american-horror-story-hotel-premiere

American Horror Story saison 5 : Bienvenue à l’Hotel !

American Horror Story : Hotel fait ses débuts sanglants sur FX.

american-horror-story-hotel-saison-5Mercredi 7 Octobre 2015, American Horror Story : Hotel a débuté en fanfare sur FX avec 5,8 millions de téléspectateurs. La cinquième saison de la série se place certes en dessous de l’audience mesurée pour la saison 4 mais elle rivalise toujours avec les trois premières. American Horror Story n’avait cessé d’augmenter jusque-là avec 3,2 millions pour Murder House, 3,9 millions pour Asylium, 5,5 millions pour Coven et surtout 6,1 millions pour Freak Show l’an dernier. Malgré cette légère baisse, les résultats sont toujours aussi encourageants de même que les réactions des fidèles qui ont inondé Twitter dans la soirée du mercredi pour faire part de leurs frissons face à ce premier épisode charnel et sanglant.

Welcome to the Hotel Cortez :bates-kathy-American-horror-story-hotel

Dès le début, les décors chauds et baroques de l’Hotel Cortez donnent le ton. La couleur rouge prédomine depuis les tapis jusqu’au gilet d’Iris (Kathy Bates) à l’accueil, en passant par les fauteuils : il va y avoir du sang ! Le maître d’hôtel accueille alors deux blondes suédoises un peu nunuches pour qui on sent tout de suite que l’histoire va très mal finir. «Faites-moi confiance. Ça va vous plaire…», leur dit Iris en tendant la clef alors que sur nos lèvres de spectateur averti se dessine un sourire ironique.

Nous suivons les suédoises jusqu’à leur chambre et visitons l’hôtel avec elles sans ignorer les ressemblances frappantes avec celui de The Shining ou du Innkeepers de Ti West : une moquette rétro, des couloirs longs, étroits et sombres avec des gamins plantés au bout tant qu’à faire ! Et aussi une femme de ménage qui nettoie des draps tachés de sang !

                           american-horror-story-hotel-couloir the-shining-hotel-couloir

En bref, ça sent l’hôtel hanté et de très loin…et ça sent aussi dans la chambre des blondes, une odeur de cadavre semble-t-il… Les filles farfouillent jusque dans le matelas qui est habité par notre premier monstre : c’est le coup d’envoi d’un épisode sanguinaire et rock n’ roll. Il y a le sang, d’accord, mais aussi la drogue et le sexe. Une saison somme toute très prometteuse !

American Horror Story : Hotel est peuplé de personnages loufoques american-horror-story-lady-gagaet effrayants : une toxicomane sadique en manteau léopard (Sarah Paulson), un homme-latex armé d’un gode conique, un homme à tout faire transgenre prénommé Liz Taylor et un couple de pervers sexy à souhait (la très attendue Lady Gaga et le beau Matt Bomer). L’épisode se termine en chanson sur « Hotel California », un petit clin d’oeil sarcastique aux paroles des Eagles :

« This could be Heaven or this could be Hell / (…) / There were voices down the corridor / I thought I heard them say / Welcome to the Hotel California / Such a lovely place / Such a lovely place… »

« Ça pourrait être le paradis comme ça pourrait être l’enfer / (…) / Il y avait des voix au fond du couloir / Il me sembla les entendre dire / Bienvenue à l’Hôtel California / Quel endroit délicieux / Quel endroit délicieux…  »

 Dès à présent, vous pouvez regarder le teaser de l’épisode 2 de American Horror Story : Hotel ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=PWG9ViotFmg

Plus d'articles
brooklyn-boogie-paul-auster-wayne-wang-critique
Brooklyn Boogie: l’hommage au quartier de cœur