premieres-vacances-patrick-cassir-critique-film

Premières Vacances, la comédie rafraîchissante de ce début d’année

Rencontre Tinder, vacances en couple, autant de clichés déjà connus de la comédie française que l’on imagine difficilement comment le film pourrait nous surprendre. Sans réellement le faire, Premières Vacances arrive pourtant à nous satisfaire avec un duo fort en vannes.

Au départ, rien de très original, un couple que tout oppose pour une comédie romantique, la recette a déjà été servie de nombreuses fois en France sans grande étincelle. Patrick Cassir reprend les mêmes ingrédients pour servir un plat léger où Camille Chamoux, également co-scénariste, donne la réplique à un Jonathan Cohen tout en manières. Le film emmène les spectateurs exactement là où ils s’y attendent et pourtant, le moment reste sympathique. Dans l’ère du temps, la comédie narre une rencontre Tinder avec des sketchs totalement modernes qui rappelleront à beaucoup des moments de vie en vacances et de longues disputes. Il ne s’agit pas ici d’un coup d’éclat mais disons que Premières Vacances a le mérite de prouver que l’on peut dire des choses en faisant rire, en restant léger. Quelques blagues peu garnies font évidemment surface, comme on s’y attend mais sont rapidement oubliées à la faveur d’une comédie agréable.

Le casting très talentueux est bien doué pour amuser la galerie et le duo Cohen/Chamoux est pétillant de bonne humeur.  Tout comme les seconds rôles que l’on trouve en Camille Cottin, Jérémie Elkaïm ou encore Vincent Dedienne, qui font toujours des apparitions remarquées, desquels on aurait aimé en voir plus d’ailleurs. Les nouvelles têtes de la comédie française font du bien à voir et l’on oublie un peu tous les ratés portés par les formules Franck Dubosc ou Kev Adams. Après une année 2018 où la comédie française a beaucoup donné, le long métrage s’inscrit dans une lignée comique mais intelligente où l’on cherche à aller un peu plus en profondeur. Mais le film a du potentiel qu’il n’exploite pas forcément en restant assez basique dans son écriture. Premières Vacances reste une jolie fable sur les débuts de relation et sur le couple tout court où les compromis et le juste milieu doivent toujours être de mise pour que chacun s’y épanouisse. L’aventure est aussi agréable que le confort parfois et ce voyage remplit sa mission de divertir plutôt que d’épater. Sans réellement innover dans son scénario et sa mise en scène, Cassir se contente de réussir une bonne comédie et c’est déjà ça.

Premières Vacances : Bande Annonce

synopsis : Marion et Ben, trentenaires, font connaissance sur Tinder. C’est à peu près tout ce qu’ils ont en commun ; mais les contraires s’attirent, et ils décident au petit matin de leur rencontre de partir ensemble en vacances malgré l’avis de leur entourage. Ils partiront finalement… en Bulgarie, à mi-chemin de leurs destinations rêvées : Beyrouth pour Marion, Biarritz pour Ben. Sans programme précis et, comme ils vont vite le découvrir, avec des conceptions très différentes de ce que doivent être des vacances de rêve…

Premières Vacances : Fiche Technique

Réalisation : Patrick Cassir
Scénario: Camille Chamoux et Patrick Cassir
Interprétation : Camille Chamoux, Jonathan Cohen, Camille Cottin, Jérémie Elkaïm, Vincent Dedienne
Image: Yannick Ressigeac
Montage: Stéphane Couturier
Musique: Alexandre Lier, Sylvain Ohrel, Nicolas Weil
Producteur(s): Michaël Gentille,
Société de production: The Film
Distributeur: Le Pacte
Durée : 1h42
Genre : comédie
Date de sortie : 2 janvier 2019

France – 2019