festival-nikon-2017-je-suis-une-rencontre

7ème éditions du Festival Nikon : Je suis une rencontre

A l’occasion de la 7ème édition du Festival Nikon, un membre de la rédaction y participe pour la deuxième fois. Retour sur un incontournable du court qui grimpe qui grimpe..!

Après le Nikon Photo Contest, concours international organisé depuis 1969, la marque japonaise (qui souffle cette année ses 100 bougies) décide d’agrandir son rayonnement en proposant un festival de courts métrages. C’est en réalité Nikon France qui en est responsable, mais tuons le détail ! En 2010 apparaît donc sur internet ce nouveau concours amateur de vidéos. Et fort des premières éditions et du nombre croissant de films de 140 secondes, les prix se diversifient : deux (Jury et Public), puis quatre (des Ecoles et de la Mise en scène) et à présent 7 (Canal +, des Médias, 360°), parmi pas moins de 1272 projets vidéographiques. Le principe est simple, un mot, un thème pour développer une histoire compréhensible, poignante, d’une qualité à présent professionnelle.

Parmi les thèmes donnés, il y a eu (dans l’ordre des éditions) :

« un héros » – « l’avenir » – « fan » – « un souvenir » – « un choix » – « un geste », et cette année « une rencontre ». Les présidents du jury sont des personnalités du 7ème art. Après François Ozon, Charles Berling, Michel Hazanavicius ou encore Jacques Gamblin, Cédric Klapish est à la tête pour cette 7ème édition. On connait le goût du jury pour le comique satirique subtil avec Je suis Prête qui a remporté le Grand Prix la 3ème année ou décalé avec Je suis un vague souvenir l’année suivante ; pour l’histoire et l’actualité avec Je suis Tunisie 2045 (Prix de la Mise en scène l’année dernière) sur les problématiques de l’émigration ou Je suis une poignée de main qui recontextualise sous un angle léger et humoristique Bill Clinton qui rapproche Yitzhak Rabin et Yasser Arafat lors des accords d’Oslo… Sans grande surprise, beaucoup de courts ont décidé de traiter le terrorisme en faisant écho au 13 novembre 2015 notamment. Parmi ceux là, citons Je suis Fidèle, Je suis un ange? ou Je suis une date… Nous n’avons pas regardé tous les films, il faudrait 2 jours et demi, mais nous avons deux coups de coeur que nous souhaitons déjà voir parmi les 50 finalistes le 25 janvier prochain, Je suis un putain de champ de bataille et Je suis une femme amoureuse.

Nous sommes une trentaine de rédacteurs, et un seul a retenté sa chance. Venez découvrir Je suis les Hommes de vos vies de notre responsable séries !!!

Interview d’un des membres du jury

Plus d'articles
Les-Tortues-Ninja-TMNT-T10-De-l-ordre-et-du-chaos-critique-bd
« TMNT » (T.10) : l’ère des turbulences