Gods Of Egypt: Musique, bande originale du film

Marco Bel-Ami

Gods Of Egypt – La B.O./Trame sonore/Soundtrack

gods-of-egypt-soundtrack-marco-beltramiMon Dieu, ce papier était à un cheveu d’être assassin, tant il était échaudé par les premières critiques meurtrières du nouveau film d’Alex Proyas, réalisateur pourtant prometteur de The Crow et Dark City. Un metteur en scène qui semble se perdre un peu plus à chaque film, surtout depuis l’éprouvant Prédictions. Mais voilà si Marco Beltrami, compositeur de la bande originale de Gods Of Egypt, ne signe pas sa plus grande œuvre, elle n’est pas non plus à jeter avec l’eau du bain. Pas comme le film qu’elle accompagne, qui ne semble trouver grâce qu’auprès des cinéphiles l’ayant vu au deuxième degré.

Bon soyons clair si elle n’est pas à jeter, cette bande sonore se limite trop souvent au côté « fonctionnel » de l’exercice. Peu d’inspiration mélodique, beaucoup trop de ce qu’on appelle aujourd’hui les « poin-poin », entendez des cuivres outranciers qui viennent, avec de gros sabots (grossièrement surnommés « écrase-merdes »), appuyer les moments les plus héroïques. Passage obligé, Marco Beltrami n’oublie pas « d’arabiser » ses compositions, du moins de ce que lui en impose son cahier des charges. Pourtant, quoi de plus créatif que le contre-pied dans ces cas-là ? Comme sut si bien le faire Mike Oldfield, sur la bande-originale de L’Exorciste. Ici rien de tout ça. En quasi-fonctionnaire de la bande-originale, Marco Beltrami suit des sentiers mille fois empruntés par ses congénères, offrant des compositions et une ambiance sonore plutôt réussies, mais sans surprise aucune.

Sur un grand film, son travail aurait pu marquer, comme bonifié par celui du metteur en scène. Mais là non, on passe totalement à travers, énervé qu’un compositeur si prometteur, semble tant peiner à trouver son premier chef-d’oeuvre. Car, avec environ 80 bandes-originales à son actif, Beltrami est expérimenté et prolifique. Il a travaillé avec les plus grands sur Snowpiercer, Démineurs, Hellboy, ou encore Trois Enterrements.  Oui mais voilà, contrairement à certains de ses contemporains tels Hans Zimmer ou Howard Shore, il n’a pas encore composé une musique qui marque pour elle-même, cette musique qu’on fredonne sans y penser. Il reste un excellent faiseur de musiques, mais qui mériterait de devenir un grand compositeur, un compositeur reconnu.

https://www.youtube.com/watch?v=b4_Gub64yEM

Sortie: 26 février 2016

Distributeur: Universal Music

Durée: 75′

Tracklist:

1. Gods Of Egypt Prologue 2:41
2. Bek And Zaya 0:44
3. Market Chase 0:30
4. Coronation 2:26
5. All Quiet On Set 0:41
6. Set vs. Horus 3:40
7. Hathor’s Bedroom 3:42
8. Bek Steals The Eye 4:08
9. Shot Through The Heart 3:01
10. Underdog 1:25
11. Red Army 1:40
12. Wings And A Prayer 3:01
13. Osiris’ Garden 1:29
14. Snakes on a Plain 3:12
15. Toth’s Library 3:27
16. Straight Out of Egypt 2:28
17. Channeling Zaya 2:29
18. Return of the Mistress of the West 2:28
19. Chaos 3:42
20. Set Confronts Ra 3:29
21. Elevator Music 3:06
22. Obelisk Fight Part 1 4:12
23. Obelisk Fight Part 2 3:32
24. God Of The Impossible 5:39
25. Bek And Zaya’s Theme 4:37
26. Hathor’s Theme

Redacteur LeMagduCiné