Sarah Anthony © Textes et illustrations tous droits réservés.

L’Abécédaire artistique en livre & N°43 – Mini entrées n°8

Dernière mise à jour:

 L’Abécédaire artistique est publié en livre !

Des entrées inédites, des ajouts à certains textes, un classement par ordre alphabétique, des renvois d’une entrée à l’autre : un beau livre sur l’art à feuilleter, à offrir ou s’offrir 🌲 🎁

Cette publication fête

3 ans d’existence, +40 numéros, 205 entrées et 175 illustrations en ligne.

La version papier, de 153 pages, vous permet de découvrir 77 entrées illustrées couvrant toutes les lettres de l’alphabet. De quoi vous faire plaisir ou gâter vos proches fans d’art !🦌🎄

Découvrir le livre

Ab-c-daire


L’Abécédaire artistique n°43 – Mini entrées n°8

Pourquoi les mini entrées ? Parce que certaines définitions artistiques n’ont besoin que de deux-trois lignes…

B-r-duit-sarah-anthony

ikb-bleu-reduit-sarah-anthony
Image tirée de l’illustration IKB (bleu).

B comme Bellini

Une fois n’est pas coutume, pour cette entrée, nous allons reprendre quelques phrases de celle dédiée au carpaccio. L’histoire se déroule à Venise. Imaginez le décor de l’Italie de 1948. Giuseppe Cipriani est le chef du très en vogue Harry’s Bar, qu’il a fondé au début des années 30. Le restaurant peut se targuer d’une clientèle unique composée du Tout-Venise, sans compter les célèbres étrangers, tel Ernest Hemingway, qui va jusqu’à citer l’établissement dans son œuvre. Cipriani n’est pas un chef ordinaire : amateur d’art, il est aussi artiste de mixologie, puisqu’il invente un cocktail à base de Prosecco et de purée de pêches blanches, qu’il nomme Bellini, en référence au peintre vénitien Giovanni Bellini (XVème siècle) dont il a pu admirer les oeuvres. Ainsi, d’artiste, Bellini est devenu cocktail…

C-r-duit-sarah-anthony

putti-reduit-sarah-anthony
Image tirée de l’illustration Putti.

C comme Caryatide

Héritées des temples grecs, les caryatides portent sur leurs épaules de pierre les édifices cossus. En effet, caryatide est le nom qu’on donne aux colonnes dont la silhouette a pris forme humaine, et surtout formes féminines… puisqu’au masculin, c’est de télamon ou d’atlante dont on parle. Attention, il s’agit d’un corps ou d’un buste entiers – un simple visage dans un coin est alors un mascaron. Si les femmes se tiennent souvent droites, les hommes sont en revanche régulièrement vus portant un élément architectural sur leurs épaules, comme les atlantes visibles sur la façade de l’hôtel de ville de Tours, par exemple.

D-r-duit-sarah-anthony

granito-sarah-anthony-reduit
Image tirée de l’illustration Granito.

D comme Dôme

Dans les villes de Milan et de Naples, on trouve de grands édifices religieux appelés « dômes » (duomo au singulier en italien). Il en va de même dans la ville de Florence. Pourtant, certains touristes sont surpris que les dômes de Naples et de Milan, contrairement à celui de Florence, ne comportent pas de coupole les surplombant. Pourquoi alors un tel nom ? Tout simplement car le dôme de Naples, celui de Milan et de Florence ne portent pas ce nom à cause d’un dôme architectural (du grec dôma). L’étymologie est tout autre et vient de domus, la maison (en latin), et désigne la maison du Seigneur. Vous comprenez maintenant pourquoi le dôme de Naples et de Milan présentent un toit pentu.

 

M-r-duit-sarah-anthony

figaro-sarah-anthony
Image tirée de l’illustration Figaro.

M comme Madrigal

Vous aimez chanter en canon ? Découvrez le Madrigal. C’est dès la Renaissance, puis à l’époque baroque que le madrigal prend son essor. Ce chant ancien se réalise à plusieurs voix, sans instruments, pour un résultat d’une grande beauté où voix masculines et féminines, graves et plus aigües se mêlent.

 

U-reduit-sarah-anthony

doppelganger-sarah-anthony-reduit
Image tirée de l’illustration Doppelgänger.

U comme Unheimliche

En 1919, Freud, père de la psychanalyse, publie Das Unheimliche (L’Inquiétante étrangeté), faisant ainsi connaître le concept éponyme, dont on estime aujourd’hui qu’inquiétante familiarité est une traduction plus juste. Déjà présent dans la culture allemande, notamment la littérature romantique, l’unheimliche désigne le surgissement de l’étrange dans le familier, le connu, phénomène qu’on retrouve bien souvent dans la littérature fantastique puis dans la science-fiction, puisque ce mécanisme fait bien souvent démarrer l’histoire. Pour expérimenter ce concept, pensez à la crise d’angoisse sans cause apparente, qui survient dans un contexte en apparence rassurant.

 

V-reduit-sarah-anthony

fructus-sarah-anthony-reduit
Image tirée de l’illustration Fructus.

 

V comme Vallée de l’étrange

Dans le prolongement de l’entrée précédente, intéressons-nous maintenant à un autre concept, celui de la vallée de l’étrange (Uncanny valley). On le doit à Masahiro Mori, qui, en 1970, écrit sur le sujet dans le cadre de son métier de roboticien. La vallée de l’étrange fait référence à l’espace dans lequel un robot humanoïde peut devenir étrange. Si son design le montre clairement comme un robot, il sera bien accepté par les humains. En revanche, plus un robot ressemble à un humain, plus la moindre différence va nous sauter aux yeux et nous mettre mal à l’aise en nous prouvant qu’il s’agit bien d’un robot et pas d’un vrai humain. C’est pourquoi un robot à l’esthétique robot (par exemple métallique) est mieux accepté.
La vallée de l’étrange est devenue un thème en science-fiction, où les spectateurs d’une oeuvre peuvent rejeter un personnage en animation, modifié par effets spéciaux ou maquillage si son design tombe dans la vallée de l’étrange et les rend trop mal à l’aise pour le regarder (par exemple les premiers films d’animation voulant montrer des personnages réalistes comme Le Pôle Express ou Beowulf).

 

Vous recherchez une entrée ? Faites un tour sur le sommaire.
Et n’oubliez pas : rendez-vous le jeudi 21 décembre pour le dernier article de L’Abécédaire artistique qui prendra ensuite sa retraite !

N’oubliez pas que la chronique vous fait ses adieux avec un livre !
Petit bonus : des photos de pages avec leurs illustrations.

Ab-c-daire-mascarade

pr-rapha-lites-photo
© Tous droits réservés. Ce contenu est protégé par le code de la propriété intellectuelle, il est formellement interdit de le réutiliser sans mon autorisation. Il est interdit de copier, reprendre ou s’inspirer de l’Abécédaire Artistique sans mon accord sous peine de poursuites judiciaires. Pour toutes questions concernant l’Abécédaire, me contacter.