Les-Tortues-Ninja-TMNT-T10-De-l-ordre-et-du-chaos-critique-bd

« TMNT » (T.10) : l’ère des turbulences

Les célèbres tortues mutantes sont à un tournant de leur histoire : Splinter s’est enfin débarrassé de Shredder et a mis la main sur le clan Foot, dont il espère révolutionner les pratiques. Une situation difficile à accepter pour Michelangelo, qui préfère s’éloigner de ses frères…

On frôle le point de rupture à plusieurs reprises dans ce nouvel album des Teenage Mutant Ninja Turtles. C’est évidemment le cas avec Michelangelo : parce qu’il désapprouve la reprise en main du clan Foot par Splinter, il s’en va trouver refuge auprès des Mutanimaux. Une décision lourde de conséquences, puisqu’elle impacte directement la dynamique de groupe qui animait jusque-là la fratrie. Par ailleurs, April reproche à Casey de se montrer distant et de mener des opérations dangereuses mues par la colère. Ils se séparent en raison de désaccords persistants. Une longue séquence d’explications met en lumière la vulnérabilité de Casey, qui semble sous le coup d’un complexe d’infériorité. Chez les Mutanimaux, la situation est tout aussi tendue : Hob cache à ses camarades sa collaboration avec le criminel Hun, ce qui aboutira au départ de Slash…

Pour nourrir toutes ces intrigues – et bien d’autres encore – en un seul volume, il fallait une narration solidement structurée, un rythme trépidant et quelques rebondissements menés tambour battant. Ces éléments se conjuguent aux dessins remarquables de Ken Garing (chapitres 1 et 2) et Michael Dialynas (chapitres 3 à 5). Alors que la ronde des personnages s’enrichit toujours plus, le lecteur voit l’apparition de « fantômes des rues » hostiles aux tortues, assiste aux méditations pleines de doutes de Splinter et appréhende peu à peu la manière dont Kitsune cherche à se libérer de sa captivité. Ce tome, intitulé « De l’ordre et du chaos », fait bien entendu office de transition, mais il pose en outre les jalons d’aventures nouvelles et enchevêtrées. Il est intéressant de noter qu’on y troque un paria (Raphaël) contre un autre (Michelangelo) et qu’il comporte en son sein un arc sur Casey enfermant le personnage dans une posture de justicier momentanément incontrôlable. Ces subtilités contribuent à bonifier l’album en lui donnant davantage de substance et d’aspérité.

La question du devenir sous-tend avec force ce nouveau volume. Elle s’applique tant au clan Foot qu’aux Mutanimaux et se porte également sur les agissements clandestins de Darius Dun, le riche mécène des « fantômes des rues ». Les tortues ont rarement paru évoluer dans un environnement si instable : entre les menaces diverses auxquelles elles font face, des repères volant en éclats, des divisions internes et la reprise des anciens sbires de Shredder, c’est un peu comme si le sol se dérobait soudainement sous leurs pieds. On a hâte de découvrir où tout cela va les mener…

Teenage Mutant Ninja Turtles, Tome 10 : « De l’ordre et du chaos », Kevin Eastman, Tom Waltz, Ken Garing (chapitres 1 et 2) et Michael Dialynas (chapitres 3 à 5)
HiComics, juin 2020, 128 pages

Note des lecteurs0 Note
4

Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées.
Plus d'articles
Manga-critique-livre
« Manga » : tour d’horizon