aint-them-bodies-saints-les-amants-du-texas

Les Amants du Texas, un film à l’esthétisme léché mais sans réelle fulgurance

Lorgnant esthétiquement du côté de Malick, Les Amants du Texas, en version originale  » Ain’t Them Bodies Saints » est un western romantique bien trop lisse, bien trop convenu..

Synopsis : Bob et Ruth s’aiment, envers et contre tout. Et surtout contre la loi. Un jour, un braquage tourne mal et les deux amants sont pris dans une fusillade. Quand Bob est emmené par la police, Ruth a tout juste le temps de lui annoncer qu’elle est enceinte. Dès lors, Bob n’aura qu’une obsession : s’échapper de prison pour rejoindre sa femme et son enfant. Mais quand il y parvient, quatre ans plus tard, le rêve correspond mal à la réalité. En fuite, poursuivi par la police et par les membres d’un gang, Bob peine à rétablir le lien avec sa famille. Ruth est devenue mère et elle ne veut pas d’une vie de cavale : courtisée par un policier attentionné, la jeune femme devra choisir entre le passé et l’avenir.

Les Amants du Texas : Un Bonnie & Clyde trop sage

Présenté à Cannes et à Deauville, les Amants du Texas est une histoire d’amour d’un couple marginal, le réalisateur David Lowery a présenté ce second long-métrage au Festival du film de Sundance avant d’arriver en Europe.

David Lowery lorgne dans ce film, du côté Terrence Malick, en particulier de sa « Balade Sauvage » puisqu’il met en scène les déchirements d’un couple maudit évoluant dans de magnifiques paysages crépusculaires.

La photographie y est d’ailleurs magnifique, d’un esthétisme sophistiqué, les paysages baignent dans une lumière mordorée, les plans larges sont de toutes beautés,  les couleurs sont chaudes, c’est le Texas rural avec ses champs de blé effleuré par la brise, ce calme, ces ralentis donnent la sensation que le temps s’est suspendu quelque part autour des années 70.

Les Amants du Texas est une partition en trois étapes, le réalisateur commence par la relation très passionnée entre les deux protagonistes, Ruth « Rooney Mara » et Bob « Casey Affleck ». Puis un braquage qui tourne mal, Bob se voit envoyer en prison. Le film se concentre alors sur la relation entre Ruth enceinte lors de l’arrestation de Bob et Sylvie. Après 4 ans de captivité, Bob est en cavale, il veut revoir sa femme, sa fille qu’il ne connait pas. Dans la dernière partition, 3 personnages  se retrouvent face à face, d’un côté  le passé, de l’autre, le futur incarné par Ben Foster, un flic intègre, sensible finissant par tomber amoureux de Ruth.

Malgré une histoire simple, l’approche individualiste et psychologique des personnages permet d’apporter une réflexion sur le couple et l’éloignement. Un film intimiste sur le parcours d’un couple qui au fil de 4 ans de séparation prendront un chemin différent.

Les Amants du Texas est touchant, épuré, presque muet, emmené par un trio d’acteurs tous exceptionnels. Pourtant même si le film est tourné dans une belle lumière, même si la mise en scène est bien faite, c’est trop lent, beaucoup trop lent à un point que ça en devient soporifique. En conclusion bravo pour la photographie, le casting, mais il manque dans ce film, l’émotion, elle reste à la surface…

Les Amants du Texas : Bande-annonce

Fiche Technique

Titre originale : Ain’t Them Bodies Saints
Date de sortie : 18 septembre 2013
Réalisé par : David Lowery
Avec : Casey Affleck, Rooney Mara, Ben Foster
Durée : 1h 37min
Genre : Drame
Nationalité : Américain
Distributeur : Diaphana Distribution

Plus d'articles
when-they-see-us-avis
Une critique de la série télévisée de 2019 « When they see us »