PositionRédacteur
Inscrit13 décembre 2014
Articles279
dans-la-foret-gilles-marchand-film-critique
La peur de l'inconnu, d'être coupé du monde avec un père angoissant et le sentiment d'être suivi par le diable en personne, c'est la base de toutes les frayeurs enfantines. C'est aussi le point de départ du nouveau film de Gilles Marchand. Réussit-il à nous faire partager le trouble de ce jeune garçon ou livre-t-il un film trop abstrait pour marquer les esprits?
A l'heure où les relents xénophobes les plus immondes refont surface en Amérique, Jeff Nichols nous rappelle que l'amour sera toujours plus fort que la haine. Dans un style très naturaliste, son film se concentre sur les tourments d'un couple interracial brillamment interprété mais dont le récit est trop lisse pour susciter du début à la fin toute l'émotion que mérite cette bouleversante histoire vraie.
a-cure-for-life-gore-verbiniski-film-critique
Quinze ans après son remake américain de The Ring, Gore Verbinski revient au cinéma horrifique. A-t-il réussi à nous offrir une proposition cinématographique inédite en révolutionnant le mythe du vampire dans un mythe gothique aux accents lovecraftiens ou n'est-ce là qu'un sous-Shutter Island à la résolution digne d'un épisode de Scoubidou? Verdict.
un-jour-dans-la-vie-de-billy-lynn-ang-lee-film-critique
Près de 5 ans après L'Odyssée de Pi, Ang Lee revient avec un long-métrage dans un genre radicalement différent, puisqu'il s'agit du drame vécu par un soldat américain contraint de revenir au pays pour participer à une campagne de spectacles médiatiques. L'occasion de questionner sur la compatibilité entre deux univers opposés... à moins qu'il ne s'agisse que de l'expérimentation de moyens de filmer révolutionnaires mais stériles.
jackie-pablo-larrain-film-critique
Pour son premier film en anglais, le chilien Pablo Larrain (No, El Club, Neruda...) s'attaque à rien de moins que la figure sacrée dans la culture américaine que représente Jackie Kennedy. La prestation de Nathalie Portman et son exercice de style aboutissent-ils à un film politique ou un mélodrame qui en dit long sur les États-Unis?
moonlight-barry-jenkins-film-critique
Alors qu'il atteint un box-office américain digne d'une superproduction et un nombre record de récompenses à l'international, le film de Barry Jenkins s'impose comme un phénomène destiné à devenir, sur le long-terme, une référence incontournable. Comment est-il parvenu à un tel statut malgré son postulat qui aurait pu le limiter à un public restreint?
dreamcatcher-lawrence-kasdan-film-critique
Parce qu'il ne faut pas perdre de vue que l'oeuvre de Stephen King portée à l'écran peut aboutir aussi bien à des chefs d'oeuvre qu'à d'infâmes nanars, penchons-nous sur un film unanimement reconnu comme l'un des plus mauvais films fantastiques des années 2000. Et pourtant, Dreamcatcher avait pour lui un casting reconnu et surtout un roman au potentiel hautement cinégénique.