Prix-Lumieres-2017-Isabelle-Huppert-Elle

Prix Lumières 2017 : Elle rafle les principaux trophées

Last updated:

Tout juste nommé à onze reprises aux prochains César, Elle se voit plébiscité par la presse étrangère lors de la traditionnelle cérémonie des Lumières. La confirmation que le film est le grand favori des César et qu’Isabelle Huppert n’est plus qu’à une marche d’être honorée par les Oscars.

Depuis 1996, les Prix Lumières récompensent les meilleurs films français ou francophones de l’année écoulée selon un jury composé exclusivement de représentants de la presse étrangère (une centaine de membres pour vingt pays). La cérémonie est considérée comme un avant-goût des César. Et cette année, c’est Elle qui a fait la différence et a tout raflé puisqu’il a été sacré meilleur film, Paul Verhoeven a obtenu la distinction de meilleur réalisateur et Isabelle Huppert a à nouveau été saluée pour sa performance. Jean-Paul Léaud a été récompensé du prix du meilleur acteur pour son interprétation du Roi Soleil mourant dans La Mort de Louis XIV. Divines, l’autre outsider aux César, a également été distingué en recevant les statuettes de meilleure révélation féminine et meilleur premier film. Frantz de François Ozon, également nommé à onze reprises aux César, Victoria ou Ma Loute sont cependant repartis bredouille de la cérémonie. L’Académie des Lumières a rendu un hommage spécial à l’actrice Marion Cotillard et au délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux pour leur contribution au rayonnement mondial du cinéma français.

L’an passé, Mustang était reparti avec les statuettes du meilleur film et du meilleur premier film.

Le palmarès des Prix Lumières 2017 :

Meilleur film : Elle de Paul Verhoeven

Meilleur réalisateur : Paul Verhoeven pour Elle

Meilleure actrice : Isabelle Huppert dans Elle

Meilleur acteur : Jean-Pierre Léaud dans La Mort de Louis XIV

Meilleur scénario : Céline Sciamma pour Ma vie de Courgette

Meilleure image : Jonathan Ricquebourg pour La Mort de Louis XIV

Meilleure révélation masculine : Damien Bonnard dans Rester Vertical

Meilleure révélation féminine : Oulaya Amamra et Déborah Lukumuena dans Divines

Meilleur premier film : Divines de Houda Benyamina

Meilleur film francophone : Hedi, un vent de liberté de Mohammed Ben Attia

Meilleur film d’animation : Ma vie de Courgette de Claude Barras

Meilleur documentaire : Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier

Meilleure musique : Ibrahim Maalouf pour Dans les forêts de Sibérie

[irp posts= »87759″ name= »Lumière ! l’aventure commence, un film de Thierry Frémaux : Critique »]

Plus d'articles
rectify-critique-series-SundanceTV
Rectify: Critique de la série événement de Sundance Channel