90s-film-jonah-hill-critique
Jonah Hill, connu grâce sa carrière d’acteur assez prolifique allant de SuperGrave au Loup de Wall Street et bien d’autres, nous dévoile son premier long métrage, dénommé 90’s. L’éloge émouvante de l’époque révolue des années 90 qui suit le parcours chaotique d’une petite bande de skateurs des pauvres pavillons américains.
99-homes-Ramin-Bahrani-film-critique
Voilà un film qui aurait mérité d'être distribuer en salles tant le regard que porte son réalisateur sur la situation socio-économique de l'Amérique post-crise des subprimes est pertinent. Mené par deux acteurs au sommet de leur art, le rapport de force entre "les winners et les losers" du rêve américain est porteur d'un fatalisme qui fait froid dans le dos. Tout simplement brillant.
aceuxquinousontoffenses-critique-film-Adam-Smith
À ceux qui nous ont offensés est un film de gangsters dont l'intrigue, basée sur l'ultra-réalisme, lorgne du côté du cinéma vérité. Porté par Michael Fassbender, Brendan Gleeson et Sean Harris, le long métrage britannique souffre d'un scénario trop mince et inabouti mais s'impose comme une réussite formelle sauvée par l'interprétation convaincante de ses acteurs. Cette chronique sociale coup de poing fonctionne-t-elle malgré ses imperfections ?
a-couteaux-tires-rian-johnson-critique
Considéré comme le mal incarné depuis la sortie de Star Wars : Les Derniers Jedi, Rian Johnson n'a pas attendu que la poussière retombe pour embrayer sur ce que l'on appelle de l'autre coté de l'Atlantique un "crowd-pleaser", comprenez ici quelque chose étant à même de plaire aux foules. En résulte le film À Couteaux Tirés, qui même s'il semble épouser les atours d'un genre méga codifié, ici le whodunnit, permet à son auteur de détourner ces mêmes codes et à gratifier le tout d'une pique éminemment incisive sur ce qu'est l'Amérique en 2019.