artistique-jargon-abecedaire
Sarah Anthony © Textes et illustrations tous droits réservés.

Un courant artistique au grand galop, une mélancolie chantée lusophone, des angelots représentés, un peu de magie littéraire et beaucoup de symbolique picturale – L’abécédaire artistique n°9

Dernière mise à jour:

ABC… ART

L’Abécédaire Artistique

Cet abécédaire vous parlera de :

Art en général, peinture, arts graphiques, sculpture, gravure, littérature, poésie, musique, cinéma, Histoire, gastronomie, traditions, arts vivants, théâtre, opéra, philosophie, etc.

Rendez-vous chaque jeudi pour une chronique d’art illustrée où vous découvrirez 5 définitions artistiques issues de lettres de l’alphabet choisies aléatoirement.

D-r-duit-sarah-anthony

  • Dada

dada-reduit-sarah-anthony
catégorie : arts plastiques, nom propre.

Qu’est-ce que Dada ? Dada se fait également improprement appeler « dadaïsme » par académisme, pour se ranger plus facilement parmi les avant-gardes artistiques du début du XXème siècle que sont le fauvisme, le primitivisme, l’expressionnisme allemand, le constructivisme, le cubisme, etc.
Dada est un courant artistique et littéraire européen. S’il n’est pas bon l’appeler dadaïsme, ce n’est pas seulement parce que ce n’est pas le nom sous lequel les artistes se sont rassemblés. C’est surtout parce qu’en tentant de force de le ranger dans une case, on va à contre-courant de l’essence même du mouvement Dada.

En effet, Dada remet en cause toutes les conventions artistiques établies pour créer des œuvres joyeuses, un brin rebelles. Dada joue et s’amuse de tout, et surtout ne se prend pas au sérieux et laisse une grande place au hasard.
Le mouvement Dada s’épanouit en Europe, entre Berlin et Zurich, notamment au fameux Cabaret Voltaire, chef-lieu du courant. Les artistes de Dada veulent laisser la place à l’humour et à la légèreté, pour s’affranchir de l’ambiance pesante de la guerre.
Le Cabaret Voltaire leur sert de bulle colorée hors du contexte extérieur sombre. Les oeuvres du courant Dada sont profondément marquées par le manifeste : performances amusantes et spontanées et oeuvres expérimentales faisant notamment la part belle aux affiches et aux collages.

Le nom de ce mouvement international lui vient de sa facilité à être prononcé dans plusieurs langues. La légende dit aussi qu’il fut choisi au hasard dans un dictionnaire qui définissait alors le mot enfantin utilisé en lieu et place de cheval.
Dada commence au milieu de la première guerre mondiale pour se terminer dans les années 20 avec l’apparition du surréalisme qui s’approprie certaines œuvres et idées du mouvement. Hugo Ball, Tristan Tzara, Sophie Taeuber-Arp et Marcel Duchamp sont parmi les artistes représentatifs du mouvement Dada.
F-r-duit-sarah-anthony

  • Fado

fado-reduit-sarah-anthony
catégorie : chant, musique, arts du spectacle vivant, nom propre, du latin « fatum » (destin).

Le sort a voulu que le Fado, art musical, porte un nom dans lequel on peut entendre deux notes de musique. Pourtant, son étymologie n’a aucun rapport direct avec la musique. Le mot Fado vient bien du sort, et même directement du mot latin « fatum » signifiant destin.
Chant mélancolique et mélodieux, le Fado est une composante essentielle de la musique portugaise. Il s’agit d’un chant passionné aux accents tristes, le plus souvent accompagné d’instruments de la famille des guitares (cordes pincées), et dont les paroles explorent des thèmes tournant autour du chagrin (coeur brisé, manque, nostalgie, souvenirs malheureux, amour secret ou regretté, etc.). Sans oublier, bien sûr, le fameux concept de la saudade, terme intraduisible qui, en portugais, désigne une forme de chagrin teinté d’espoir. C’est pourquoi malgré ses sonorités mélancoliques, le Fado peut exprimer des joies fugaces et être porté par des rythmes enjoués (notamment grâce à la guitare).

Mondialement connu, le Fado est pourtant relativement récent, on place ses origines approximatives au début ou au milieu du XIXème siècle, dans les milieux ruraux et populaires, avant qu’il n’atteigne toutes les couches de la société portugaise, y compris la bourgeoisie, pour devenir le chant typique du Portugal.
P-r-duit-sarah-anthony

  • Putti

putti-reduit-sarah-anthony
catégorie : arts plastiques, peinture, sculpture, etc., nom masculin pluriel, de l’italien « putto », lui-même venu du latin « putus » (pur).

Les entrées sont généralement au singulier, mais si celle-ci est au pluriel, c’est parce qu’il est rare de rencontrer un seul putto. En effet, les putti sont souvent en bandes. Mais qui sont donc les putti ?
Vous les avez déjà vus, notamment dans les peintures de la renaissance ou de la période baroque ou classique, entre autres, mais aussi soutenant des plafonds ou adossés à des colonnes. Vous l’aurez compris : les putti peuplent les oeuvres d’art. Putti est le terme consacré pour désigner ces angelots qui occupent les arrière-plans ou les coins des œuvres d’art profanes. Ces chérubins deviennent putti dès lors qu’ils s’épanouissent dans une oeuvre artistique, presque toujours pour occuper l’espace, jamais comme sujet, quoique…

Nous pouvons citer deux putti devenus très célèbres et ayant comme qui dirait volé la vedette aux véritables sujets du tableau. Il s’agit des deux angelots accoudés au bas de l’œuvre La Madone Sixtine, peinte par Raphaël en 1513-1514. Ce n’est pas de la Vierge et l’enfant Jésus dont on se souvient mais bien de ces deux putti au regard relevé qui auraient été inspirés au peintre par des enfants dans la rue ou par les propres enfants de son modèle, d’après la légende aux multiples versions… Qui qu’ils soient, ils ont été immortalisés sur la toile en putti, sans doute les plus célèbres du monde de l’art.
R-r-duit-sarah-anthony

  • Réalisme magique

realisme-magique-reduit-sarah-anthony
catégorie : littérature d’Amérique du Sud, puis mondiale, nom propre.

Le réalisme magique est un courant littéraire venu d’Amérique du Sud. Il fait partie de la littérature d’avant-garde qu’on doit aux illustres auteurs latino-américains que sont Juan Rulfo (Mexique), Isabel Allende (Chili), Carlos Fuentes (Mexique), les deux Prix Nobel de Littérature Gabriel Garcia Marquez (en 1982, Colombie) et Miguel Angel Asturias (en 1967, Guatemala), et bien d’autres.
Le réalisme magique désigne une oeuvre profondément réaliste dans laquelle des événements paranormaux ou magiques viennent se glisser. Le terme vient à l’origine de la peinture, mais il s’adapte parfaitement aux oeuvres littéraires de ces auteurs sud-américains, avant de désigner également les œuvres d’auteurs d’autres nationalités comme Salman Rushdie (écrivain britannique d’origine indienne).

Le propre du réalisme magique est de dépeindre le réel de manière encore plus intense en faisant appel à une variété de mythes qui vont permettre au quotidien de s’articuler également autour d’événements merveilleux ou magiques (y compris sombres). Ce courant littéraire est aussi parfois un moyen de rendre compte des croyances populaires que sont le mysticisme, la voyance, etc., qui sont profondément ancrées dans la vie de tous les jours de certains peuples, y compris dans la société réaliste, religieuse ou non.
Encore aujourd’hui, malheureusement, le courant demeure mal connu et mal défini, notamment en France.
S-reduit-sarah-anthony

  • Symbolisme

symbolisme-reduit-sarah-anthony
catégorie : arts plastiques, peinture, sculpture, littérature, poésie, nom propre.

Le symbolisme est un courant artistique, surtout pictural qui naît à la fin du XIXème siècle. Comme bien des mouvements apparaissant en réponse ou en franche contradiction avec un autre le précédant, le symbolisme voit le jour pour s’opposer à des courants jugés trop académiques. En l’occurence, le naturalisme en peinture et en littérature et le Parnasse en poésie, ainsi que, paradoxalement également, l’impressionnisme (courant non académique par essence), dont la grande influence a trop imprégné les arts.
Le symbolisme tire ainsi son nom de sa volonté d’adjoindre aux oeuvres d’art une dimension symbolique et non plus de se contenter de représenter le réel (réalisme) ou de créer des oeuvres ayant pour unique but une forme de virtuosité artistique voire technique (Parnasse). La dimension symbolique des oeuvres symbolistes s’articule bien souvent dans une forme de mystique, d’idéal spirituel voire religieux.

En peinture, les tableaux évoquent les mythes, la magie ou l’au-delà, c’est pourquoi on rapproche parfois certaines œuvres de l’Art Nouveau, dont l’esthétique végétale rappelle aussi le monde de la féérie. Les peintures symbolistes peuvent être très sombres, voire effrayantes, notamment les oeuvres de Jan Toorop, en marge de l’Art Nouveau, à l’instar de Gustav Klimt.

Rendez-vous la semaine prochaine pour 5 nouvelles définitions artistiques.

© Tous droits réservés. Ce contenu est protégé par le code de la propriété intellectuelle, il est formellement interdit de le réutiliser sans mon autorisation. Il est interdit de copier, reprendre ou s’inspirer de l’Abécédaire Artistique sans mon accord sous peine de poursuites judiciaires.