Cannes 2015 : Orson Welles À l’Honneur

cannes2015-this-is-orson-welles-documentaire-TCM-Cinema

Retour sur un géant, découvrez l’homme derrière le mythe, celui dont Jean Cocteau vantait la force « sauvage et désinvolte » Orson Welles est mort il y a trente ans, et il aurait eu cent ans cette année.

Célébré à Cannes, dans la sélection Cannes Classics avec 3 films: « Citizen Kane », « Le troisième homme » et « La dame de Shangaï » (avec Rita Hayworth qui deviendra sa femme) et deux documentaires « l’Autopsie d’une légende » de d’Elisabeth Kapnist projeté ce mercredi 14 mai à 13h00 et « This is Orson Welles » de Clara et Julia Kuperberg (le 20 mai à 19h). Diffusé sur TCM Cinéma, le 21 mai à 19h45, le cycle Orson Welles a commencé depuis le 7 mai et continuera chaque jeudi soir jusqu’au 28 mai.

This is Orson Welles de Clara et Julia Kuperberg

TCM Cinéma explore le personnage énigmatique, l’ange déchu d’Hollywood, Orson Welles, à travers une interview rare d’Orson Welles et les témoignages exclusifs de ses admirateurs et ses proches. Martin Scorsese, Henry Jaglom, sa fille ainée Chris Welles ou encore ses amis de longue date, Peter Bogdanovich et le critique Joseph Mc Bride nous livrent un portrait intime de celui qui fit voler en éclat toutes les règles du cinéma américain.

Du scandale de La Guerre des Mondes, aux années RKO jusqu’à son exil en Europe, Orson Welles revient avec humour et émotion sur ses erreurs, ses réussites, ses débuts sur scène ou son apprentissage du cinéma.

Fiche technique du film documentaire : This is Orson Welles
Format Documentaire 53’
Chaîne TCM Cinéma
Coproduit par TCM Cinéma / Wichita Films
Ecriture, réalisation, montage Clara et Julia Kuperberg
Image de Peter Krajewski / Mike Nolan
Production TCM Cinéma Falko Jahn / Philippe Touzery
Directrice de production USA – Casting Susan Michals

Orson Welles : La filmographie

1941 : Citizen Kane
1942 : La Splendeur des Amberson (The Magnificent Ambersons)
1942 : It’s All True (inachevé)
1943 : Voyage au pays de la peur (Journey into fear) avec Norman Foster
1946 : Le Criminel (The Stranger)
1947 : La Dame de Shanghai (The Lady from Shanghaï)
1948 : Macbeth
1952 : Othello (The Tragedy of Othello: The Moor of Venice)
1955 : Dossier secret ou (Mr. Arkadin/Confidentiel Report)
1957 : Don Quichotte (inachevé)
1958 : La Soif du mal (The Touch of Evil)
1962 : Le Procès (The Trial)
1965 : Falstaff – Chimes at Midnight
1968 : Une histoire immortelle (The Immortal Story)
1970 : The Deep (inachevé)
1972 : The Other Side of the Wind (inachevé)
1973 : Vérités et Mensonges (F for Fake)
1978 : Filming Othello
1984 : The Dreamers (inachevé)

Plus d'articles
Une-belle-equipe-critique-film-cinema
Une Belle équipe : match nul pour le féminin vu par Mohamed Hamidi