Mon-encyclopedie-6-9-ans-du-ciel-et-de-l-espace-critique-livre

Une « Encyclopédie du ciel et de l’espace » pour les 6-9 ans

Chez Gallimard paraît une nouvelle édition de Mon encyclopédie du ciel et de l’espace, un ouvrage collectif de vulgarisation scientifique qui s’adresse aux 6-9 ans. La version précédente s’était écoulée à plus de 33 000 exemplaires.

L’affirmer revient à enfoncer une porte ouverte : l’Univers est immense. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il est en expansion constante, peut-être accompagné d’univers parallèles (les « multivers ») et potentiellement nanti d’une matière noire invisible (celle sur laquelle travaille Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory). Big Bang… Cette théorie s’est progressivement imposée dans la communauté scientifique : l’Univers serait né il y a treize milliards d’années à partir d’un état particulièrement dense et chaud. Un point minuscule qui libéra une telle quantité d’énergie qu’il permit de créer le temps et l’espace. Des centaines de milliers d’années plus tard, les gaz qui s’en sont échappés avaient fait leur œuvre et formé les étoiles, les planètes et les galaxies que nous connaissons aujourd’hui.

L’homme s’est de tous temps passionné pour l’espace. Pour en percer les mystères, il utilise les technologies les plus avancées et y envoie des astronautes – étymologiquement des « navigateurs des étoiles ». Comme on peut notamment l’apercevoir dans le film Proxima, la préparation des astronautes est physiquement et psychologiquement éprouvante. Dans l’espace, une chose aussi simple que visser un boulon a tout d’une entreprise périlleuse. Des mois d’études et d’entraînement, notamment en multi-axe et apesanteur, permettent aux astronautes de se mettre en condition avant une mission spatiale. Si tout le monde connaît l’histoire de Neil Armstrong, premier homme à avoir marché sur la surface de la lune (le 20 juillet 1969), les sondes Viking, le Mars Express ou le rover Curiosity demeurent plus confidentiels, malgré les avancées scientifiques suspendues à leurs trouvailles.

Le regard de la science sur l’espace est d’autant plus important que les questions fusent. La Galaxie a vu se porter sur elle des mythes indiens, hindous ou égyptiens. Elle a ensuite attisé la curiosité et l’imagination de personnalités telles que William Herschel, Percival Lowell ou H.G. Wells. La recherche des extraterrestres a conduit les scientifiques à analyser les signaux artificiels et à envoyer des messages codés à travers l’espace. L’existence de planètes similaires à la nôtre occupe les astronomes : ils espèrent trouver parmi les exoplanètes situées en dehors de notre système solaire des terres habitables capables d’abriter la vie. Quant aux étoiles, elles ne cessent de fasciner, et pas seulement ceux qui en ont fait leur métier !

Tous ces éléments sont développés à hauteur d’enfant dans Mon encyclopédie du ciel et de l’espace. Ils se fondent dans des fiches thématiques richement illustrées et augmentées, si nécessaire, d’encadrés explicatifs. Parmi les sujets abordés, on retrouve également le Soleil, la Voie lactée, les étoiles filantes, les ovnis, les trous noirs, les phases de la lune ou encore les constellations. En fin d’ouvrage se trouvent par ailleurs un quiz, un glossaire ou une ludique section « Vrai ou faux ? ». De quoi apprendre en s’amusant.

Mon encyclopédie du ciel et de l’espace, ouvrage collectif
Gallimard Jeunesse, juillet 2020, 128 pages

Note des lecteurs0 Note
3.5

Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées.
Plus d'articles
Critique-le-capital-au-xxieme-siecle
Le capital au XXIème siècle : les clés pour comprendre le modèle capitaliste