foxcatcher-film-top-10-redaction-cineseries

Top 10 Films : premier semestre 2015 de la rédaction LeMagduCinéma

Top 10 films : premier semestre 2015

La première moitié cinématographique de l’année 2015, nous a offert des films venant d’horizons différents, tout en traitant de divers sujets. On pourra apprécier l’éclectisme de ce top 10, où le cinéma américain est moins présent que lors de celui de l’année 2014 avec neufs de ses productions sur dix. Certes on retrouve toujours des films provenant du pays de l’Oncle Sam, mais aussi de France, Iran, Angleterre, Turquie, Allemagne et Argentine, parfois au sein de coproductions, permettant le financement d’œuvres originales et ambitieuses. Dans une ère de frilosité artistique, avec des studios investissant dans les franchises, remakes ou reboots, on retrouve un seul film construit autour d’un personnage mythique et connu du grand public, il s’agit de Mad Max : Fury Road. Malgré son budget digne d’un blockbuster, cela se révèle aussi un film d’auteur à la folie visuelle communicatrice et une bouffée d’air frais de la part du George Miller. On retrouve aussi bien du drame, comédie, action, réflexion, animation, documentaire, biopic ou film à sketchs. Il y en a vraiment pour tous les goûts et chacun y trouvera son bonheur parmi cette liste reflétant l’ouverture d’esprit de la rédaction de CineSeries.

La rédaction vous donne ses dix films préférés

inside-out-vice-versamustang-film-top-10

10. Mustang & Vice-Versa

Ce sont deux œuvres sensiblement différentes qui se partagent la dernière place du classement, mais avec chacune une adolescente comme héroïne. Mustang nous permet de découvrir la vie de jeunes femmes dans un village reculé de Turquie, sous la caméra de la réalisatrice néophyte Deniz Gamze Ergüven. Alors que Vice-Versa, une production Pixar, s’immisce dans le cerveau de Riley, pour mieux comprendre son fonctionnement. On passe du rire aux larmes, à travers ces différents portraits, qui nous permettent de vivre un beau moment de cinéma.

imitation-game-film-2015-Benedict-Cumberbatch

9. Imitation Game

Grâce à cette biographie, on va découvrir le destin hors du commun d’Alan Turing, un mathématicien et cryptanaliste britannique, admirablement interprété par Benedict Cumberbatch, se retrouvant pour la première fois au cinéma en tête d’affiche. Si vous aimez la série Sherlock, ce film est fait pour vous tant les deux personnages se ressemblent, surtout qu’il a le même interprète. On y retrouve le même humour, mais aussi un côté sombre tout aussi passionnant, malgré les thèmes abordés : l’homosexualité, l’enfance et la seconde guerre mondiale, par le biais du décodage de la machine nazi Enigma.

colin-firth-in-KINGSMAN-THE-SECRET-SERVICE

8. Kingsman

Un film s’ouvrant sur Money for Nothing de Dire Straits et Sting, ne peut pas être mauvais et ce sera effectivement le cas. C’est un divertissement délirant, avec Colin Firth s’offrant son premier rôle dans un film d’action, tout en gardant son flegme britannique, Samuel L. Jackson est un méchant génial apeuré à la vue du sang avec un savoureux cheveu sur la langue, nous proposant un défilé de ses plus belles casquettes, puis Mark Strong (déjà présent dans Imitation Game) se régale et se lâche, en faisant preuve d’humour et de folie.  La révélation Taron Egerton est en osmose avec ses illustres aînés et la scène de l’église est déjà une des plus marquantes de cette année.

taxi-teheran

7. Taxi Téhéran

A la découverte de la vie en Iran dans les rues de Téhéran, c’est ce que nous propose le réalisateur Jafar Panahi, malgré l’interdiction qui le frappe de filmer et de quitter le territoire pour les 20 prochaines années.  A bord d’un taxi, il met en scène des moments légers ou dramatiques, permettant de mieux comprendre la situation dans son pays. On rit, s’émeut puis vibre face à ces gens pleins de vie, sans oublier les risques qu’ils prennent en se retrouvant devant une seule caméra offrant divers angles de vues, sans masquer la beauté des paysages. Un beau moment de cinéma engagé et humain, couronné par l’ours d’or au festival de Berlin 2015.

les-nouveaux-sauvages-film

6. Les Nouveaux Sauvages

Il est rare de trouver un film à sketchs faisant quasiment l’unanimité, souvent à cause d’une inégalité dans les histoires. Le film avait fait sensation au festival de Cannes 2014, ce sera aussi le cas dans les salles. C’est une bouffée d’air frais venant d’Argentine, grâce à son humour décapant, l’absurdité des situations et l’absence de morale, en laissant libre cours au côté animal qui sommeille en chacun de nous. Il s’en dégage une énergie folle, c’est complètement déjanté, pourtant l’ensemble est homogène et captivant.

citizenfour

5. Citizenfour

En plein milieu du classement, on retrouve un documentaire retraçant le parcours d’Edward Snowden dénonçant les agissements de la NSA. Un fabuleux portrait d’un homme courageux, un lanceur d’alerte, se retrouvant seul face au gouvernement américain, tiraillé entre ses angoisses et le sentiment d’avoir bien agi. Ce huis clos aux airs de techno-thriller, est passionnant de bout en bout. Il a obtenu l’oscar du meilleur film documentaire, récompensant le travail de Laura Poitras, dans cet appel à la lutte pour la démocratie.

la-loi-du-marche-Vincent-Lindon

4. La loi du marché

Sélectionné au festival de Cannes 2015, La loi du marché est un film engagé, parlant de la société actuelle, à travers le parcours difficile d’un homme au chômage au bord de la rupture, sublimement interprété par Vincent Lindon, auréolé du prix d’interprétation. Son réalisateur Stéphane Brizé porte un regard déstabilisant et profondément intimiste sur le monde socio-économique qui l’entoure, jamais son cinéma n’a été aussi radicalC’est une oeuvre anxiogène et réaliste dont on ne ressort pas indemne, mais aussi le reflet d’un pays en crise.

mad-max-Fury-Road

3. Mad Max : Fury Road

George Miller revient et il va tout dévaster sur son passageC’est de l’action à l’état brut(e), d’un rythme soutenu et aux plans aussi déments, que la horde de personnages porté par une folie destructive jouissive et primitive. Charlize Theron prend le pouvoir en éclipsant Tom Hardy, pourtant digne successeur de Mel Gibson. Typiquement le genre de film à voir dans les salles obscures, pour prendre toute la mesure des superbes plans et courses-poursuites aussi démentes, qu’explosives!

birdman-keaton

2. Birdman

C’est couvert de nombreux oscars – dont meilleur film, réalisateur et scénario – que le film sort enfin dans nos salles, après des mois d’attentes. Ce retour au premier plan de Michael Keaton interprétant son propre rôle, a enthousiasmé la presse, tout comme notre rédaction sous le charme des plans séquences d’Alejandro Gonzalez Iñárritu. Une mise en abîme du monde du théâtre, cinéma et critiques, où personne ne sera épargné, malgré le charme d’Emma Stone et la beauté d’un plan final inoubliable.

foxcatcher-film

1. Foxcatcher

Au sommet de ce top 10, on retrouve un long-métrage sorti au mois de Janvier, c’est dire à quel point il a marqué nos esprits par sa noirceur, froideur et l’excellence du trio d’acteurs : Steve Carell, Channing Tatum et Mark Ruffalo. Cette démystification du capitalisme américain, à travers la folie du philanthrope John Eleuthère Du Pont, est malheureusement une histoire vraie. Une oeuvre difficile qui ne laisse pas indifférent, à la lumière et photographie magnifiques.