passage en tant que réalisatrice après son court (15 août, en 1986, L’adversaire, en 2002, et Selon Charlie, en 2006). Elle été également en compétition comme actrice avec (Mon oncle d’Amérique, en 1980, Les uns et les autres et Beau-père en 1981 et La petite Lili en 2003). Au côté de Marion  Cotillard, Louis Garrel, sixième participation sur la croisette en tant qu’acteur (Les chansons d’amour en 2007, La frontière de l’aube en 2008, Un château en Italie en 2013, Saint Laurent en 2014 et Mon roi en 2015), Pierre Niney et Alex Brendemühl, qui jouait Mengele dans Le médecin de famille, projeté à Un Certain Regard 2013.

marion-cotillard-dans-mal-de-pierres-competion-film-cannes-2016
Marion Cotillard dans « Mal de pierres ». © Studio Canal

Le Synopsis

Ce drame met en scène, Gabrielle, une jeune femme qui a grandi dans la petite bourgeoisie agricole où son rêve d’une passion absolue fait scandale. A une époque où l’on destine d’abord les femmes au mariage, elle dérange, on la croit folle. Ses parents la donnent à José, un ouvrier saisonnier, chargé de faire d’elle une femme respectable. Gabrielle dit ne pas l’aimer, se voit enterrée vivante. Lorsqu’on l’envoie en cure thermale pour soigner ses calculs rénaux, son mal de pierres, un lieutenant blessé dans la guerre d’Indochine, André Sauvage, fait renaître en elle cette urgence d’aimer. Ils fuiront ensemble, elle se le jure, et il semble répondre à son désir. Cette fois, on ne lui prendra pas ce qu’elle nomme « la chose principale ». Gabrielle veut aller au bout de son rêve.

Au cinéma le 19 octobre.

Ma Loute de Bruno Dumont

Sixième sélection pour Bruno Dumont au Festival de Cannes. Sa série policière burlesque P’tit Quinquin avait fait sensation lors de la Quinzaine des réalisateurs en 2014. A l’affiche de Ma Loute, Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Valeria Bruni-Tedeschi.

fabrice-luchini-valeria-bruni-tedeschi-cannes-2016-competition-ma-loute
Juliette Binoche et Fabrice Luchini dans « Ma Loute ». © Memento Films

Le Synopsis

Été 1910, baie de la Slack, dans le nord de la France, de mystérieuses disparitions mettent en émoi la région. L’improbable inspecteur Machin et son sagace adjoint Malfoy (mal)mènent l’enquête. Ils se retrouvent, bien malgré eux, au cœur d’une étrange et dévorante histoire d’amour entre Ma Loute, fils aîné d’une famille de pêcheurs aux mœurs particulières, et Billie Van Peteghem, la benjamine d’une famille de riches bourgeois lillois décadents.

Juste la fin du monde de Xavier Dolan

Après l’éblouissant Mommy, le réalisateur Xavier Dolan revient pour la deuxième fois en compétition avec le film franco-canadien, Juste la fin du monde adapté de la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce. Au casting de ce drame familial  une pléiade de stars Gaspard Ulliel («Saint Laurent»), Léa Seydoux («La vie d’Adèle»), Nathalie Baye, Vincent Cassel et Marion Cotillard, qui sera également sur l’affiche de Mal de pierres, réalisé par Nicole Garcia. L’actrice obtiendra t elle cette année la seule récompense qui manque à son palmarès ?

Le Synopsis

Le film raconte l’après-midi en famille d’un jeune auteur qui, après 12 ans d’absence, retourne dans son village natal afin d’annoncer aux siens sa mort prochaine.

Sortie le 21 septembre.

La Fille inconnue des frères Dardenne

C’est la septième fois que Jean-Pierre et Luc Dardenne sont de retour sur la Croisette, les frères ont décrochés 2008 le Prix du Scénario pour Le Silence de Lorna; en 2011, ils repartent avec le Grand Prix pour Le gamin au vélo et la Mention Spéciale du Jury pour Deux jours, une nuit en Après avoir reçu deux fois la palme d’or (Rosetta et L’Enfant), les deux réalisateurs européens tentent un triplé avec ce thriller burlesque.

film-cannes-2016-competition-adele-haenel-dans-la-fille-inconnue-film-diaphana
Adèle Haenel dans La fille inconnue. © Diaphana

Le Synopsis

Adèle Haenel (révélée par Les Combattants) incarne Jenny, une jeune médecin généraliste qui se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte peu de temps après. Apprenant que l’identité de cette personne est inconnue, elle se met en tête de découvrir son nom. L’actrice donnera la réplique à Jérémie Renier (Cloclo).

Sortie de ce nouveau long-métrage le 12 octobre.

Elle de Paul Verhoeven

Le néerlandais Paul Verhoeven est un cinéaste protéiforme, il a tourné des films comme (RobocopTotal RecallBasic Instinct) et des flops (Starship Troopers, Showgirls, l’homme sans ombre…). Le réalisateur fait son grand retour avec son premier film français, Elle, adapté du roman de Philippe Djian avec Isabelle Huppert, Virginie Efira, Anne Consigny, Charles Berling, Laurent Lafitte…

Elle-de-paul-verhoeven-competition-au-Festival-de-Cannes-affiche-isabelle-huppert
Affiche d’Elle avec Isabelle Huppert. © SBS distribution

Le Synopsis

Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d’une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d’une main de fer. Sa vie bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s’installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer.

Au cinéma dans la foulée de Cannes, le 25 mai.