Inscrit23 juin 2019
Articles240
« De la perte des quelques 250 grammes de viande avariée que constituaient sa main droite, Lavrine dira que c’est une expérience qui l’a changé à jamais. Il ne s’agit pas tant de la chair qu’on découpe, ni de l’os qu’on sectionne… mais de sa main comme représentation irrécusable de la putréfaction certaine de la vie en général, et de son corps replet en particulier. »
« C’est un tel gâchis… On dirait une bande de gamins qui font les cons avec une caméra… Aucun montage ne rattrapera ce truc… Mais moi je sais à quoi le vrai film devrait ressembler… J’en connais chaque plan par cœur. »
« Il n’existe aucun cas d’amputation des mains en Suède ces dix dernières années. Alors, l’hypothèse d’un « tueur en série fétichiste » a été vite écartée. L’autre hypothèse était celle d’une tentative de compliquer l’identification du cadavre, une chose plutôt invraisemblable par ailleurs. Malgré tout, nous avons demandé un test ADN qui nous a confirmé l’identité de la victime de manière certaine. »
« Change d’objectif, réfléchis à celui que tu étais, celui que tu es et celui que tu aimerais devenir. Mais avant ça, tu vas être obligé de composer avec les gens qui viennent ici au lieu de les prendre de haut. Certains spécimens sont certes de la racaille, mais ils n’en restent pas moins des êtres humains. »
« - Peu importe si l’enfant se trompe. Cette phrase ignoble que disent les ennemis de l’art : « Mon gosse de huit ans peut le faire. » Il faut la retourner. Si un enfant a le sentiment qu’il peut le faire, c’est que l’œuvre lui a ouvert une porte qui ne se refermera jamais. L’envie de participer. D’imiter : mes gribouillis enfantins se fracassaient face à la perfection d’Astérix. Devant Astérix, la porte de l’art me restait fermée. Quelques années après, elle s’est ouverte grâce à Chagall. - Donc une pizza, ça ne dure pas, puisqu’on la digère. Tandis que Chagall, c’est pour toujours ? »
« - Tout le monde pense que tu es devenu sot, Tosarot mon maître. Qu’en est-il vraiment ? - C’est en partie vrai. J’ai vieilli, je suis fatigué et ma belle Rambhai me trompe avec un amant à quatre pattes… Mais tu m’as enseigné toi-même que si un homme se fait passer pour plus sot qu’il n’est, il continue à être astucieux. »